Les hommen : déshabillés contre le mariage gai

4 avril 2013 11h34 · Fabien Loszach

«  Les hommen (sans s), c’est une manière comme une autre de s’exprimer, si aujourd’hui on veut se faire entendre, il faut faire quelque chose de fort, de choc, alors on a trouvé cette solution-là. » Un membre des hommen devant la préfecture de Paris.

Cette solution, c’est bien évidemment de se dévêtir, mais pas trop, seulement le haut, il ne faudrait pas non plus tomber dans la vulgarité qui caractérise ses féministes gauchistes que les hommen exècrent tout autant que les défenseurs du mariage pour tous.

Les Hommen, même s’ils empruntent leur nom au mouvement féministe des femen, reprochent à ces dernières la même chose qu’ils reprochent au parti socialiste au pouvoir: vouloir détruire la famille traditionnelle, celle d’un papa, d’une maman et d’un enfant. On ne se le cachera pas, ces derniers sont souvent issus des syndicats étudiants de droite (UNI) et des mouvements catholiques traditionalistes.

Torses nus, visages masqués, les poitrines barbouillées de slogans anti-mariage gai et des mots «Liberté», ils effectuent des happenings éclairs devant la préfecture de police de Paris ou la gare Saint-Lazare pour dénoncer le texte de loi du mariage pour tous et l’utilisation par les forces de l’ordre de gaz lacrymogènes lors de la manifestation contre ledit texte de loi.

La récupération, sans aucun souci de cohérence idéologique, des figures et des symboles des luttes sociales et politiques actuelles par les anti mariage gai n’est pas nouveau. On se rappelle que lors de la grande manifestation du 24 mars, ces derniers avaient réutilisé les symboles du printemps arabe, mais aussi des mouvements anti-capitalistes et libertaires comme ceux des indignés, des 99 % et d’Occupy. Ils utilisaient même le masque blanc des anonymes et le slogan « Indignez-vous! » de l’ancien résistant et homme de gauche Stéphane Hessel. Mort un mois plus tôt, ce dernier devait se retourner dans sa tombe.

En parlant de résistants de la Seconde Guerre Mondiale, cette fin de semaine les Hommen ont provoqué tout un scandale sur les réseaux sociaux en diffusant un tract qui associe Jean Moulin, la grande figure de la résistance française  — mort sous la torture en 1943 et icône sacrée intouchable — à leur lutte. Associer le mariage pour tous et les couples homosexuels à l’envahisseur nazi en détournant l’image de Jean Moulin, en fallait-il plus pour discréditer ce mouvement?

 

 

Partagez cette page

Classé dans :  Société
+ sur le même sujet :  , ,

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Fabien Loszach
    Journaliste, concepteur interactif, sociologue de l’imaginaire de formation, omnivore culturel. Les samedis à La Sphère à la Première chaine de Radio Canada pour mes chroniques Mythologies des internets.

S’abonner au blogue

@Floszach

+ @Floszach →

Catégories