Dans Breakfast on Pluto, de Neil Jordan, Cillian Murphy est absolutely fabulous dans le rôle d’un travesti à la recherche de sa mère.

Fruit de l’amour entre un prêtre (Liam Neeson) et une jolie femme de ménage ressemblant à Mitzi Gaynor (Eva Birthistle), le jeune travesti Patrick Braden, dit Kitten (Cillian Murphy), quitte son bled natal d’Irlande, où il s’est frotté de trop près à des sympathisants de l’IRA, pour Londres afin d’y retrouver sa mère qu’il n’a jamais connue. Du trottoir à la cabine d’un peep-show, son périple sera ponctué de rencontres avec des êtres insolites, tels une mascotte de jardin d’enfance (Brendan Gleeson), un chic assassin (Bryan Ferry) et un magicien bas de gamme (Stephen Rea). Le gracile androgyne au look glam-rock sera même pris pour un terroriste à la suite d’un attentat à la bombe dans une boîte de nuit…

Campé dans le "swinging London" des années 70, Breakfast on Pluto, deuxième collaboration entre Neil Jordan et le romancier Patrick McCabe, qui nous avaient offert l’excellent The Butcher Boy, rappelle par son personnage principal ce dément garçon boucher et l’énigmatique objet de désir de Rea dans The Crying Game. Mais là s’arrête la comparaison puisque, même si Jordan y aborde ses thèmes de prédilection, cette adaptation exubérante du roman de McCabe carbure à la frivolité, à l’humour noir et aux chansons pop.

Épousant l’imagination débordante de Kitten, l’ensemble raconte, en 34 chapitres hauts en couleur, et parfois délirants, le récit picaresque d’un être innocent, mi-ange, mi-pute, qui ne semble jamais vraiment affecté par les tragédies qu’il traverse au cœur d’une Grande-Bretagne marquée par les attentats terroristes. Toutefois, ce qui fait le charme de cette irrésistible et pétillante galère, l’éternel optimisme de Kitten, vient par moments à un cheveu de nous agacer tant celui-ci se révèle inconscient. Curieusement, c’est ce mignon défaut qui empêche aussi Breakfast on Pluto de verser dans le mélo ou la guimauve tant il arrive à désamorcer le drame ou le trop-plein d’émotions. Au milieu de toute cette explosion de fantaisie, Cillian Murphy, que l’on a vu récemment en vilain dans Batman Begins, s’impose avec juste ce qu’il faut d’excentricité, de candeur et de nonchalance pour ravir le cœur de chaque spectateur.

Voir calendrier Cinéma

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

  • Kiss Tomorrow Goodbye

    Kiss Tomorrow Goodbye
    ( Gordon Douglas / USA 1950 )
    James Cagney, Barbara Payton, Helena Carter

  • The Medusa Touch

    The Medusa Touch
    ( Jack Gold / Angleterre-France 1978 )
    Richard Burton, Lino Ventura, Lee Remick

  • Motorhead - Bonecrusher

    Motorhead - Bonecrusher
    ( Angleterre 2013 )

  • Simon Killer

    Simon Killer
    ( Antonio Campos / France/USA 2012 )
    Brady Corbet, Nicolas Ronchi, Constance Rousseau

Concours

  • The Great Beauty

    À gagner, 1 des 5 DVD du film "The Great Beauty".

  • Marius

    À gagner, 1 des 5 DVD du film "Marius".

+ Concours →