Fantasia 2013: 5 films (+1) à ne pas manquer cette fin de semaine!

19 juillet 2013 18h11 · Fantasia - Festival International de films - 18 juillet au 6 août 2013

La première fin de semaine du Festival International de films Fantasia est toujours imposante, et propose énormément de choix! Laissez nous vous proposer 5 films incontournables, à ne pas manquer en cette première fin de semaine de festival!

1. CONFESSION OF MURDER, réal. Jung Byung-gil (Samedi 20 juillet, Impérial, 16:25)

Tout simplement l’un des films les plus divertissants que nous avons à vous offrir cette année, Confession of Murder cache sous ses airs de thriller coréen conventionnel un film complètement déjanté, vous balançant des idées incroyables et des revirements de situations impossibles, de tous bords, tous côtés. Haletant, inventif et un véritable régal pour les yeux, Jung Byung-gil y met en scène des poursuites endiablées, des personnages dignes d’une bande dessinée, des combats violents et une critique sociale mordante à ne pas manquer; une histoire racontant la quête d’un détective bourru désirant finalement mettre derrière les barreaux, un présumé tueur devenu célébrité après avoir publié ses confessions.

2. IT’S ME, IT’S ME, réal. Satoshi Miki (Samedi 20 juillet, Impérial, 18:55)

Satoshi Miki, le grand et iconoclaste maître du cinéma japonais contemporain nous ayant offert de par le passé des classiques tels que Adrift in Tokyo (2007), Instant Swamp (2009) et les films moins connus (mais méritant tout autant d’être découverts) aux noms excentriques tels que The Insects Unlisted in the Encyclopedia (2005) est de retour (en personne!) avec son film le plus étrange à ce jour. Délire de doppelgängers à la logique interne surprenante, voici une comédie de science-fiction farfelue qui plaira aux amateurs de Gondry, Lynch…et Miki! Le film met d’ailleurs en vedette le géant de la J-pop Kazuya Kamenashi.

3. FRANKENSTEIN’S ARMY, réal. Richard Raaphorst (Samedi 20 juillet, Impérial, 23h59)

Le midnight movie est une grande tradition à Fantasia, et en plus de Samurai Cop et Return to Nuke ‘Em High Volume 1, nous vous offrons cette année Frankenstein’s Army du Hollandais Richard Raaphorst. Revisitant le mythe de Frankenstein par le biais du cinéma de monstre et d’exploitation nazie (ou nazisploitation), Frankenstein’s Army promet un film « found-footage » steampunk aux monstres complètement délirants (d’ailleurs réalisés par la compagnie d’effets spéciaux responsables des créatures de The Hobbit de Peter Jackson, et ce, sans l’aide d’images de synthèses! Du vrai de vrai.). Amateurs de monstres, c’est un rendez-vous à ne pas manquer!

4. THE GRAND HEIST, réal. Kim Joo-ho (Dimanche 21 juillet, Impérial, 14:10)

Ce film grand public de Kim Joo-ho est absolument divertissant, transposant une trame narrative qui rappellera certainement la jubilatoire formule des Ocean’s Eleven à la Corée de la dynastie Joseon. Arts martiaux, explosions et humour grivois sont au rendez-vous, en plus de splendides décors, une distribution d’acteurs à tout casser et un rythme endiablé, palpitant et hilarant qui vous collera le sourire au visage. Du pur divertissement.

5. SWEETWATER, réal. Logan Miller & Noah Miller (Dimanche 21 juillet, Impérial, 19:00)

Les bons westerns au grand écran se font rares, mais Logan Miller & Noah Miller ressuscitent le genre avec l’histoire de vengeance Sweetwater, mettant en vedette la splendide January Jones (que plusieurs connaissent de la télésérie déjà culte Mad Men) auprès de Ed Harris, livrant ici ce qui est, selon nous, une des performances les plus marquantes de sa carrière. En parallèle, nous vous offrons d’ailleurs une rétrospective spaghetti western à la Cinémathèque Québécoise, du 24 au 28 juillet.

Et un extra, pour les plus aventureux:

HELLO MY DOLLY GIRLFRIEND, réal. Takashi Ishii (Dimanche, Impérial, 21h35).

Dernier film du légendaire Takashi Ishii, réalisateur de pinku eiga (films érotiques japonais) mieux connu pour les controversés Gonin (1995) et Freeze Me (2000) nous revient avec un film difficile, mais d’une beauté esthétique renversante. Fâchant et voué à semer la controverse, Hello My Dolly Girlfriend dégage cependant une sublime atmosphère, mélangeant violence, perversion, érotisme et poésie. Pour un public averti – connaisseur même – ce dernier film d’Ishii mérite néanmoins d’être découvert; un film important à la finale déstabilisante qui ne laissera personne indifférent.

(AEC)

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Requis
Requis (ne sera pas publié)



Présentation

Le festival international de films Fantasia célèbre sa dix-huitième édition qui se tiendra du 17 juillet au 6 août inclusivement.  Au programme, quelques 400 films dont plus de 150 longs métrages (dont 125 présentés en première) et près de 250 courts (dont plus d’une centaine provenant du Québec).

Recommandations du jour

Parus sur Voir.ca

Fantasia sur Facebook

@FantasiaFest sur Twitter