EP

Da Pink Noise
EP
2010(Indépendant)

EP Critique par Voir.ca - . Cote: 3

Aussi emballantes soient ses prestations live, le premier EP du tandem local permet d’avoir une meilleure prise sur les teintes techno, électro, goth, hip-hop et synth-pop qui composent son univers particulier. Niveau production, Christopher Talbot reste dans la tradition, mais sa touche agressive et sombre a un petit côté punk en cette époque de dubstep surcomprimé et de house hédoniste. C’est le MC Raphael Belizaire qui amène Da Pink Noise dans l’inclassable avec son mélange de chant et de toasting pouvant s’apparenter aussi bien au goth (Last in Reality) ou au dancehall (Two Can) qu’au verbiage de plancher de danse. Une belle tranche de noirceur allumée dans cette culture souvent homogène et prévisible qu’est la musique électronique.

Partager votre critique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Concours

+ Concours →