Signaler un abus

Billet : Le silence des femmes.
Commentaire par : Diane Blaquière
@Bruno Perreault Ils étaient une dizaine....Nous sommes à St-Félix-de-Valois, je marche seule de retour du village .... je suis en pause comme monitrice en colonie de vacances. J'ai 15 ans. Leur force physique a rapidement pris le dessus.... mais ... Immobile, dénudée, retenue au sol.... je l'ai regardé en plein dans les yeux ... haletante, enragée mais calme j'ai posément affirmé... oui ... AFFIRMER! "Tu dois te mettre à 10 et tu appelles ça être un homme?" Ils sont partis et j'ai tremblé pendant deux jours.... eux ne l'ont jamais su. J'avais refusé la peur et douter de la sacro-sainte virilité du soit-disant plus fort. J'ai appris ce jour-là que de douter de la virilité d'un homme est la plus habile des défensives. Depuis ce jour, je dis aux hommes ce que j'aime en eux.... ils ont profondément besoin de savoir qu'ils ont un pouvoir et je leur donne celui qui me convient, celui qui me protège. Le féminin qui aime le masculin! Et ça les calme.... pour le reste, c'est moi qui gère le risque.

← Retour aux commentaires