Dans Il y a longtemps que je t’aime, de Philippe Claudel, Elsa Zylberstein et Kristin Scott Thomas campent deux soeurs qui se retrouvent après 15 ans de séparation.

"Lorsqu’on lit les livres de Philippe Claudel (Les Âmes grises, La Petite fille de Monsieur Linh), on voit les images, racontait Elsa Zylberstein lors de son passage à Montréal peu avant de s’envoler au Festival de Toronto où allait être présenté Il y a longtemps que je t’aime. Ses personnages sont toujours ambigus, ambivalents, paradoxaux par rapport à leur propre conscience. J’étais sûre qu’il écrirait des personnages intéressants pour le cinéma."

Cette certitude, elle s’est concrétisée le jour où Claudel lui a annoncé qu’il travaillait à un scénario destiné à deux actrices de générations différentes qu’il entendait mettre lui-même en scène – Claudel ayant été scénariste pour Yves Angelo. "J’avais envie de m’intéresser à un univers féminin et de prendre un peu à contre-pieds les cercles que j’explore dans le romanesque qui sont surtout des univers d’hommes", expliquait-il.

Pour incarner ces deux soeurs séparées depuis plusieurs années, Claudel a fait appel à Zylberstein, qui ne se voit pas comme une Française puisqu’elle a étudié le théâtre avec des professeurs américains, et à Kristin Scott Thomas, qui se considère comme une Française née en Angleterre.

Le réalisateur poursuit: "Elles fonctionnent de manière complètement différente. Elsa est quelqu’un d’émotionnel, à fleur de peau, alors que Kristin est quelqu’un de plus intérieur, de plus rationnel, ce qui ne l’empêche pas de pouvoir afficher une fragilité comme Elsa. Je ne voulais pas être dans le cinéma-vérité parce que ça ne veut rien dire ni tomber dans le naturalisme en étant trop dur dans l’image. Ce qui m’importait, c’était que le spectateur se dise que ça paraisse vrai. Je voulais saisir la signification de la moindre ride, du moindre cerne. Il ne fallait pas que les actrices soient dans la beauté, ce qui a été plus difficile à accepter pour Elsa que pour Kristin."

Reposant sur un scénario aux dialogues peu abondants, Il y a longtemps que je t’aime est apparu comme un beau défi pour celle qui a été découverte chez Pialat: "Ce que je trouvais beau, c’est que ce n’est pas chargé; il y a une simplicité où on a tout à remplir pour donner corps aux personnages. Plus le film avance, plus ça éclate, tout revient à la surface petit à petit, et mon personnage vacille, elle est fragile, elle est toujours sur le fil."

"Le terme est un peu trivial, mais le scénario est comme un oignon: il y a des pelures que l’on découvre une à une jusqu’au coeur. En même temps, il y a un jeu sur l’absence de mots, une évacuation du langage, sauf pour la scène finale où il y a beaucoup de mots. Tout est très retenu. La grande idée qui me tenait tout au long, c’était qu’avec une histoire aussi forte, je devais être dans la plus grande sobriété pour la rendre. Je me disais qu’elle serait encore plus forte si on oubliait la caméra et la mise en scène. C’était ma boussole", conclut Philippe Claudel.

À voir si vous aimez /
Les Âmes grises d’Yves Angelo, Un secret de Claude Miller, Notes on a Scandal de Richard Eyre

ooo

IL Y A LONGTEMPS QUE JE T’AIME

Rejetée par sa famille depuis 15 ans, pour des raisons qu’on apprendra au compte-gouttes, Philippe Claudel s’amusant avec la patience du spectateur sans que cela enrichisse le récit, Juliette (Kristin Scott Thomas, émouvante) s’installe quelque temps dans la famille de sa soeur Léa (Elsa Zylberstein, nuancée).

Pratiquement étrangères, elles déballeront non sans difficultés leurs secrets de famille, tandis que le spectateur se demandera pourquoi faire tant de mystère.

Abordant plusieurs thèmes graves, dont le deuil, la séparation et l’expiation – et tant d’autres qu’on ne voudrait vous énumérer de peur de vous gâcher quelques surprises -, Il y a longtemps que je t’aime joue tellement la carte du dépouillement et de l’austérité qu’il finit par détacher le spectateur du drame pourtant déchirant qui se déroule devant lui.

Secrets de famille Critique par - 2008-09-11
Cote: 2.5

Il y a longtemps que je t'aime

Réalisateur : Philippe Claudel

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel