Mr. Anonymous: une collection amassée en secret par Robert Sterling Clark

8 novembre 2012 9h00 · MBAM

« Mr. Anonymous » : ainsi était surnommé Robert Sterling Clark (1877-1956). Héritier de la compagnie des machines à coudre Singer, il rassemble dans le secret pendant près d’un demi-siècle une des premières collections d’art des États-Unis. Amateur informé, négociateur stratège, indépendant dans sa vie comme dans ses goûts, cet homme réfléchi et réservé choisissait lui-même ses œuvres, prenant en compte le seul avis autorisé de sa femme, Francine, avec qui il inaugurera en 1955 le Sterling and Francine Clark Art Institute à Williamstown. Cet institut est aujourd’hui un haut lieu d’études en histoire de l’art, une des rares institutions dans le monde qui a une double mission muséale et de recherche.

Clark est venu plusieurs fois à Montréal pour retrouver ses collections entreposées en toute discrétion. Marié avec une actrice française, ce francophile a vécu longtemps à Paris où il collectionne activement. La Seconde Guerre approchant, il décide d’envoyer en 1938 une grande partie de ses œuvres à Montréal. Rien ne laisse présager l’importance de cette collection tenue cachée. Prêteur récalcitrant, visiteur en retrait, il reste à l’écart de la vie publique des musées. Il n’est pas mentionné parmi les collectionneurs de Renoir lors de la rétrospective de 1937 du Metropolitan Museum of Art, à New York, ce qu’il était incontestablement puisque seul son contemporain Albert C. Barnes le surpassait en quantité… mais certainement pas en qualité selon Clark qui détestait les « affreuses “saucisses” tardives de Renoir ».

La sélection de ce connaisseur autodidacte présentée dans l’exposition témoigne d’un goût précis et d’un œil exigeant pour l’impressionnisme. Au-delà du prestige des signatures, ses tableaux sont toujours d’une excellente qualité. Seul manque Cézanne que Clark n’aimait pas, sa modernité échappant à un cadre impressionniste conventionnel. Pour Clark, le principe de ressemblance, la maîtrise dans l’exécution, la solidité de la composition, l’élégance décorative, la séduction du coloris constituaient autant de qualités incontournables. Il apprécie la virtuosité de leur métier, même démodé, peu lui importe. Cette inclination pour un style « pompier », volontiers opposé à l’impressionnisme par les historiens et les artistes eux-mêmes, étonne mais c’est justement là que réside l’originalité et l’indépendance de Clark, qui mélange avec malice les irréconciliables de l’histoire de l’art.

Prochaine étape : Le Musée vert et la naissance de l’écologie en France…

 

Nathalie Bondil
Directrice et conservatrice en chef du MBAM
Commissaire de l’exposition à Montréal

Partagez cette page

+ Ajouter le vôtre Commentaires 17

  • 8 novembre 2012 · 12h44 Alexandra

    Intéressant, je n’étais pas du tout au courant !

  • 10 novembre 2012 · 06h36 Marjolaine Charbonneau

    L’impressionnisme, ça me plaît beaucoup. Les tableaux des peintres sont empreints de tendresse, de douceur, de délicatesse, je dirais même de naïveté.
    Plus jeune, je me suis retrouvée avec un tableau des jeunes filles au piano et je l’ai encore avec moi. Fascinant!

  • 10 novembre 2012 · 12h37 Lafaurie

    Grâce à M. Anonymous, les peintures des impressionnistes ne resteront plus anonymes pour plusieurs personnes!

  • 10 novembre 2012 · 15h48 Sylvie Jenneau

    Ces courts billets sont intéressants! Ils nous permettent d’apprendre des choses intéressantes!

  • 11 novembre 2012 · 13h49 Suzanne Paradis

    Cet article intéressant suscite ma curiosité.

  • 11 novembre 2012 · 21h23 Véronique

    Merci Mr. Clark. J’ai vu des tas de tableaux de la période impressionniste… en reproduction. Avec vous et un peu de chance, je les verrai en vrai.

  • 12 novembre 2012 · 20h40 Julie Verner

    Bravo M. et MMe Clark.
    Quelle belle exposition ! Je l’ai déjà vu 2 fois et j’irai la revoir encore!
    C’est à voir et revoir!!

  • 13 novembre 2012 · 08h37 Christine Plamondon

    Encore un coup de maître de « la Bondil ». Faire précéder son nom du « la » témoigne de ma grande admiration à son égard! Je suis émue à l’idée de revoir « la petite danseuse » que j’ai déjà eu le bonheur d’admirer à la Cité de l’Énergie dans le passé. Mais aussi à la pensée de me laisser charmer par la merveilleuse histoire de Mr. Anonymous, héritier des machines à coudre Singer. Ce dernier point m’intéresse à cause du lien du mécène avec Paris Singer, dont la liaison tumultueuse avec la célèbre Isadora Duncan avait fait les manchettes en son temps. Bravo pour cette exposition!

  • 16 novembre 2012 · 11h04 Annie Murphy

    L’impressionisme me fascine tant.
    La douceur des oeuvres me touche profondément.

  • 16 novembre 2012 · 13h18 Josée Caron

    Quelle belle initiative du MBAM! À voir à coup sûr!

  • 16 novembre 2012 · 17h25 René Bellefeuille

    Quelle belle occasion pour voir et apprécier cette belle collection.
    Merci à Mr Anonymous.

  • 17 novembre 2012 · 16h13 Anne-Marie Nadeau

    J’attends avec impatience une exposition ayant pour thème les grands collectionneurs (de toutes les époques), leurs motivations et leurs relations avec les artistes.

  • 21 novembre 2012 · 20h28 Lucie Duval Côté

    J’ai bien hâte d’aller voir l’exposition sur ces grands peintres impressionnistes. Je ne veux pas la manquer pour rien au monde.

  • 21 novembre 2012 · 20h38 Lucie Duval Côté

    J’aimerais bien voir ces grands peintres impressionnistes au moins une fois dans ma vie.

  • 6 décembre 2012 · 09h42 CHRISTINE RICHARD

    Je ne connaissais pas du tout ce collectionneur. Et je suis entièrement d’accord avec son sentiment sur « les saucisses » de Renoir!

  • 6 décembre 2012 · 12h18 Daniel Tremblay

    Cette exposition est vraiment exceptionnelle d’après ce que je vois,donc j’espère avoir réellement cette chance d,aller la visiter.

  • 13 décembre 2012 · 12h28 Anne-Frédérique Hébert

    Je connais très peu l’impressionnisme. Mais la tendresse et la douceur qui transparaissent dans ces toiles ne font déjà rêver…

Ajouter un commentaire

Pour participer au concours, vous devez entrer votre nom complet et votre numéro de téléphone.

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel (ne sera pas publié)
Optionnel

Présentation

En exclusivité canadienne, découvrez, pour la première et unique fois, les chefs-d’œuvre des impressionnistes de la prestigieuse collection du Clark Art Institute. Choisies pour leur qualité remarquable, 74 peintures réalisées entre autres par Degas, Gauguin, Monet, Pissarro, Toulouse-Lautrec, incluant 21 tableaux par Renoir ainsi qu’en exclusivité la sculpture de la Petite danseuse de quatorze ans par Degas.

Concours

À gagner : 1 des 10 laissez-passer doubles pour l'exposition Il était une fois l'impressionnisme (valeur de 40 $ ch.)* et un Grand prix, un abonnement VIP de 2 ans au MBAM (abonnement VIP et invité***, valeur de 166$)**.

Pour participer, écrivez un commentaire sur un des textes présentant l'exposition Il était une fois l'impressionnisme affichés sur cette page.

* Un tirage par semaine, chaque jeudi. Les gagnants seront sélectionnés au hasard parmi ceux qui auront soumis un commentaire durant la semaine précédent le tirage et qui auront fourni tous les renseignements nécessaires lors de l'envoi de celui-ci. Les gagnants seront contactés par courriel et/ou par téléphone.

** Un seul tirage, le 11 janvier 2013. Le gagnant sera sélectionné au hasard parmi ceux qui auront soumis un commentaire.

*** L'abonnement VIP et invité permet au titulaire de visiter le musée gratuitement aussi souvent qu'il le souhaite et de se faire accompagner d'un non-membre de son choix.

Calendrier

@mbamtl sur Twitter

Derniers commentaires

À lire également

Il était une fois l’impressionnisme
au Musée des beaux-arts de Montréal

1380, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec) H3G 1J5
www.renoiramonet.com

Billetterie
514-285-2000, option 4
ebillet.mbam.qc.ca

Légendes

Edgar Degas, Petite danseuse de quatorze ans (détail), 1880-1881. © Sterling and Francine Clark Art Institute, Williamstown, Massachusetts, USA
Auguste Renoir, Une loge au théâtre (Au concert) (détail), 1880. © Sterling and Francine Clark Art Institute, Williamstown, Massachusetts, USA