Deuxième roman de la poétesse Isabelle Forest, Les laboureurs du ciel nous transporte dans le Paris lugubre du 17e siècle sur les traces de Marie Malvaux, lumineuse montreuse de marionnettes. Avec ses descriptions minutieuses où s’amalgament harmonieusement l’insolite, le lyrisme et le macabre, ce qui n’est pas sans rappeler Le parfum de Süskind, cette incursion dans l’univers des foires s’avère une vertigineuse descente aux enfers. Grouillant de créatures hideuses et merveilleuses, ce récit sombre aux accents fantastiques déroute autant qu’il ensorcelle par sa façon savante d’entretenir le mystère quant à l’identité des personnages, leur passé et leurs actions. Du charnier des Lingères au gibet de Montfaucon, Isabelle Forest dresse judicieusement des décors légendaires afin de raconter à sa façon quelques pages bien noires de l’histoire de France. Éd. Alto, 2012, 235 pages

Les laboureurs du ciel Critique par Voir - . Cote: 3.5

Les laboureurs du ciel
Auteur : Isabelle Forest

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →