Les trois espaces de la Galerie [sas] lui seront consacrés. Voilà qui sera bien mérité pour cet artiste multidisciplinaire que nous n’avons pas assez montré au Québec. Certes, il avait présenté Couper/Coller à la Galerie de l’UQAM, en 2004, mais auparavant, cela faisait une dizaine d’années que nous ne l’avions pas vu ici. Il faut dire qu’il vivait et travaillait en Europe. Et depuis l’UQAM, nous avions seulement vu quelques interventions ponctuelles, telle celle ayant eu lieu lors de Montréal souterrain l’hiver dernier… Peter Gnass, qui travaille depuis le milieu des années 60, mérite donc ce solo qui portera sur deux séries développées à partir des années 70, Progressions et Projections. Un catalogue accompagnera l’exposition, ouvrage certainement essentiel à la bonne compréhension d’un artiste qui n’a pas été reconnu à sa juste valeur. Du 23 septembre au 30 octobre.


Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel