Critiques arts de la scène

  • Pleins feux sur les chorégraphes du Québec
    8 juin 2015 · Fabienne Cabado

    Visages de la danse : Pleins feux sur les chorégraphes du Québec

    Conçue et animée avec intelligence par l’écrivaine et journaliste culturelle Aline Apostolska, la série Visages de la danse entame une quatrième saison à Canal Savoir. Voir a pu visionner deux des nouveaux portraits qu’elle brosse à partir du 8 juin: ceux de Daniel Léveillé et de Benoît Lachambre.

  • Un ballet de pulsions dansé sur une montagne de fripes
    30 mai 2015 · Philippe Couture

    FTA / Carrefour / Tauberbach : Un ballet de pulsions dansé sur une montagne de fripes

    S’inspirant de l’histoire d’une Brésilienne vivant dans une décharge dans le plus pur dépouillement, Alain Platel convoque dans Tauberbach un monde où l’humanité primitive entre en vif conflit avec ses dehors civilisés. Un ballet de pulsions dansé sur une montagne de fripes. Puissant.

  • By heart : Se meubler de souvenirs
    30 mai 2015 · Marie Villeneuve

    FTA : By heart : Se meubler de souvenirs

    Dix voix pour réciter quatorze vers de Shakespeare appris par un petit peloton en l’espace d’une courte soirée. Un moment de théâtre vivifiant avec Tiago Rodrigues, moment d’une grande beauté qui donne envie de dévorer des livres, de découvrir ou de se rappeler, ensemble, le pouvoir de l’art, des mots et du souvenir.

  • Je te poursuis
    27 mai 2015 · Marie Villeneuve

    FTA / Tu iras la chercher : Je te poursuis

    Deuxième volet d’une trilogie qui a débuté avec Cinq visages pour Camille Brunelle, Tu iras la chercher de Guillaume Corbeil revient sur les planches, l’instant de quelques représentations dans le cadre du Festival TransAmériques. Un moment de théâtre à voir ou revoir.    

  • Walt Disney à Québec
    22 mai 2015 · Catherine Genest

    Où tu vas quand tu dors en marchant...? 4 : Walt Disney à Québec

    On vient tout juste d’assister à la première d’Où tu vas quand tu dors en marchant…? 4 et on est carrément bluffés. Bref retour sur une nuit magique.

  • La traversée du temps
    30 avril 2015 · Fabienne Cabado

    Le cinquième hiver : La traversée du temps

    À l’aube de la cinquantaine, les Catalans María Muñoz et Pep Ramis témoignent de l’évolution de leur relation intime et artistique dans Le cinquième hiver, donnant une nouvelle preuve de leur immense talent. Une œuvre grandiose d’humanité, de poésie et d’intelligence.

  • En route vers la post-humanité?
    24 avril 2015 · Philippe Couture

    (Very) gently crumbling : En route vers la post-humanité?

    Avec sa distribution toute féminine, le chorégraphe Jacques Poulin-Denis invente un monde post-apocalyptique édulcoré dans (Very) gently crumbling. Une danse précise mais un propos unidirectionnel.

  • La danse de l’orage vrombissant
    15 avril 2015 · Philippe Couture

    Ravages : La danse de l’orage vrombissant

    Applaudi depuis quelques années à Québec où son esthétique mixant danse, vidéo et plasticité a la cote, le chorégraphe Alan Lake propose  avec Ravages une danse orageuse et chargée, évoquant la puissance de la nature et les mystères de la forêt.

  • Génération dopée à Brett Easton Ellis
    3 avril 2015 · Philippe Couture

    Disparaître ici : Génération dopée à Brett Easton Ellis

    Pour toute une génération d’artistes, suivre les traces de Brett Easton Ellis en mettant en scène des jeunes gens narcissiques et poudrés semble être la voie naturelle à emprunter. Dans Disparaître ici, Jocelyn Pelletier et Edith Patenaude réussissent leur pari d’actualiser le nihilisme de la génération X dans une exploration de l’égomanie des Y.

  • Amours et instabilités
    25 mars 2015 · Philippe Couture

    Illusions : Amours et instabilités

    Dennis aime Sandra qui aime Albert qui aime Margaret qui aime Dennis. On croirait la prémisse d’Andromaque. Mais ce n’est pas tout à fait ça. Dans Illusions, d’Ivan Viripaev, l’amour est trompeur et le réel insaisissable. La mise en scène de Florent Siaud, minimaliste et précise, en fait un spectacle envoûtant et intelligent.

  • Remonter jusqu’à la tiédeur
    20 mars 2015 · Julie Ledoux

    Tungstène de bile : Remonter jusqu’à la tiédeur

    C’est dans un cabaret des jours semi-glorieux que J-F Nadeau et Stéfan Boucher nous invitent à la découverte de Tungstène de bile.

  • Charmeur et tyran
    16 mars 2015 · Marie Villeneuve

    Richard III : Charmeur et tyran

    Spectacle à grand déploiement, le Richard III créé par Sibyllines présente le règne sinistre d’un homme cruel aux ambitions démesurées, évitant habilement les pièges d’une telle production. Brigitte Haentjens visite pour la première fois l’œuvre de Shakespeare et signe une mise en scène éclairante qui s’intéresse à la quête de pouvoir profondément narcissique d’un homme que rien ne semble pouvoir arrêter.

  • Parler pour ne rien dire
    11 mars 2015 · Philippe Couture

    Grande Écoute : Parler pour ne rien dire

    S’intéressant, pour une énième fois en carrière, aux effets de distorsion de la pensée et du langage que cause une industrie du divertissement sans limites, Larry Tremblay offre avec Grande écoute une pièce incisive, dont la structure dramatique est toutefois lacunaire.

  • Accident de parcours
    26 février 2015 · Philippe Couture

    Débris : Accident de parcours

    Pièce réaliste de l’auteure irlandaise Ursula Rani Sarma, qui tente de proposer une fable coup-de-poing sur le pouvoir de l’art,  Débris n’évite pas les clichés avec ses personnages trop stéréotypés pour être vrais, dans la mise en scène souvent inutilement emphatique de Claude Desrosiers.

  • La danse du vide
    25 février 2015 · Fabienne Cabado

    m/Other + dark meaningless touch : La danse du vide

    Audacieux chorégraphe de la relève, Benjamin Kamino s’aventure sous le degré zéro de la danse en mêlant concepts philosophiques et travail somatique. Il enfreint des tabous, contrarie les attentes et suscite le débat avec une proposition non-spectaculaire plutôt impénétrable.

  • Catherine Frot dans les strates des jours qui passent
    24 février 2015 · Philippe Couture

    Oh les beaux jours : Catherine Frot dans les strates des jours qui passent

    L’actrice Catherine Frot, canonisée par le cinéma français, prête ses traits à l’optimiste Winnie dans Oh les beaux jours de Beckett, dans une mise en scène sans surprises mais très nuancée de Marc Paquien. La production de la Compagnie des Petites Heures visite Montréal pour la première fois.

  • Le monde de Nine
    20 février 2015 · Marie Villeneuve

    Le désir de Gobi : Le monde de Nine

    Le Théâtre de l’Ombre rouge crée avec une adaptation du Désir de Gobi de Suzie Bastien un ensemble remarquablement bien dosé entre le tragique et le fantaisiste, soutenu par un jeu solide de ses comédiens.

  • Mères courage
    19 février 2015 · Philippe Couture

    La Vecchia Vacca : Mères courage

    C’est la première visite en sol montréalais du jeune wallon Salvatore Calcagno. Parions que ce ne sera pas la dernière. La Vecchia Vacca déploie une plasticité sublime et un jeu corporel épatant pour raconter le pouvoir de la mère sur un garçon italien.

  • Aller simple Québec/Russie
    18 février 2015 · Philippe Couture

    Splendeur du mobilier russe : Aller simple Québec/Russie

    Le Groupe de poésie moderne est connu pour un théâtre rythmé et fantaisiste qui tire profit de la virtuosité verbale de ses acteurs et de leur plaisir à jongler avec la langue. Or, dans leur nouveau spectacle Splendeurs du mobilier russe, ils s’égarent dans une narrativité brouillée et nous perdent au passage.

  • Nudité bucolique
    12 février 2015 · Philippe Couture

    Les dévoilements simples (Strip-tease) : Nudité bucolique

    Le prometteur metteur en scène Félix-Antoine Boutin poursuit sa quête d’un langage plastique et performatif singulier avec Les dévoilements simples, un spectacle sympathique qui s’amuse avec les codes du striptease, dénudant les corps dans la simplicité et le ludisme. Un spectacle de nudité bucolique.

Infolettres