Le festival du cinéma LGBT d’Ottawa, Inside Out, se tiendra au cours des prochains jours et permettra aux Ottaviens et Gatinois de découvrir un cinéma qu’on voit peu en programmation principale de festivals. Sous la thématique "Intrépide/éhonté/intemporel", le festival propose une quinzaine de films qui n’ont que faire des conventions. Parmi les découvertes à faire, Mosquita Y Mari d’Aurora Guerrero s’adresse particulièrement aux adolescents et entre dans l’univers de deux amies qui vivent une amitié amoureuse. À voir absolument, Call Me Kuchu, un documentaire bouleversant où le spectateur est plongé dans le monde de David Kato, premier homme ouvertement gai en Ouganda. Ce dernier a lutté avec acharnement contre un projet de loi criminalisant l’homosexualité. Kato, assassiné au cours de la production du film pour avoir affiché ouvertement son homosexualité, a réussi, avec ses camarades, à empêcher l’adoption de cette loi, mais a payé cette victoire de sa vie. Plus léger, le film Let My People Go! de Mikael Buch s’amuse avec les clichés, alors que Ruben, personnage principal du film, se rend à Paris visiter sa famille. Sa mère, Rachel, préside une maison aux traditions juives bien implantées et oublie généralement que son fils est gai, tentant de le marier à une jeune fille de bonne famille. Du 15 au 18 novembre, à la Galerie Saw et au Musée des beaux-arts du Canada. www.insideout.ca/ottawafestival

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Concours

  • Hector & the search for happiness V.O.

    À gagner, 1 des 10 laissez-passer doubles pour un visionnement exclusif du film "Hector & the search for happiness" le mercredi 24 septembre à 19h au Forum.

+ Concours →