On connaît la sculpture inuite pour la croiser souvent dans les trappes à touristes, mais qu’en est-il de l’art autochtone contemporain? Le Marché Bonsecours, en collaboration avec l’arrondissement de Ville-Marie, présente 11 nations, une exposition rassemblant des artistes autochtones de toutes les nations du Québec. Une occasion rare de voir l’art conjugué au présent par des créateurs abénakis, algonquins, atikamekws, cris, hurons-wendat, innus, inuits, malécites, mi’kmaqs, mohawks et naskapis. Dans la salle Gilles-Carle du Marché, à compter de cette semaine et pour toute l’année à venir.


Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : 

+ Ajouter le vôtre Commentaires 1

  • 5 janvier 2012 · 20h27 Normand Parisien

    Cette exposition en est surtout une de tableaux (huile ou acrylique), la sculpture est presque absente. L’accueil est très sympathique et une musique envoûtante de flûte crée de l’ambiance dans cette salle du Marché Bonsecours. Les bannières des 11 communautés indiennes sont bien en vue. Quelques dizaines de tableaux colorés représentent des animaux, la nature ou d’autres symboles. Le site internet de l’exposition en affiche plusieurs. Une de ces peintres (Ellen Gabriel) m’était connue à cause de son implication à la barricade d’Oka lors de la crise de l’été indien : aucune mention de cet évènement regrettable ne hante cette exposition.

    Tout aussi intéressant est ce vidéo (40 minutes) qui nous raconte l’histoire du Canada, selon les Indiens. Avec une bonne dose d’humour et des personnages caricaturaux, il nous fait passer de l’arrivée des Indiens sur le continent, surtout l’histoire de la Minganie (Côte-Nord). Les loups-marins, la morue, les fourrures, les Français et les Anglais, tout cela se mêlait dans ce documentaire pour mon plus grand bonheur. Il ya naturellement un peu de ressentiment exprimé à cause d’une perte de culture et d’un mode de vie traditionnel qui se transmettent difficilement à notre époque moderne. Les canots sur le fleuve s’approchent des voiliers de Jacques Cartier avec des effets spéciaux des plus réussis. Les rocs sculptés par l’érosion à Mingan sont de toute beauté. Une contribution volontaire est suggérée puisque l’admission est gratuite.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel