Le Québec compte nombre d’artistes de talent, dont les œuvres sont exposées non seulement ici, mais à travers le pays et parfois au-delà de nos frontières, jusqu’en Europe. Plusieurs d’entre eux investissent des sommes importantes pour se rendre visibles et accessibles: site Internet, boîte de communication, symposiums, expositions, etc.

Malgré cela, les artistes québécois demeurent trop souvent méconnus chez eux. À preuve, peu d’entre nous accrochent à leurs murs des œuvres d’artistes d’ici. Pourtant, l’art est un marché souvent plus accessible, intéressant et rentable que nombre de transactions financières en ce moment.

Dans cette page, vous trouverez plusieurs artistes à découvrir. Explorant le figuratif ou l’abstrait, ils sont pour la plupart exposés en galerie et vivent de leur art. Apprenez-en plus sur eux en allant visiter leurs sites Web.

En plus de vous instruire sur leurs démarches artistiques respectives, vous pourrez y admirer une bonne partie de leurs réalisations, le tout dans le confort de votre foyer. Vous y trouverez toutes les informations susceptibles de vous intéresser: leurs agents, les galeries où ils exposent, les reconnaissances et honneurs qu’ils ont remportés, les critiques sur leurs œuvres, les expositions et symposiums auxquels ils ont participé… Tout pour faire un choix éclairé!

Investir en art: par goût et sens des affaires

Le marché de l’art est unique: c’est le seul où les investissements sont pratiquement assurés de prendre de la valeur avec le temps. «C’est valable pour 90 % des œuvres reconnues: à partir d’un certain moment, elles ne perdent plus de valeur. Cela en fait une valeur refuge hallucinante! L’or peut varier en fonction du marché, mais un Picasso ne peut qu’augmenter», illustre Sébastien Hudon, consultant en histoire de l’art et collectionneur.

Investir en art est d’abord une histoire de passion, de cœur. Avant tout, il faut apprécier l’œuvre qu’on s’apprête à acquérir: «On est toujours perdant si on effectue une acquisition en art en se basant seulement sur le spéculatif. Il faut aimer l’œuvre qu’on achète tout de suite en partant. Ce qui fait foi de tout, au bout du compte, c’est ce choix personnel, souvent instinctif. C’est plus important que la quantité d’argent investi ou la possibilité de faire un gain, car le tableau, tant qu’il n’est pas vendu, c’est l’acheteur qui vit avec!» rappelle le consultant.

Et le prix?

Comment savoir si le prix affiché est raisonnable pour l’œuvre convoitée? Le prix dépend d’abord du matériau et du support (un dessin au crayon de plomb sur une feuille vaudra moins, par définition, qu’une peinture à l’huile sur toile) ainsi que du format de l’œuvre. Le prix augmentera aussi en fonction de la notoriété du travail de l’artiste.

Prêts à vous lancer? Bonnes visites et surtout faites-vous plaisir, tomber en amour avec une œuvre et se l’offrir, ça n’a pas de prix.

Partagez cette page

+ Ajouter le vôtre Commentaires 3

  • 21 janvier 2012 · 15h57 Claudette rochette

    Je suis artiste-peintre depuis plus de vingt ans,mon nom d’artiste est Clodet,et j’aimerais participer à cette page,je suis aussi sur facebook,facebook.com/clodart,j’ai offert des cours de peinture sous le nom de Clodart il y a quelques années.Merci d’encourager les artistes du Québec.

  • 24 janvier 2012 · 17h20 claude melançon

    Super ! y devrait y avoir un article comme ça toutes les semaines
    et j’aimerais bien aussi être de cette pub à droite de l’article

    félicitation
    Claude

  • 26 janvier 2012 · 18h09 Patrick Ropars

    Bonjour, je suis sculpteur, je travaille l’étain de façon exclusive et novatrice. En 2011 j’ai exposé en Europe ou j’ai gagné des prix accordés par un jury constitué d’artistes professionnels, je vous invite à visiter mon site web: patrickropars.com. J’apprécie et vous remercie pour la visibilité que vous donnez aux artistes, Patrick Ropars.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel