Prenant l’affiche en pleine campagne électorale, ce documentaire de Manuel Foglia (Paroles et liberté – Bourgault) s’avère on ne peut plus actuel et pertinent. Suivant pendant plusieurs années le quotidien de deux députés provinciaux élus pour la première fois en 2003, le film nous montre comment, malgré les grands idéaux brandis lors des discours publics, ils ont finalement bien peu de pouvoir. Et, alors qu’ils tentent sincèrement d’être à l’écoute des doléances de leurs concitoyens d’une part, puis se retrouvent plus souvent qu’autrement pris dans des débats routiniers et stériles à l’Assemblée nationale d’autre part, on sent une certaine lassitude poindre chez eux.

Un des éléments les plus efficaces du film est la façon dont le montage croisé contraste l’approche plutôt carrée de Charlotte L’Écuyer, députée libérale du vaste comté rural de Pontiac, avec celle, plus mielleuse, de Daniel Turp, député péquiste du tout petit mais densément peuplé comté de Mercier. On sent un brin d’incrédulité amusée dans le regard que porte Foglia sur eux et sur notre système politique en général, mais en même temps, sachant que les deux sujets du film se représentent dans leurs comtés respectifs cet automne, on ne peut qu’admirer leur persistance.

Brève cinéma 2008-11-20 Critique par - 2008-11-20
Cote: 3

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel