Il y a de grandes qualités dans cette relecture du classique de George Waggner avec le légendaire Lon Chaney, Jr.; toutefois, il n’est pas certain que celle-ci passe l’épreuve du temps. Réalisé par Joe Johnston (Jurassic Park III, Jumanji), The Wolfman met en scène un acteur (Benicio Del Toro, exsangue) qui renoue avec son père (Sir Anthony Hopkins, cabotin) lorsque son frère est sauvagement assassiné par une mystérieuse créature. Voulant protéger la veuve de ce dernier (Emily Blunt, frémissante), l’homme découvre de terribles secrets de famille. Passé le plaisir de savourer la photographie léchée, l’ambiance magnifiquement gothique et les savants maquillages de Rick Baker (An American Werewolf in London, ça vous rappelle de beaux souvenirs?), il ne reste plus grand-chose à se mettre sous la dent. De fait, le récit s’avère plutôt rachitique et ce n’est certainement pas la musique pompeuse et omniprésente de Danny Elfman (non mais, quelle mouche l’a piqué?) qui nous fera croire que l’ensemble, bien saignant au demeurant, va satisfaire les amateurs du genre.

Brève cinéma 2010-02-18 Critique par - 2010-02-18
Cote: 2.5

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , , , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Concours

+ Concours →