Alors que l’automne s’annonçait plus que bien avec les Incendies, À l’origine d’un cri, 10 1/2 et autres Curling, voilà que se pointe sur nos écrans le navrant et bancal navet choral du réalisateur Robert Ménard et de la scénariste Claire Wojas. Relatant cinq histoires dont les liens nous seront longtemps cachés, ce qui ne fera que souligner l’invraisemblance et les faiblesses scénaristiques de l’ensemble une fois ceux-ci dévoilés, Reste avec moi se veut une radiographie de notre société du point de vue de cinq milieux sociaux. Porté sans grande conviction par une distribution pourtant talentueuse, dont Danielle Proulx en peintre alcoolique, Gérard Poirier en retraité esseulé et Julie Perreault en mère de famille monoparentale, le tout se révèle un ramassis de clichés sur la vie d’aujourd’hui, de répliques sonnant faux et d’idées de mise en scène peu inspirées.

Brève cinéma 2010-11-04 Critique par - 2010-11-04
Cote: 1.5

Reste avec moi
Réalisateur : Robert Ménard

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , , , , , , , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Concours

+ Concours →