La Petite danseuse de quatorze ans de Degas…

16 novembre 2012 14h30 · MBAM

Difficile de parler de l’exposition Il était une fois l’impressionnisme : chefs-d’œuvre de la peinture française du Clark sans parler d’une œuvre d’exception, présentée uniquement au Musée des beaux-arts de Montréal dans le cadre de la tournée internationale du Clark Art Institute. Vous l’aurez deviné, il s’agit de la Petite danseuse de quatorze ans, célèbre sculpture de Degas, et d’ailleurs, unique sculpture de cette exposition.

Aujourd’hui, la Petite danseuse de quatorze ans est considérée comme l’archétype d’une gracieuse ballerine. Pourtant, à l’époque, cette sculpture totalement révolutionnaire fut carrément incomprise. Au-delà de son scandaleux réalisme, Degas décida de la montrer, en 1881, sous vitrine… comme un spécimen zoologique du Paris moderne ! Par son attitude arrogante, cette « fleur de ruisseau » a été perçue comme une abominable représentation du vice qui emportait fatalement les classes miséreuses.

L’histoire passionnante de cette œuvre étonnamment moderne a marqué la deuxième partie du XIXe siècle. C’est en effet la seule sculpture que Degas ait accepté d’exposer et la plus ambitieuse qu’il ait jamais créée. Colorée au naturel, coiffée de vrais cheveux, vêtue d’un corset et d’un tutu ainsi que de véritables chaussons, cette fragile sculpture en cire polychrome semble réelle sous de nombreux aspects.


Photos par Toma Iczkovits

À l’époque, les visiteurs éberlués et les critiques choqués accusèrent violemment l’artiste de représenter la fillette avec des traits bestiaux et vicieux. À l’instar de Renoir, Whistler ou Huysmans, peu d’amateurs l’apprécièrent, excepté la nouvelle élite des collectionneurs américains qui, les premiers, comprirent alors la modernité de cet art contemporain.

L’œuvre disparut jusqu’à la mort de l’artiste, en 1917, où il fut décidé de la fondre en bronze avec une sélection de statuettes inédites, tout juste découvertes dans son atelier. Celle présentée à Montréal est l’une des premières versions fondues par Hébrard (ici la 4e, numérotée D et réalisée entre 1921 et 1926). Elle vient compléter un ensemble de quatre peintures de l’artiste.

Une œuvre à voir, absolument…

Partagez cette page

+ Ajouter le vôtre Commentaires 11

  • 16 novembre 2012 · 17h30 René Bellefeuille

    Magnifique.

  • 17 novembre 2012 · 07h47 Josée Caron

    J’ignorais l’histoire de cette oeuvre, qui la rend d’autant plus intrigante.

  • 17 novembre 2012 · 15h39 suzanne Allaire

    Je ne peux m’imaginer rater cette exposition. Que d’histoires d’oeuvres à m’imprégner.

    J’adore Degas et tous les impressionnistes.

  • 19 novembre 2012 · 13h14 france Pepin

    Je dois voir la petite danseuse!

  • 20 novembre 2012 · 13h13 Alice Kop

    Vu, revu, et re-revu, les Impressionnistes. Mais toujours avec autant de plaisir!
    Ayant eu la chance de voir la petite danseuse à plusieurs reprises, je suis toujours étonnée des détails, de la précision du travail et du réalisme de l’ensemble.
    En tant que femme, j’aime son attitude, son plaisir évident à être là où elle se trouve, sa tenue, son port de tête frondeur.
    On est loin des toiles photographiques et éthérées de Degas, c’est un vrai parti-pris de réalisme: cette sculpture dite «impressionniste» est tellement loin de la toile qui a donné au mouvement son nom. Elle est réelle, physique, et ce n’est pas une représentation de l’esprit. Contrairement à de nombreuses toiles impressionnistes qu’il faut regarder de loin pour en comprendre le sujet, on doit et on veut s’approcher de la petite danseuse.
    Très hâte de voir cette exposition!

  • 20 novembre 2012 · 17h49 Martine Cossette

    Impressionnant!!

  • 1 décembre 2012 · 14h06 Denyse LaHaye

    Impressionnée et admirative devant ce petit personnage plein de vie!

  • 10 décembre 2012 · 14h51 Lafaurie Monique

    L’histoire de « La petite danseuse » n’est pas sans nous rappeler que, selon les époques, les modes et les pays, nous ne voyons pas les mêmes choses sous le même angle ni avec le même regard, particulièrement les nouvelles oeuvres d’art.

  • 16 décembre 2012 · 22h42 Marie-Christine Gilet

    C’est vers l’âge de quatre ans que j’ai découvert cette petite danseuse dans les pages de l’encyclopédie de la jeunesse. Dès lors, j’étais fascinée par les quelques photos qui la présentait sur ses quatre côtés. D’être en sa présence, ce fut pour moi une chance unique et un ravissement de pouvoir apprécier toute sa beauté.

  • 3 janvier 2013 · 16h30 Novales Daniel

    Magnifique exposition. Tout comme ce site d’ailleurs avec ces belles reproductions.
    L’impressionnisme ce n’est pas seulement Monet et pas seulement de la peinture.
    Bonne visite à tous.

  • 10 janvier 2013 · 11h36 Germain decelles

    Une exposition qu’il ne faut pas manquer. La petite ballerine est impressionnante par la grâce de son corps….elle représente cette danse qui demande de la souplesse, de la grâce, et de la beauté dans le geste….je parle du ballet.

Ajouter un commentaire

Pour participer au concours, vous devez entrer votre nom complet et votre numéro de téléphone.

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel (ne sera pas publié)
Optionnel

Présentation

En exclusivité canadienne, découvrez, pour la première et unique fois, les chefs-d’œuvre des impressionnistes de la prestigieuse collection du Clark Art Institute. Choisies pour leur qualité remarquable, 74 peintures réalisées entre autres par Degas, Gauguin, Monet, Pissarro, Toulouse-Lautrec, incluant 21 tableaux par Renoir ainsi qu’en exclusivité la sculpture de la Petite danseuse de quatorze ans par Degas.

Concours

À gagner : 1 des 10 laissez-passer doubles pour l'exposition Il était une fois l'impressionnisme (valeur de 40 $ ch.)* et un Grand prix, un abonnement VIP de 2 ans au MBAM (abonnement VIP et invité***, valeur de 166$)**.

Pour participer, écrivez un commentaire sur un des textes présentant l'exposition Il était une fois l'impressionnisme affichés sur cette page.

* Un tirage par semaine, chaque jeudi. Les gagnants seront sélectionnés au hasard parmi ceux qui auront soumis un commentaire durant la semaine précédent le tirage et qui auront fourni tous les renseignements nécessaires lors de l'envoi de celui-ci. Les gagnants seront contactés par courriel et/ou par téléphone.

** Un seul tirage, le 11 janvier 2013. Le gagnant sera sélectionné au hasard parmi ceux qui auront soumis un commentaire.

*** L'abonnement VIP et invité permet au titulaire de visiter le musée gratuitement aussi souvent qu'il le souhaite et de se faire accompagner d'un non-membre de son choix.

Calendrier

@mbamtl sur Twitter

Derniers commentaires

À lire également

Il était une fois l’impressionnisme
au Musée des beaux-arts de Montréal

1380, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec) H3G 1J5
www.renoiramonet.com

Billetterie
514-285-2000, option 4
ebillet.mbam.qc.ca

Légendes

Edgar Degas, Petite danseuse de quatorze ans (détail), 1880-1881. © Sterling and Francine Clark Art Institute, Williamstown, Massachusetts, USA
Auguste Renoir, Une loge au théâtre (Au concert) (détail), 1880. © Sterling and Francine Clark Art Institute, Williamstown, Massachusetts, USA