La peinture se vend, vive la peinture!

30 novembre 2012 11h25 · MBAM

Édouard Manet, Roses mousseuses dans un vase (détail), 1882. © Sterling and Francine Clark Art Institute, Williamstown, Massachusetts, USA

L’exposition Il était une fois l’impressionnisme : chefs-d’œuvre de la peinture française du Clark présentée au Musée des beaux-arts de Montréal jusqu’au 20 janvier 2013 dévoile ses secrets au fil des jours. Après avoir parlé d’artistes éco-guerriers, c’est de commerce qu’il est question. Car oui, au-delà d’un mouvement artistique, l’impressionnisme est aussi le symbole d’un nouveau règne de marché.

Imaginez une grande vitrine nationale dans laquelle sont réunies quelques milliers d’œuvres, un lieu de rassemblement parisien qui permet aux artistes d’exposer leur art entourés d’autres peintres, sculpteurs, dessinateurs… : vous êtes au Salon officiel. À l’époque, en plein essor économique, la peinture se libère et crée une logique de marché qui va complètement chambouler le système d’achat et de vente d’œuvres.

Désormais, les marchands jouent un rôle incontournable grâce aux expositions qu’ils organisent dans leurs galeries. Paul Durand-Ruel en est l’exemple même. Après avoir défendu l’école de Barbizon, ce premier grand marchand mise sa carrière sur les impressionnistes. Il achète presque tous leurs tableaux et prône l’exclusivité contre salaire. Il accumule les dettes pour faire finalement fortune grâce à son dynamisme, la création d’une revue, les premières expositions à l’étranger, notamment aux États-Unis. Les Clark deviennent ses clients. La peinture vivante est rentable : c’est l’art impressionniste qui enclenche la spéculation.

Désormais marchands, critiques et collectionneurs ont le même but : savoir aujourd’hui qui sera important demain.

Partagez cette page

+ Ajouter le vôtre Commentaires 11

  • 5 décembre 2012 · 14h26 Piche Helene

    Je suis très intéressée à aller voir « L’exposition Il était une fois l’impressionnisme « 

  • 5 décembre 2012 · 14h27 Frappier Luc

    Une chance inouie de voir cette exposition, allez-y…..

  • 5 décembre 2012 · 14h31 Melissa

    On peut dire ce qu’on veut de l’impressionnisme, je trouve que c’est d’une beauté réconfortante.

  • 5 décembre 2012 · 14h54 Patricia F. Tremblay

    Si seulement je pourrais y aller :)

  • 5 décembre 2012 · 17h06 Nathalie Gauthier

    Ce n’est pas tout le monde qui a les moyens d’acheter des peintures. Heureusement, on peut profiter des oeuvres au Musée. Merci MBAM pour toutes ces belles expositions!

  • 5 décembre 2012 · 19h15 Josée Caron

    Je ne crois pas qu’il existe un plus grand ravissement que celui que procure la contemplation d’oeuvres originales!

  • 6 décembre 2012 · 13h03 Lucie Aubin

    Enfin, par le mouvement artistique de l’impressionnisme un tournant
    sur la valeur du travail des peintres est reconnu avec bonheur.

  • 10 décembre 2012 · 14h59 Lafaurie Monique

    Si seulement aujourd’hui d’autres marchands de tableaux prenaient autant de risques que Paul Durand-Ruel au lieu de demander aux artistes de rester toujours dans la même veine pour rassurer leurs clients et assurer leurs ventes, la peinture serait encore plus vivante aujourd’hui et la profession d’artiste-peintre plus reconnue !

  • 11 décembre 2012 · 20h10 jason Gagné-Stewart

    L’impressionnisme et la légèreté!

  • 29 décembre 2012 · 10h00 Diane Dupuis

    L’impressionnisme à voir et à revoir ! Merci MBAM de nous donner cette chance de connaître de si grands artistes.

  • 29 décembre 2012 · 10h02 Diane Dupuis

    L’impressionisme à voir et à revoir :)

Ajouter un commentaire

Pour participer au concours, vous devez entrer votre nom complet et votre numéro de téléphone.

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel (ne sera pas publié)
Optionnel

Présentation

En exclusivité canadienne, découvrez, pour la première et unique fois, les chefs-d’œuvre des impressionnistes de la prestigieuse collection du Clark Art Institute. Choisies pour leur qualité remarquable, 74 peintures réalisées entre autres par Degas, Gauguin, Monet, Pissarro, Toulouse-Lautrec, incluant 21 tableaux par Renoir ainsi qu’en exclusivité la sculpture de la Petite danseuse de quatorze ans par Degas.

Concours

À gagner : 1 des 10 laissez-passer doubles pour l'exposition Il était une fois l'impressionnisme (valeur de 40 $ ch.)* et un Grand prix, un abonnement VIP de 2 ans au MBAM (abonnement VIP et invité***, valeur de 166$)**.

Pour participer, écrivez un commentaire sur un des textes présentant l'exposition Il était une fois l'impressionnisme affichés sur cette page.

* Un tirage par semaine, chaque jeudi. Les gagnants seront sélectionnés au hasard parmi ceux qui auront soumis un commentaire durant la semaine précédent le tirage et qui auront fourni tous les renseignements nécessaires lors de l'envoi de celui-ci. Les gagnants seront contactés par courriel et/ou par téléphone.

** Un seul tirage, le 11 janvier 2013. Le gagnant sera sélectionné au hasard parmi ceux qui auront soumis un commentaire.

*** L'abonnement VIP et invité permet au titulaire de visiter le musée gratuitement aussi souvent qu'il le souhaite et de se faire accompagner d'un non-membre de son choix.

Calendrier

@mbamtl sur Twitter

Derniers commentaires

À lire également

Il était une fois l’impressionnisme
au Musée des beaux-arts de Montréal

1380, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec) H3G 1J5
www.renoiramonet.com

Billetterie
514-285-2000, option 4
ebillet.mbam.qc.ca

Légendes

Edgar Degas, Petite danseuse de quatorze ans (détail), 1880-1881. © Sterling and Francine Clark Art Institute, Williamstown, Massachusetts, USA
Auguste Renoir, Une loge au théâtre (Au concert) (détail), 1880. © Sterling and Francine Clark Art Institute, Williamstown, Massachusetts, USA