Trois sorties sur l'eau depuis un an, un constat: les panoramas les plus envoûtants de Montréal s'admirent depuis le fleuve Saint-Laurent! Et ce, même si on tarde à mettre en valeur ses berges. Cela pourrait bientôt changer, à en croire la Société du Vieux-Port qui, à l'instar de Bruxelles et Paris, veut créer une "plage urbaine" pour 2012. En attendant ces bains de soleil sans trempette, on peut toujours investir le fleuve à flot. Cette semaine, j'ai pris le large à bord de la dernière boîte à la mode et j'ai nommé le catamaran-lounge belvü.

CATA 7 sur l'eau

Départ du quai Jacques-Cartier à 19h, l'équipage accueille les passagers dès 16h30. Pour passer du bureau dans le centre-ville au bateau dans le Vieux-Port, j'enfile la tenue de soirée. Exit l'entraînement sportif ou le BBQ-terrasse, ce soir, je sors sur l'eau! Visant surtout la jeune faune urbaine fréquentant les restos et bars branchés de la métropole, les CATA 7 du jeudi proposent une sortie de deux heures sur le fleuve avec bouchées, cocktails et musique entraînante.

Une heure à tuer avant le démarrage des moteurs. Le cocktail de bienvenue bleuté en main, mon compagnon et moi entreprenons le tour du propriétaire. Le Grand Hall du pont principal a des allures de sombre boîte de nuit avec une piste de danse centrale surmontée d'un grand bar ovale – des tables et des chaises longent les hublots. Sur le pont supérieur, dans le lumineux Chic Lounge, la DJ invitée Abeille Gélinas enchaîne déjà les tubes. Se laissant porter par la foule, cette dernière m'avoue ne rien prévoir, improvisant ce qui jouera dans les haut-parleurs installés partout sur le navire. "De la pop, du funk, un peu d'old school, tout sauf du house et du techno!" tranche-t-elle. Divisé en deux parties, cet étage tout de blanc décoré comporte une terrasse gazonnée avec un bar extérieur, alors que la partie couverte héberge un bar, des tables et des chaises et un espace avec banquettes dans le nez du bateau.

Le ciel se fait menaçant alors que nous grimpons l'escalier jusqu'au pont terrasse joliment baptisé "Le jardin sur l'eau", recouvert du gazon synthétique des terrains de soccer. Soufflés par la vue et par l'ambiance qui y règne, nous en faisons notre refuge à ciel ouvert pour profiter du départ imminent. Monsieur le capitaine, de fait, l'annonce dans les haut-parleurs. La musique et l'atmosphère grimpent d'un cran. Huit amis font tinter leurs verres pour souligner l'anniversaire de l'une.

Les cheveux au vent, j'admire cette vue qui n'a de cesse de m'étonner. Le Silo no 5, le Farine Five Roses clignotant, la Biosphère au loin… les manèges de La Ronde. Tant de clichés montréalais qui baignent ici dans un décor industriel de grisaille, de métal, de béton, à la fois austère et mélancolique. Nous profitons encore des ponts terrasse et supérieur avant de fuir une courte averse au Chic Lounge. Autour de nous, les cocktails colorés, canapés et verrines affluent, servis par un personnel attentionné.

Dans l'assiette

La faim a raison de nous lorsque nous rejoignons le Grand Hall pour goûter quelques créations maritimes du chef David Vinas. La nourriture est centrale dans l'offre du belvü, c'est pourquoi les deux fondateurs ont voulu optimiser la cuisine et ajouter une chambre froide dans la cale lors des travaux de réaménagement par Gauvreau Design. Bien qu'évoluant dans un espace et avec un personnel restreints, le chef sait se montrer créatif et c'est tout sourire qu'il nous apporte nos bouchées. Mon compagnon se délecte des nachos façon belvü et leurs deux salsas; j'explore du côté des verrines parmi lesquelles la salade de homard, concombre et agrumes, le gaspacho fraises-menthe et l'hummus de pommes vertes et chorizo. Enfin une cuisine audacieuse et actuelle servie sur le fleuve! Vent de fraîcheur.

La nuit est tombée alors que nous montons une dernière fois sur les ponts supérieurs pour danser tout en admirant le pont Jacques-Cartier, puis l'horloge qui indique 21h à l'approche des quais. Le bateau amarré, les invités étireront les festivités jusqu'à 22h pour profiter encore un peu de cette soirée chic, urbaine et conviviale.

Album souvenir /

- Un engagement rare pour ce genre d'entreprise: tout poisson en voie d'extinction a été éliminé du menu. On aime lire sur une carte que le saumon biologique et équitable vient des Maritimes et le homard, des Îles-de-la-Madeleine.

- Au milieu de la soirée, le directeur général Yohann Bertault nous a entraînés dans la cabine du pilote. À mon grand étonnement, l'équipage m'a laissée piloter l'embarcation pendant quelques minutes. Conduire un aussi gros bolide et tenir le sort de centaines de passagers à l'aide d'un petit gouvernail sur un accoudoir… Pétrifiant!

- Le pilote Marius Pouliot s'enorgueillit de conduire le catamaran le plus rapide du Québec! Et il le fait de main de maître, avec une précision impressionnante. Pas de doute, une grande complicité règne entre les membres de l'équipage du belvü!

Adresse /

belvü: 514 303-3111, www.belvu.ca
Billetterie sur le quai Saint-Jacques
Trois autres formules proposées par le belvü: le CATA 7 du vendredi (sortie express d'une heure), l'escapade gourmande (souper table d'hôte, longue sortie) et l'escapade colorée (dans le cadre de l'International des Feux). Formules tout inclus offertes.

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres