Une actrice porno, un chihuahua et une vieille dame

13 octobre 2012 8h46 · Kim Raymond

Starlet

C’est ce drôle de trio qui tient la vedette dans Starlet, le nouveau film de Sean S. Baker, présenté hier au cinéma du Quartier Latin dans le cadre du 41ième Festival du Nouveau Cinéma de Montréal. Jane, alias Tess, est une débutante dans l’industrie du X passablement ennuyée par la vie monotone qu’elle mène entre deux tournages. Dans le cadre d’une virée shopping dans les ventes de garage de la Vallée de San Fernando, Jane achète un objet recelant un montant d’argent appréciable. C’est au cours de ses tentatives pour remettre la somme à sa propriétaire que se nouera une amitié indéniable (mais pas sans anicroche) entre Jane et Sadie.

Le film est d’un naturel désarmant. Les tribulations de Jane dans le monde factice et étincelant du porno n’y occupent qu’une place secondaire,  et ce sont les fils de la relation qui se tissent entre elle et Sadie qui occupent la plus large place dans le film, soutenus par la douceur et l’aménité du personnage de Jane. Les dialogues sont réduits à leur plus simple, et il y a un grand nombre de plans extérieurs qui donnent à saisir le lieu et le temps avec beaucoup d’acuité. Le film est très léger, malgré un synopsis apparemment difficile, et j’ai été surprise par l’humour et la jovialité du scénario. Notamment, toutes les interactions avec l’adorable chihuahua donnant son nom au film déclenchent immanquablement des rires et des soupirs d’attendrissement.

Outre le charme et l’incroyable désinvolture de Dree Hemingway, qui incarne Jane, ce qui m’a le plus plu dans le film est l’éclatante luminosité qui s’en dégage. La direction photo irréprochable donne une impression de chaleur et d’ensoleillement qui fait énormément de bien en ces premières journées froides d’automne. Le thème de l’amitié et de la filiation intergénérationnelles ne me semble jamais éculé, et il a été exploité ici avec finesse et délicatesse. Starlet est, somme tout, l’œuvre d’un cinéaste talentueux dont je vais surveiller l’oeuvre.

Le plus beau dans tout ça ? Il y a une autre représentation de Starlet au FNC, le 16 octobre à 15h30. Courez acheter vos billets !

Partagez cette page

Classé dans :  Cinéma
+ sur le même sujet :  , ,

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

À lire aussi

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Kim Raymond
    Blogueuse, rédactrice pigiste et réviseure dans les temps durs, je suis titulaire d’une maîtrise en littérature qui m’aura surtout appris à considérer les récits de soi comme une forme évoluée des magazines à potins. J'ai laissé tomber Simone de Beauvoir pour me consacrer pleinement à ma relation avec la nourriture.

S’abonner au blogue

@presquevege

+ @presquevege →

Catégories

Archives

Favoris