Deux esprits se rencontrent

19 août 2013 14h24 · Marc-André Cyr

Joanne Marcotte et Jérôme Lussier discutent du droit de grève.

Les deux sont des amants de la politique : l’un était à la Coalition Avenir Québec (le nouveau vieux parti), l’autre au Réseau Liberté Québec (le club des amis « spéciaux » de Québec).

Les deux aiment le libéralisme : l’un d’une manière modérée (ça lui donne des airs objectifs), l’autre avec la fougue des partisanes (ça lui fait faire de drôles de grimaces).

Les deux aiment l’État : l’un parce qu’il protège la « dissidence » (il dit vraiment ça comme ça), l’autre parce qu’il protège la propriété privée.

La guerre froide

En cette période de guerre froide, toutes les raisons sont bonnes pour casser du « rouge », mais qui les mène à écrire sur le sujet ? C’est une décision de la Cour des petites créances obligeant une association étudiante à rembourser les frais de scolarité d’un étudiant. « Victoire ! », crient les deux larbins. On ne les a pas eus avec les milliers d’arrestations. On ne les a pas eus par la médisance et la propagande. On ne les a pas eus par les lois spéciales. On va les avoir avec les poursuites !

Il faut défendre la liberté d’être gouverné. La liberté de vivre en silence et en paix. La liberté de ne pas faire partie d’un groupe. La liberté de signer des contrats. La liberté de poursuivre. La liberté d’aller à ses cours. La liberté d’aller au travail. La liberté d’acheter ce qu’on veut. La liberté d’écouter la télé tranquille. La liberté de mourir.

Carrés bruns amis du Parti Libéral et des « think tanks » de droite subventionnés par le capital : vous êtes des chevaliers – des combattants! – de la liberté. Sans vous, le communisme nous guette. Heureusement pour nous, Jérôme Lussier veille au grain

« La position de l’ASSÉ — si c’est vraiment sa position — repose sur un idéal collectiviste qui considère les individus comme étant par défaut soumis au groupe, qui peut ensuite leur octroyer (ou non) une certaine marge de liberté. Le pouvoir de contraindre autrui est naturellement dévolu à toute collectivité, sans nécessité d’une délégation ou autorisation quelconque. Le groupe se trouve ainsi investi du pouvoir de contrôler les faits et gestes de ses membres, au gré de la volonté majoritaire à laquelle aucune liberté individuelle ne peut s’opposer. »

Quand on parlait de guerre froide, ce n’était pas des farces… Notre libéral modéré compare même la position de l’ASSÉ à celle qui sévissait en Allemagne de l’Est. Selon lui, le vote en assemblée n’a aucune valeur face à l’autorité – oh combien supérieure et divine  – de la loi. « Les individus sont fondamentalement libres– il dit –  et cette liberté ne peut être limitée que par consentement, par la loi, ou par délégation expresse et limitée du pouvoir de l’État ».

Un piquet de grève, c’est un abus, une limitation du droit individuel de choisir d’aller ou non à ses cours malgré la décision majoritaire prise en collectivité. Elle est une attaque au contrat signé entre deux individus « libres et égaux ». Peu importe que ledit étudiant ait eu droit de parole, de vote et d’amendement. Peu importe que ce vote ait lieu à de nombreuses reprises et soit pris selon la modalité choisie par l’assemblée. Peu importe que cette grève ait précisément pour objectif d’élargir le domaine de la liberté en limitant les contraintes financières sur les individus. Comme dirait Séraphin : « La loua c’est la loua ». Peu importe ce qu’elle dicte, il faut la respecter.

Face à une telle posture de la part d’un « modéré » objectif, on se demande bien comment Joanne Marcotte fera pour garder sa réputation de bête féroce. Elle y arrive toutefois fort facilement en ajoutant une couche de pathétique sensiblerie et de bedonnante victimisation. Selon elle, entre l’État patroneux et les étudiants, ce serait ces derniers qui mèneraient le bal et qui n’auraient pas à cœur l’éducation. Ainsi, interdire la grève, c’est préserver la liberté : « Quand des administrations publiques, appuyées par leur corps professoral, consent à priver des jeunes Québécois d’un accès libre à l’éducation, c’est qu’on a véritablement perdu le sens du devoir ». En son monde renversé, ce sont les grévistes qui limitent le droit à l’éducation et l’État qui favorise la liberté. Et comme si on assistait à un concours « Le plus grand des larbins gagne le dernier livre d’Éric Duhaime », elle ajoute que ce conflit aurait – attention cœurs sensibles – « épuisé les forces policières »[2].

Enfermez-les!

Ce discours est celui des amis fanatisés par le statu quo. Ils tentent d’enfermer le passé, le présent et le futur à l’intérieur des frontières de l’Être-là éternel. C’est là une pensée foncièrement figée. Ce qu’elle cache, derrière cette vertu plus ou moins dégénérée, c’est une croyance profonde et radicale dans le libéralisme. Une croyance qui permet à l’État de restreindre la liberté « au nom » de la liberté et d’user de violence « pour contrer » la violence.

La révolte n’est pas l’ennemi de la liberté, elle en est le socle. Si la loi des gens ne peut être confrontée à la légitimité de la loi, comme l’ont fait tout au long du XXe siècle les autochtones, les femmes, la classe ouvrière et les étudiants, alors l’État ne discute plus, ne négocie plus, mais commande.

« Qu’on nous dicte la liberté », voilà où nous mène la logique de nos amis larbins. Elle permet non seulement de matraquer ceux et celles qui refusent de rentrer dans le rang, mais elle le permet au nom de la démocratie, cet esprit supérieur surplombant nos vies.

 

Notes

[1] J.L Les rêves collectivistes de l’ASSÉ : http://www.lactualite.com/opinions/le-blogue-de-jerome-lussier/controler-son-prochain/

 

[2] Joanne Marcotte, « Printemps 2012 : La saga se poursuit », 18 août 2013.

Partagez cette page

Classé dans :  Divers

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

À lire aussi

+ Ajouter le vôtre Commentaires 79

  • 19 août 2013 · 14h38 Matthieu Bonnier

    « La guerre, c’est la paix. »
    « La liberté, c’est l’esclavage. »
    « L’ignorance, c’est la force. »

  • 19 août 2013 · 15h03 Bruno Perreault

    Jérôme Lussier c’est pas lui qui ne veux plus porter de petite robes blanches?

  • 19 août 2013 · 15h43 DooM Dumas

    Ouais ouais, on sait, ceux qui ne pensent pas comme vous sont des crétins…

    Dois-je comprendre que le CONTENU du texte vous a fait faire un caca nerveux?

    Good!

    • 19 août 2013 · 16h17 Bar ouvert

      @ Doom.

      Et ceux qui ne pensent pas comme toi sont des incontinents? Franchement, cela ne relève pas le niveau de ton discours. On peut ben te flusher après ça.

      Écoute, je vais te proposer des arguments pour contredire MAC:
      1- « Le libéralisme ne peut pas être confondu avec l’État »
      2- « Le libéralisme permet à l’individu de s’épanouir sans entraves »
      3- « La révolte menace les libertés individuelles »
      4- N’importe quoi de von Hayek ou d’Ayn Rand.

      Ainsi, ton argumentaire sortira du caniveau et de l’invective de gros bras. À ce moment-là, ce sera intéressant de te lire car tu voudras opposer un argument à un autre.

      Encore heureux que le tit-pit de Big MAC n’ait pas encore intervenu. C’est curieux: il aurait du le faire depuis lundi 14h25.

    • 19 août 2013 · 20h24 DooM Dumas

      C’est pas à moi que tu dois offrir des arguments. Je gagne ma vie chaque jour avec des arguments.

      Offre les à Marc-André Cyr. Il en a grandement besoin. Je ne lui en offre pas en réponse? Je ne perd en effet pas mon temps avec un tel ramassis de vide. Mais j’aime lire les caca nerveux, les petites frustrations du gars qui n’a pas les outils pour répondre à ceux qui le font chier.

      Toi tu sembles aussi aimer lire ces frustrations. J’imagine pcq tu les partages.

    • 19 août 2013 · 21h43 Bar ouvert

      @ Doom.

      Non, tu ne gagnes pas ta vie en argumentant à la radio. Tu gagnes ta vie en potinant sur Radio-Pirate et en éructant des « vérités » toutes faites. Tu gagnes ta vie en vomissant sur les autres.

      Argumenter, ce n’est pas roter des opinions comme dans le vestiaire de l’arena au hockey ou à la Cage aux Sports. Ce n’est pas dire que l’autre est un nul parce qu’il ne pense pas comme soi. Ce n’est pas non plus faire son pissou prétentieux en criant une bêtise et en allant se cacher après.

      Argumenter, c’est faire valoir ses idées en faisant appel à l’intelligence des gens. C’est ce que tu disais la semaine dernière, lors d’une des rares fois que tu avais raison. L’intelligence des gens, ce n’est pas leur anus: c’est leur cerveau.

      Quand tu parles de caca nerveux, ce n’est pas un argument: c’est une connerie comme tu en dis souvent avec Jeff. C’est drôle en mangeant des Doridos, c’est nul sur un blogue. En fait, c’est seulement ça que je trouve frustrant de ta part: au lieu de répliquer à Marc-André Cyr en opposant des arguments, tu nous sort des étrons et tu trouves ça drôle (« Good! »). Entre toi et moi, ce genre de joke n’est pas drôle de la part d’un des grands ténors de la droite québécoise. Quand tu sors ces jokes-là en dehors de la Cage aux Sports, les gens les trouvent plutôt nulles. Comme la très grande majorité des lecteurs de ce blogue, je pense que je pourrais espérer mieux d’un intellectuel de droite car la marde n’est pas quelque chose de très convaincant. À moins que tu t’adresses à nos anus plutôt qu’à nos cerveaux.

    • 19 août 2013 · 22h03 DooM Dumas

      1) C’est très drôle de te voir dire aux autres qu’ils n’ont pas d’arguments alors que tu n’en as jamais et que tu ne notes jamais que le chroniqueur sur lequel tu trippes n’en a aucun aussi. Ce dont tu ne parles jamais.

      2) Je m’amuses d’ailleurs simplement à le noter. Le jour où il nous en offrira, peut-être qu’on pourra argumenter. Peut-être que ça vaudra la peine. D’ici là, on rira de ses textes vides qui se résument chaque fois à: « Pffff, vous êtes cons ».

      Pcq en dehors de vos milieux, peu importe où vous vous tenez pour vous masturber intellectuellement (dois-je rappeler que la masturbation fait p-ê plaisir, mais ce n’est pas très productif?), l’énumération d’insultes qui meublent vos frustrations ne comptent pas pour des arguments et ne sont pas considérées. La gauche faible, on la connaît et on la trouve décevante chaque jour. Ça fait quelques années qu’une droite vous donne la réplique! Il serait temps de commencer à avoir des arguments! L’excuse du manque de compétition pendant tant d’années est de moins en moins valide.

      3) Tu ne sais clairement pas de quoi tu parles dans tes prétentions sur Radiopirate.com, mais c’est pas très étonnant. Btw, l’adresse de mon blogue est reliée à mes commentaires si vous voulez savoir de quoi a l’air des arguments quand un sujet sérieux est adressé.

    • 19 août 2013 · 22h31 Bar ouvert

      @ Doom

      1- Faux. Dans l’avant-dernière chronique de MAC, Bosom a posé une question pertinente à l’égard de sa chronique et j’étais d’accord avec lui. La seule chose que tu as été capable de faire à ce moment-là, c’est de persifler. Cyr a sans doute des défauts, mais il a le mérite de répondre à ses détracteurs. La principale raison pourquoi tu réagis à ses chroniques, c’est qu’il rend à une certaine droite à grande gueule la monnaie de sa pièce. C’est tout simplement une réaction d’arroseur arrosé.

      2- J’ai bien hâte de voir le jour que tu vas accepter de discuter avec un type de gauche sans lui sortir tes conneries habituelles sous l’air de l’évidence satisfaite (j’allais dire onaniste, car tu as l’air d’en connaître un brin sur ce sujet en matière de débat). Tu dis que « la gauche faible » se fait répliquer par des « arguments » par « la droite »? Ah, parler de « caca nerveux », c’est un argument? C’est nouveau, ça. Chose certaine, c’est plutôt faible comme argument à moins que tu parles du fondement des choses. Et, chose tout aussi certaine, ce n’est pas avec ce type d’ »argument » que tu vas convaincre de voter pour le Parti conservateur québécois (les mêmes qui faisaient dans la dernière campagne électorale une pub contre les méchants BS).

      3- Depuis le début des années 2000, je te lis et je t’entends à Québec, que ce soit au défunt CHRC ou à Radio-Pirate et surtout sur tous les forums des blogues où tu t’amuses à jouer les gros bras. Tu pratiques une technique qui est bien connue: sortir une connerie la plus grosse possible (généralement en majuscules), puis de manière prétentieuse affirmer que les autres sont « faibles » surtout lorsqu’ils te répliquent. Jeff te l’a bien appris: toujours être un WINNER, jamais un LOSER. Au début, je trouvais ça « drôle », puis, comme tu radotes sans cesse, tu t’es mis à ennuyer profondément. J’ai bien hâte au moment que tu seras capable d’argumenter comme la droite peut en être capable lors de ses beaux jours (un Bock-Côté quand il s’arrête de jacasser ou un Jean-Luc Migué). Mais j’en doute de plus en plus car cela t’empêcherait de donner « un bon show » de vestiaire de hockey devant les 3-4 gars en attendant de prendre leur douche.

    • 19 août 2013 · 22h55 DooM Dumas

      Toujours cette prétention que le manque de contenu commence avec mes commentaires alors qu’il commence avec le texte de ton chroniqueur préféré.

      J’avoue VOLONTIER que mes répliques ici ne comportent aucun argument. Ce n’est pas leur but. Ils ne font que pointer le fait que le texte plus haut n’en contient aucun (alors qu’il répond à des textes qui en contiennent, eux). Ce que tu éludes toujours. Tu crois que les gens ne s’en rendent pas compte? Tu crois que les gens qui ne sont pas vendus à ses paroles s’abreuvent aux frustrations de MAC ou le trouvent ridicule?

      Pour ce qui est de tes prétentions sur mon contenu habituel, je renvois une fois de plus les gens vers mon blogue. Ce que j’affirme est toujours bien appuyé. Comme c’est le cas en ondes. Mais tu peux t’amuser à le nier.

      I’m out.

    • 20 août 2013 · 08h52 Bar ouvert

      @ Doom.

      Je note que tu avoues ne pas avoir d’arguments dans les réponses de ce blogue. C’est un début et nous pouvons nous entendre.

      Je le connais ton blogue dont tu fais la promotion publicitaire ici. Le contenu de tes post est similaire à ceux de MAC, à l’exception du fait que ta position est diamétralement opposée à la sienne. Vous évoquez tous les deux des stats, vous attaquez tous les deux les opinions de vos adversaires, vous donnez dans vos post des arguments (pour ou contre, bons ou mauvais). C’est tout à fait correct pour moi.

      Il y a aussi une autre différence. Dans les quelques réponses à tes posts, il n’y a pas d’attaques gratuites et condescendantes de la part de MAC ou d’autres méchants gauchistes. Ça, ça m’agace. Les défenseurs de la « liberté » peuvent traiter de haut ou injurier n’importe quel polémiste de gauche (« le vide de ses arguments » ou le « caca nerveux ») mais, lorsqu’ils se font servir la même médecine, ils se mettent à crier au bullying, à la « pensée unique » ou au « on-le-sait-ben-tu-penses-comme-lui ». C’est ça qui me fait réagir sur ce blogue: le contenu du post de MAC ne justifie pas mon intervention, mais le contenu parfois tellement nul de ses détracteurs (pas d’arguments, car « ce n’est pas leur but ») exige qu’on leur tire la chaine.

      À la prochaine chicane.

    • 20 août 2013 · 11h23 le calinours bienveillant

      @doom dumas

      marc-andré prouve que le discours de ti-clins notoires tels marcotte et lussier mène à une contradiction très clairement exprimée dans son dernier paragraphe.

      il s’agit bel et bien d’un excellent argument en défaveur de leurs discours.

      donc, quand tu écris que le texte présenté ici ne contient pas d’argument, et bien, je suis désolé de devoir être si direct, mais c’est complètement faux.

      tu devrais être plus attentif aux conseils de bar ouvert et augmenter la qualité de tes interventions.

    • 20 août 2013 · 11h44 Benton

      @doomdoom

      Juste comme ça, s’attaquer a une personne, ce n’est pas argumenter et un stéréotype, ce n’est pas un argument!

    • 21 août 2013 · 00h35 Phil

      Dont feed the troll.

    • 25 août 2013 · 02h08 DooM Dumas

      @Calinours

      Le gros problème, c’est que « l’argument » est totalement faux. À la base, aucune liberté ne peut en écraser une autre. Il y a aussi le principe de non agression qui est cher aux libertariens (ce que Joanne Marcotte et Jérome Lussier ne sont pas, même s’ils partagent certaines idées et valeurs).

      Lorsque des libertés sont violées en prenant en otage des centre-villes ou des campus, on parle de gens qui tentent de dicter les libertés. Pour qui les libertés deviennent plus importantes que celles des autres. Au nom de la « démocratie » (assez douteuse d’ailleurs).

      Je ne sais pas si c’est cette bonne vieille projection, mais le pseudo argument de MAC s’adresse en fait à lui-même et ne s’applique aucunement à Joanne Marcotte et Jérome Lussier. C’est lui aurait voulu que les libertés des citoyens et surtout des étudiants soient violées sans répercussion. C’est lui qui aurait voulu que ses bullies préférés puissent imposer leurs lois et leurs libertés.

      C’est pourquoi c’est aussi vide. Parce autrement que cette fausseté, c’est des prétentions masturbatoires vides comme ton « ti-clins notoires ».

  • 19 août 2013 · 17h44 Matlin

    Quand on commence à prioriser les droits des groupes à ceux des individus, on commence à avoir un problème de justice sociale et ça devient la loi du plus fort.
    « La meilleure place pour un gréviste, ce moustique jaune et nuisible, c’est le camp de concentration » – Léon Trotski Pravda du 12/02/1920

    Les rouges sont une menaces pour la paix, la liberté et les droits humains. Le communisme, le socialisme, l’étatisme ou le collectivisme est l’instrument que toutes les dictatures utilisent pour imposer leur pouvoir aux citoyens.

    C’est sûr que traiter tout le monde de « larbins » ça fait avancer votre cause…

    Je paris qu’un prof d’université notoirement gauchiste et appuyant le mouvement étudiant et dont le salaire est tiré de l’État est un bon représentant « objectif » pour parler des positions de l’ASSÉ.

    « Une croyance qui permet à l’État de restreindre la liberté « au nom » de la liberté et d’user de violence « pour contrer » la violence. »
    Pas capable de comprendre que la liberté des uns s’arrête lorsqu’elle viole les droits des autres.

    La vraie démagogie et irrationnalité, elle est dans le camp des rouges, ceux qui veulent imposer tout à tout le monde, mais qui ne veulent eux-mêmes respecter aucune règle contraire à leur volonté. Ceux pour qui la loi est circonstancielle et dépend de la majorité.

    • 19 août 2013 · 18h22 Gabriel

      Votre commentaire est plutôt mal écrit et fallacieux. Il est donc très difficile de répondre quelque chose… vos courts paragraphes vont dans tous les sens et ressemblent à des spots publicitaires, sans substance. La prochaine fois essayez de développer une ou deux idées principales, on pourra engager une sorte de conversation avec ça.
      Savez-vous ce qu’est un larbin? (D’ailleurs il ne traite pas tout le monde de larbin, mais plutôt deux, comme en atteste cette phrase: « crient les deux larbins ».)

      Voici un blogue expliquant le syndrome du larbin, c’est une lecture passionnante:

      (source: http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-syndrome-du-larbin-76062)
      Définition:
      Chez un individu, le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent.

    • 20 août 2013 · 12h32 Benton

      En réalité, l’absence de loi conduit à la loi du plus fort

      Les grévistes ont amenés Trotski et Lénine au pouvoir et pour eux, il devenait nécessaire de s’assurer qu’ils en amènent pas d’autres au pouvoir!

      Je ne sais pas où vous les voyez, mais je n’ai jamais lu des articles ou des commentaires provenant de communistes, de socialisme, d’étatisme ou de collectivisme dans Voir. Par contre, du McCarthisme, j’en ai lus quelques uns!

      Un prof payé par nos taxes, c’est déjà plus « objectif » qu’un type payé par le privé pour le dire! J’ajouterais d’un type qui répète un type payé pour le dire, cela se rapproche du larbin!!!

      Vous confondez liberté et droit. La citation exacte est: « La liberté des uns s’arrête ou celles des autre commence… et vice versa ».

      Karl Popper, un type que l’on ne peut pas dire de « gauche », disait que la liberté illimitée conduisait a son contraire et que:
      « C’est pourquoi nous exigeons que l’État limite la liberté dans une certaine mesure, de telle sorte que la liberté de chacun soit protégée par la loi. Personne ne doit être à la merci d’autres, mais tous doivent avoir le droit d’être protégé par l’État. Je crois que ces considérations, visant initialement le domaine de la force brute et de l’intimidation physique, doivent aussi être appliquées au domaine économique. […] Nous devons construire des institutions sociales, imposées par l’État, pour protéger les économiquement faibles des économiquement forts. »

  • 19 août 2013 · 19h34 Ian

    (1)

    Juste pour mentionner la nouvelle adresse de Jerome a l’actualite….

    http://www.lactualite.com/opinions/le-blogue-de-jerome-lussier/lac-megantic-et-la-recuperation-ideologique/#comment-block

    (2)

    Pour ceux qui se demande comment on passe de spinneux a la CAQ et en l’espace d’un mois a l’Actualite.

    Voici votre reponse

    http://www.lactualite.com/politique/que-mijote-la-caq/

    « Pour mener à bien cette stratégie, la CAQ a injecté du sang neuf à son équipe et a confié des postes clés à cinq personnes qui n’en sont pas à leurs premières armes en politique :

    Jérôme Lussier, conseiller au contenu de François Legault. Cet ancien recherchiste de Radio-Canada est bien connu pour son blogue sur le site de Voir. »

    On dirait un publie reportage c’est disons fascinant.

    (3)

    @Matlin

    « Quand on commence à prioriser les droits des groupes à ceux des individus, on commence à avoir un problème de justice sociale et ça devient la loi du plus fort. »

    J’invite les internautes a bien relire cette phrase.

    Des propositions qui se tiennent grammaticalement parlant…

    Mais sur le fond aucun lien causale…

    C’est un n-ieme sophisme qu’un internaute nous jette a la figure.

    On par de prioriser le droit des groupes a…. loi du plus fort….

    Est-ce que des gens ecrivent d’asiles ?

    Question pour toi Matlin tout en faisant du judo avec ton sophisme….

    Donc dans la mesure ou on commence pas a prioriser le droit des groupes a ceux des individus on ne commence pas a avoir des problemes de justice sociale et ca ne devient pas la loi du plus fort ?

    C’est ca ?

    J’ai bien compris ?

    Je comrpends que tu dois aimer Jerome il est tellement prolifique en sophisme lui meme.

    —-

    (4)

    Ceux qui parle de droit et de « la loi » comme Jerome comme si c’etait un absolu…

    (a)

    Il devrait regarder aussi dans le concret les problemes d’acces, les couts, …. et comment dans le concret faire respecter ses droits individuels sans les moyens economique….

    Il arrive aussi qu’un gouvernement vote un loi en sachant tres bien par ses propres juristes que celle-ci pourrait ne pas respecter la charte, mais que ce meme gouvernement pense qu’anyway les demarches pour la contester sont tellement longue et couteuse….

    (b)

    Mais aussi le fait que dans le passe…

    les juristes avec toute leur science et bouquins… ne permettaient pas le droit de vote aux femmes…

    Ne s’en faisait pas trop avec l’esclavage ou la segregation…

    Le droit, les juristes et leur bouquin…. ont ete capable a bien des epoques de s’accomoder de la societe telle qu’elle etait et d’administrer

    la justice meme dans le contexte de grande injustice.

    —-

    (5)

    « l’un parce qu’il protège la « dissidence » »

    Disons que l’individu aimait pas la dissidence sur son blogue…

    Avec approbation de Simon Jodoin soit dit en passant et de ceux qui recoivent les remarques sur la moderation des blogueurs a voir.ca.

    Moi ce qui m’a toujours etonne c’est que voir.ca permettent a un blogueur d’enleve des commentaires qui respectent la netiquette en tout point.

    On va etre clair quand j’entend Jerome me faire du theatre sur la dissidence… la democratie pis avoir la larme a l’oeil… je vois le mauvais theatre d’ete…

    Soi dit en passant j’ai souvent lu de la part d’internautes aussi qu’Eric Duhaime faisait de la moderation etonnante…

    Pour du monde qui parlent de liberte…

    • 19 août 2013 · 22h43 Bar ouvert

      Ouf! Beaucoup trop complexe pour des gens qui ne savent dire que « rouge », « gauche faible » ou « caca nerveux » en pensant que c’est sensé mettre fin à une discussion…

    • 20 août 2013 · 06h37 sebnewlook

      J’adore le théâtre d’été :D

  • 19 août 2013 · 20h53 Matlin

    1- « Il est donc très difficile de répondre quelque chose… vos courts paragraphes vont dans tous les sens et ressemblent à des spots publicitaires »
    Ben oui, c’est pcq Marc-André Cyr dit tellement de niaiseries qui n’ont aucun sens que j’ai écris tout ce qui me passais par la tête en un seul coup en attaquant certaines des choses qu’il dit.

    2- « Le syndrome du larbin » ne s’applique pas ici, car les 2 personnes défendent les mêmes droits pour TOUS peu importe la classe sociale.

    « Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent. »
    Que savez-vous des intérêts des larbins? Qui est cette personne illuminée qui doit les guider dans le bon chemin au détriment de leurs droits?

    3- Comme je n’ai pas que ça à faire discuter avec vous de sujet aussi larges et complexes, je vous invite à aller lire les 2 textes suivants, vous devriez comprendre mieux mon point.

    http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/collectivistes-et-individualistes-les-droits-humain/

    http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/philip-2/

    4-Vous n’avez apporté aucun argument, vous dites que je fais des sophismes et que mon commentaire est fallacieux sans mentionner un seul exemple de ce qui ne va pas…

    • 19 août 2013 · 22h05 DooM Dumas

      Ouf! Beaucoup trop complexe pour des gens qui ne savent dire que « larbin » en pensant que c’est sensé mettre fin à une discussion…

    • 19 août 2013 · 23h16 Ian

      @Matlin

      Essaye donc de repondre a (3) de mon commentaire ou je dis que ta phrase ( tu commences en grans ton commentaire ) est un sophisme

      « « Quand on commence à prioriser les droits des groupes à ceux des individus, on commence à avoir un problème de justice sociale et ça devient la loi du plus fort. » »

      J’hesite pente savonneuse, raisonnement trompeur,…

      En plus ecrit sous le mode « biscuit chinois » ou prediction a la nostradamus….

    • 19 août 2013 · 23h21 Ian

      « Vous n’avez apporté aucun argument, vous dites que je fais des sophismes et que mon commentaire est fallacieux sans mentionner un seul exemple de ce qui ne va pas… »

      le sopshisme du renversement… bravo pour le nouveau sophisme….

      le point c’est que c’est a toi de justifier ton sophisme…

      le fardeau de la preuve est pas sur ton interlocuteur.

    • 20 août 2013 · 00h18 Matlin

      @Ian
      Si tu critique mon argumentation tu dois dire en quoi elle est fausse, sinon c’est que tu n’as rien d’autre à dire. Mais à voir tes commentaires, tu n’as clairement pas lu les liens que j’ai mis ou tu es trop idiot pour comprendre, car ceux-ci répondent à ce que tu qualifie de « sophisme » sans raison.
      « Quand on commence à prioriser les droits des groupes à ceux des individus, on commence à avoir un problème de justice sociale et ça devient la loi du plus fort. » Par rapport à ce commentaire, j’ai 2 exemples tous simples.
      1-Les associations étudiantes qui violent les droits des non-grévistes pour favoriser le groupe. La justice des pro-grève se fait au prix des droits des anti-grèves.
      2-Un autre exemple si on applique ce raisonnement pour la société entière : L’État qui viole les droits de certains citoyens pour le « bien commun ». Le communisme (ou n’importe quelle dictature) qui sacrifie des citoyens pour le bien de la nation. Si la société accepte ce type de comportement, alors la justice n’existe plus, ça devient la loi du plus fort (normalement, le groupe). Encore une fois, l’explication complète est dans les liens.

    • 20 août 2013 · 00h39 Ian

      « Si tu critique mon argumentation tu dois dire en quoi elle est fausse »

      Il n’y a juste pas de lien entre ta premiere proposition et les deux autres. C’est juste pas une argumentation.

      « « « Quand on commence à prioriser les droits des groupes à ceux des individus, on commence à avoir un problème de justice sociale et ça devient la loi du plus fort. » » »

      -Tu vas de prioriser les droits des groupes a

      - probleme de justice sociale

      +

      -loi du plus fort

      (1)

      Peut-on avoir des problemes de justice sociale ou de loi du plus fort qui n’ont pas pour origine de prioriser les droits des groupes…

      (2)

      Je t’invite a regarde la contrapose de ton affirmation…

      Est-ce a dire qu’on ne commence pas a avoir un probleme de justice sociale et ca ne devient pas la loi du plus fort si on ne commence pas a prioriser le droit des groupes….

      —-

      Mais sur le fond…

      « Si tu critique mon argumentation tu dois dire en quoi elle est fausse »

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Renverser_la_charge_de_la_preuve_(sophisme)

      La preuve a faire est sur toi pas sur moi.

      Ensuite tes deux exemples ne montre pas en quoi ton affirmation est « vrai »…

      Tu commences avec les droits des groupes puis tu finis avec une affaires generale de justice sociale.

      c’est un autre sophisme.

      Bravo

    • 20 août 2013 · 01h54 Matlin

      « La preuve a faire est sur toi pas sur moi »
      Désolé, mais si t’es pas capable de me dire ce qui ne va pas dans mon argumentation c’est que nécessairement, elle est correcte. Ce n’est pas un sophisme c’est du GROS BON SENS.

      « Est-ce a dire qu’on ne commence pas a avoir un probleme de justice sociale et ca ne devient pas la loi du plus fort si on ne commence pas a prioriser le droit des groupes…. »
      Non pcq le système individualiste vise à protéger tous les individus, peu importe leur niveau de pouvoir, peu importe qu’ils soient minoritaires face au groupe. Bon je paris qu’en tant que gauchiste tu as ta définition propre de justice qui est en contradiction totale avec la mienne, mais ça tu n’es pas capable de le comprendre, puisque tu persiste à croire que j’ai fait un sophisme.

      « Ensuite tes deux exemples ne montre pas en quoi ton affirmation est « vrai »…Tu commences avec les droits des groupes puis tu finis avec une affaires generale de justice sociale. »
      Probablement pas assez intelligent pour réaliser que la société est composée de groupe et d’individu. Si mon raisonnement s’applique sur des groupes et individus, alors il s’applique aussi à la société.

      Mon affirmation est vraie puisqu’elle se vérifie 1-Par raisonnement logique 2-Par l’histoire des sociétés. Mes 2 exemples sont la preuve que mon affirmation est vraie puisque des situations semblablent se sont passés réellement dans la vraie vie, plusieurs milliers de fois.

      Ian, il faudrait que tu change de stratégie un jour,
      1- À chaque fois que j’argumente avec toi, tu dis que je fais un sophisme sans dire pourquoi il est faux. On est d’idéologie différente, alors pour moi aussi tout ce que tu dis est sophisme, car incohérent, ce n’est pas pour rien que je ne suis pas de ton bord. Sa sert à rien de crier au sophisme.
      2- Tu ignore mes arguments
      3- Tu n’apporte pas d’argument pour contrer ce que je dis.

      Bonne nuit

    • 20 août 2013 · 02h25 Ian

      @Matlin

      inquiete toi pas je vais lire ce que tu vas ecrire et y repondre.

      (1)

      Tu parle de justice mais au fait…

      Tu parlais de « justice sociale » pas simplement de justice.

      (2)

      Tu m’accuses d’avoir ma propre definition

      « tu as ta définition propre de justice »

      mais ensuite tu dis avoir ta propre definition….

      « qui est en contradiction totale avec la mienne »

      Dans le fond peut etre que t’essaie juste de broder une argumentation broche a foin qui a changer « justice sociale » pour « justice »

      puis enfin dire que tu as ta propre definition.

      (3)

      « Bon je paris qu’en tant que gauchiste  »

      Je suis pas « gauchiste » je dis que ton argumentation a pas de sens.

      et non elle se verifie pas…

      « Par raisonnement logique »

      (4)

      « Mes 2 exemples sont la preuve que mon affirmation est vraie puisque »

      Tu refais le sophisme des exemples pour montrer une proposition dans toute sa generalite.

      (5)

      « 3- Tu n’apporte pas d’argument pour contrer ce que je dis »

      Mon point c’est pas de contrer c’est de dire qu’il n’y a pas de lien logique entre des propositions.

      (6)

      « Probablement pas assez intelligent  »

      Bof….

      (7)

      « réellement dans la vraie vie »

      « c’est du GROS BON SENS »

      C’est une joke ou tu veux volontairement etre une caricature ?

      (8)

      (a)

      Apres….

      « « Quand on commence à prioriser les droits des groupes à ceux des individus, on commence à avoir un problème de justice sociale et ça devient la loi du plus fort. » »

      Qui je le repetes a pas de sens….

      (b)

      Tu dis…..

      « Non pcq le système individualiste vise à protéger tous les individus, peu importe leur niveau de pouvoir »

      Au moins si tu disais dans quel sens « proteger »…

      Au depart tu parlais de « justice sociale »….

      Ensuite avec les problemes de couts et d’acces au systeme de justice, les inegalites economiques qui se traduisent en d’autres formes d’inegalites.

      C’est pas evident ce que tu dis ici….

    • 20 août 2013 · 11h43 le calinours bienveillant

      @ian

      bravo. le plus dur avec matlin c’est de l’empêcher de se sauver de ses propres « idées ».

  • 19 août 2013 · 22h44 Evo

    Aux larbins de gauche et de droite,

    Personnellement, ça commence à me tanner un peu d’entendre parler des niaiseries réactionnaires qui se disent dans les grosses boîtes de communication. Liberté par ci, Fachos par là. La confusion règne.

    Surtout que toutes les formes de dictature, collectiviste ou individualiste, passionnelle ou impersonnelle, ne sont que des variantes d’une même racine étatique. Les faces d’une même médaille. Indissociables, car complémentaire. L’être humain ne peut se passer de la cohésion du collectif pour être ce qu’il est. L’individu et le collectif ne sont jamais réellement séparé dans l’être humain, car il a intériorisé dès son enfance tous les codes sociaux. La société, quant à elle, est cette machine intelligente qui se nourrit de la créativité des individualités qui se sont nourris de son histoire.

  • 20 août 2013 · 09h33 unepersonne

    « La position de l’ASSÉ — si c’est vraiment sa position — repose sur un idéal collectiviste qui considère les individus comme étant par défaut soumis au groupe, qui peut ensuite leur octroyer (ou non) une certaine marge de liberté. » Bref, son texte se construit sur une hypothèse partageant le même réflexe que Sophie Durocher de pourvoir dire n’importe quoi sans vérification puisque l’espace médiatique d’un blogue me le permet. Je peux même avec une extrême délicatesse et de respect d’évoquer le caca nerveux d’un auteur de blogue puisque je suis libre de dire n’importe quoi !
    Lussier…Cherche-t-il a vraiment de préservé la liberté et de la défendre ? Si oui, il devrait défendre la liberté d’association et la liberté de faire la grève ou pas selon les modalités d’un vote d’une démocratie parlementaire. Il semble que selon sa conclusion de son hypothèse que sa vision de la liberté est plus restrictive.
    Sur ce principe qu’une personne peut disposer de son corps comme il le veut! Libre de disposer de son corps pour être conséquent avec sa vision de la liberté individuelle. Lussier devrait défendre la liberté de se prostituer comme de la consommation de toute drogue par sa légalisation. Une personne devrait disposer sous le principe de la liberté de faire ce qu’elle veut de son corps dans la mesure que son utilisation de brime pas la liberté des autres. Le rôle de la police ne serait plus de réprimé la prostitution et la consommation de la drogue, mais de faire en son possible que les personnes qu’ils veulent se prostitué ou consommé de la drogue de le faire le plus librement !

  • 20 août 2013 · 12h57 Benton

    L’on vit en société, ce qui implique non seulement des droits mais aussi des devoirs. Il est facile de parler de nos droits… et laisser les devoirs aux autres tout comme il est facile d’imposer des devoirs aux autres.
    Le tout, est une question d’équilibre. C’est en atteignant l’équilibre que l’on tends vers plus d’équité.

    Le fait qu’une personne prône l’équité (que plusieurs confondent avec égalité pour tous) n’en fait pas un communiste….

    P.S.: Si vous voulez voir dans le monde occidental ce qui se rapproche le plus du communiste, il suffit de regarder l’organisation d’une entreprise!!!

  • 20 août 2013 · 15h04 Matlin

    (1)

    « Tu parle de justice mais au fait…

    Tu parlais de « justice sociale » pas simplement de justice. »

    Ce que je voulais dire c’est de la justice qui s’exprime en société. On revient à mon explication des groupes vs les individus. Si tu as un groupe d’élites qui contrôle les individus, ça devient aussi une injustice sociale. Ensuite, je ne sais pas si tu as déjà suivit des cours de philo, mais on peut s’ostiner longtemps sur le sens du mot « justice », il en est de même pour le mot « droit ».

    (2)

    « Mes 2 exemples sont la preuve que mon affirmation est vraie puisque »

    Tu refais le sophisme des exemples pour montrer une proposition dans toute sa generalite. »

    Tu est de mauvaise foi, le sophisme s’applique pour la généralisation ABUSIVE. La réalité peut très bien s’expliquer par des exemples. La théorie s’établie par raisonnement logique et est confirmée par des milliers d’exemple, c’est ce qu’on appelle l’observation en science.

    (3)

    « Au moins si tu disais dans quel sens « proteger » »

    En ayant un système politique qui protège leur droits, pour éviter que des groupes ou individus prennent le pouvoir sur d’autres individus.

    Desmarais a beau être milliardaire, il n’a aucun pouvoir sur moi tant que mes droits sont protégés.

    Pour ce qui est de la question des coûts et d’accessibilité pour le système de justice, ça vient ensuite, il faut d’abord s’accorder sur le rôle du système de justice.
    Pour moi le système de justice est la fonction primaire de l’État, si le rendre plus efficace signifie entre autre donner accès gratuitement à des avocats, so be it, mais là c’est un autre débat dans lequel je ne veux pas m’embarquer bien que je ne sois pas d’accord avec le système actuel.

    (4)
    « Mon point c’est pas de contrer c’est de dire qu’il n’y a pas de lien logique entre des propositions. »

    Ouais, bien dans ce cas là il faut que tu explique où il y a illogisme, ce que tu n’as toujours pas fait. Pourquoi ça n’a pas de sens? Pourquoi s’est illogique?

    Tu trouve peut-être que je confonds droits et libertés, mais pour moi le respect des droits est nécessaire pour être libre. Les 2 vont de pair.

    • 21 août 2013 · 00h33 sebnewlook

      Tu sais, on est une couple à attendre que tu relève le fardeau de la preuve de l’affirmation de départ de ton article.

      petit reminder : «Quand on commence à prioriser les droits des groupes à ceux des individus, on commence à avoir un problème de justice sociale et ça devient la loi du plus fort.»

      C’est quoi qui est le plus important pour toi : la survie d’un individus ou la survie de l’espece ? Question de même lol

    • 21 août 2013 · 09h55 le calinours bienveillant

      @matlin

      « Desmarais a beau être milliardaire, il n’a aucun pouvoir sur moi tant que mes droits sont protégés. »

      et voilà l’instant où tu prouves ta grande naiveté matlin.

    • 21 août 2013 · 10h13 Big MAC

      Ça dépend de quel individu et de quelle espèce tu parles mon Seb…

  • 20 août 2013 · 19h29 Ian

    (1)

    « Desmarais a beau être milliardaire, il n’a aucun pouvoir sur moi tant que mes droits sont protégés.

    Pour ce qui est de la question des coûts et d’accessibilité pour le système de justice, ça vient ensuite, il faut d’abord s’accorder sur le rôle du système de justice. »

    « c’est un autre débat dans lequel je ne veux pas m’embarquer bien que je ne sois pas d’accord avec le système actuel. »

    (a)

    Dans le fond si je comprends bien tu veux parler dans le vide… sans parler des problemes concrets d’acces et de cout … i.e. « des vraies affaires »… qui touche « le vrai monde »….

    (b)

    C’est sur que c’est plus facile de sortir des theories a 5 cent…

    Mais sur le fond si par exemple tu etais disons un createur @Matlin et que tu amenais disons ton oeuvre portant sur un personnage nomme Robinson Sucroe a une compagnie appele « Pinar » et que cette compagnie pour toute sorte de raison faisait du plagiat et que tu doives faire de longue et couteuse demarche judiciaire dit moi en quoi ceux-ci n’ont pas de pouvoir sur toi dans la mesure ou les demarches vont prendre 15 ans pour aboutir et ca c’est ci ta propre sante te permet de te rendre jusqu’au bout.

    en quoi ca leur donne pas du pouvoir sur toi ? En quoi tes droit sont proteger avec des demarches aussi longue ?

    (c)

    2e exemple juste pour toi @Matlin toi qui aime faire de la theorie dans le vide.

    Disons que tu deviens blogueur et que tu fais un texte critique, mais dans les limites de la liberte d’expression sur un des Desmarais que ce soit Jacqueline qui est amie du beau et du bien ou un autre…

    La personne aime pas ce que tu ecris et te fais une mise en demeure sous peine de poursuite pour diffamation…

    En regard, des longues et couteuse demarche, c’est pas evident pour moi que tes droits vont etre protege.

    En quoi son argent donne pas un pouvoir sur toi qui voudrait peut etre pas t’embarquer dans des demarches juridique de 4-5 ans au moins ….

    —-

    (2)

     »

    « Tu parle de justice mais au fait…

    Tu parlais de « justice sociale » pas simplement de justice. »

    Ce que je voulais dire c’est de la justice qui s’exprime en société. »

    Justice sociale….

    Justice…

    Justice qui s’exprime en societe…

    Ouf….

    J’attends ta prochaine definition….

    —–

    (3)

    (a)

    « En ayant un système politique qui protège leur droits »

    Tu parles de droit mais sans jamais les nommer @Matlin. De quels droit tu parles en fait @Matlin ?

    Peux- tu m’enumerer les droits que ca concerne ?

    Le droit a avoir acces a un systeme de sante sans egard a son revenu est-ce que c’est un des droit que tu parles ?

    Est-ce que quelqu’un avec plus de revenu doit pouvoir se faire soigner plus rapidement ?

    (b)

    « Pour moi le système de justice est la fonction primaire de l’État, si le rendre plus efficace signifie entre autre donner accès gratuitement à des avocats »

    Tu as pas peur que ca engendre des couts important @Matlin et qu’on aille chercher plus d’argent dans ma poche ? T’es sur qu’un systeme entierement finance par l’etat est une bonne chose @Matlin ?

    Mais disons que c’est une bonne idee et que tu me dis ca pas juste de meme et que tu le pense vraiment.

    Comme tu es pret @Matlin a donner gratuitement acces a un avocat j’imagine que tu es du genre a vouloir donner acces gratuitement a un medecin ou a l’education @Matlin ?

  • 20 août 2013 · 20h34 Matlin

    Encore une fois tu prouve que tu n’as pas lu les 2 liens que j’ai mis ou que tu es trop idiot pour comprendre. Je parle du droit au sens de la philosophie libérale. Voici 2 autres liens.
    http://fr.liberpedia.org/Lib%C3%A9ral

    http://www.wikiberal.org/wiki/Lib%C3%A9ralisme#Les_concepts_de_base

    « Comme tu es pret @Matlin a donner gratuitement acces a un avocat j’imagine que tu es du genre a vouloir donner acces gratuitement a un medecin ou a l’education @Matlin ? »

    Pas du tout, comme je l’ai dit le système de justice est fondamental au rôle de l’État. Ce n’est pas le cas de la médecine et de l’éducation.

    Et je persiste à dire que quand les membres d’une société n’ont pas tous les mêmes droits, tu verras apparaître des injustices sociales.

    « En quoi son argent donne pas un pouvoir sur toi qui voudrait peut etre pas t’embarquer dans des demarches juridique de 4-5 ans au moins… »
    D’où l’importance d’avoir un système de justice efficace. Comment le rendre efficace et accessible? C’est un autre débat. Là on parlait de droits.

  • 21 août 2013 · 00h39 Big Mac

    « Une croyance qui permet à l’État de restreindre la liberté « au nom » de la liberté et d’user de violence « pour contrer » la violence.

    La révolte n’est pas l’ennemi de la liberté, elle en est le socle. Si la loi des gens ne peut être confrontée à la légitimité de la loi, comme l’ont fait tout au long du XXe siècle les autochtones, les femmes, la classe ouvrière et les étudiants, alors l’État ne discute plus, ne négocie plus, mais commande.

    « Qu’on nous dicte la liberté », voilà où nous mène la logique de nos amis larbins. Elle permet non seulement de matraquer ceux et celles qui refusent de rentrer dans le rang, mais elle le permet au nom de la démocratie, cet esprit supérieur surplombant nos vies. »

    Depuis le temps que je te lis, ta définition de la liberté me semble assez extravagante, et c’est justement pour contenir ces extravagances que l’État utilise certains mécanismes (qui manifestement ne te plaisent pas). Ce n’est pas parce qu’on chiâle qu’on a raison et ce n’est pas parce qu’il y a une révolte qu’elle est justifiée. Évidemment, tout est une question de point de vue… Ce qui fait que tu chiâleras probablement jusque sur ton lit de mort. :)

    • 21 août 2013 · 01h11 sebnewlook

      J’ai l’impression que dans sa tête ya que la liberté tel que définit par les textes de lois qui existe. Une affirmation comme la suivante risque de lui donner des palpitations :

      « Il n’avait pas le droit de le faire. Mais comme il en avait le pouvoir, il était libre de le faire. Et comme c’était dans son intérêt de le faire, il l’a fait. »

  • 21 août 2013 · 02h09 Matlin

    « La révolte n’est pas l’ennemi de la liberté, elle en est le socle »
    C’est discutable, ça dépend des objectifs de la révolte, ça ne donne pas toujours de bons résultats.

    « Il n’avait pas le droit de le faire. Mais comme il en avait le pouvoir, il était libre de le faire. Et comme c’était dans son intérêt de le faire, il l’a fait. »

    C’est drôle pcq les collectivistes sont les premiers à vouloir délaisser du pouvoir, laisser tomber des droits individuels, notamment pour le donner à l’État et à ses amis. Ne vous surprenez pas ensuite que les politiciens agissent dans leur propre intérêt et dans celui de leurs ti-namis puisqu’ils en ont le pouvoir.

    « J’ai l’impression que dans sa tête ya que la liberté tel que définit par les textes de lois qui existe »
    Ça dépend de quelle loi, il y en a qui sont liberticides et d’autres qui sont là pour protéger la liberté.

    En passant qui vous « dicte la liberté »?

    • 21 août 2013 · 10h43 Diogène le cynique

      Je lis les échanges depuis le début et ils sont passablement intéressants.

      @ Matlin

      « C’est drôle pcq les collectivistes sont les premiers à vouloir délaisser du pouvoir, laisser tomber des droits individuels, notamment pour le donner à l’État et à ses amis. Ne vous surprenez pas ensuite que les politiciens agissent dans leur propre intérêt et dans celui de leurs ti-namis puisqu’ils en ont le pouvoir. »

      1- avez-vous des preuves au sujet de votre affirmation sur les « collectivistes » ? J’aimerais en être convaincu.
      2- L’État, c’est vous, moi et les autres. Ce n’est pas quelque chose d’extraterrestre qui nous surplombe et qui régit nos vies. De plus, l’État de droit est le garant des lois et des droits. Les droits individuels auxquels vous apportez tant d’importance sont énoncés et reconnus par les États. Les constitutions, les chartes, le système de justice… tout cela relève de l’État.

      « Ça dépend de quelle loi, il y en a qui sont liberticides et d’autres qui sont là pour protéger la liberté. »

      J’aimerais vous entendre là-dessus. Quelle loi est liberticide et quelle loi est là pour protéger la liberté? Quels sont les critères universels pour établir qu’une loi est liberticide et une autre protège la liberté? Par exemple, pour reprendre le cas de la grève étudiante de l’an passé, est-ce que la loi 78 est une loi liberticide (car elle niait le droit à l’opinion en interdisant les manifestations spontanées et en pénalisant les membres des associations étudiantes) ou est-ce une loi qui protège la liberté (parce qu’elle permettait la reprise des cours, donc assurait le « droit du consommateur à avoir des services ») ?

      « En passant qui vous « dicte la liberté »? »

      M’est avis que votre position est relativiste: à chacun sa liberté et sa définition de la liberté. Dans ce cas, quels sont les critères universels pour « dicter la liberté »?

  • 21 août 2013 · 12h13 Matlin

    « C’est drôle pcq les collectivistes sont les premiers à vouloir délaisser du pouvoir, laisser tomber des droits individuels, notamment pour le donner à l’État et à ses amis. Ne vous surprenez pas ensuite que les politiciens agissent dans leur propre intérêt et dans celui de leurs ti-namis puisqu’ils en ont le pouvoir. »

    1- avez-vous des preuves au sujet de votre affirmation sur les « collectivistes » ?
    Par définition toutes les dictatures sont interventionnistes. Pour maintenir leur pouvoir elles doivent taxer, réglementer, décider à la place des citoyens. Un collectiviste veut que l’État décide et gère la société et son économie. Un libéral ne veut pas que l’État s’en mêle (En passant, le PLQ n’est pas libéral).
    http://www.antagoniste.net/2013/07/02/a-lorigine-de-la-corruption/

    « En passant qui vous « dicte la liberté »? »

    M’est avis que votre position est relativiste: à chacun sa liberté et sa définition de la liberté. Dans ce cas, quels sont les critères universels pour « dicter la liberté »?

    Franchement j’abandonne. Votre imbécilité vous nuira à long terme. Vous n’êtes même pas capable de raisonner logiquement ni de lire ce qui a été écrit. Ce n’est pas moi, mais MAC et quelques uns de ces commentateurs qui disaient que « les larbins dictent la liberté ».

    • 21 août 2013 · 12h36 le calinours bienveillant

      « Franchement j’abandonne. »

      ok bye matlin. tu t’en vas étudier?

    • 21 août 2013 · 12h56 Diogène le cynique

      1- « Par définition toutes les dictatures sont interventionnistes. Pour maintenir leur pouvoir elles doivent taxer, réglementer, décider à la place des citoyens ».

      Faux. Un exemple éloquent: le Chili d’Augusto Pinochet avec ses politiques monétaristes et ses Chicago Boys. Je peux vous en fournir bien d’autres exemples.

      BTW, sortir un lien d’Antagoniste, le taliban du libertarisme, n’est pas très convaincant. C’est comme vouloir prouver l’existence des soucoupes volantes avec les écrits de Raël.

      2- « Franchement j’abandonne. Votre imbécilité vous nuira à long terme. Vous n’êtes même pas capable de raisonner logiquement ni de lire ce qui a été écrit. »

      Traiter les gens d’imbécile ne montre que la très grande faiblesse de votre position. Visiblement, mes questions vous ont bouleversé dans vos dogmes religieux et vous obligent à trouver un prétexte pour éviter d’y répondre. Les lecteurs de ce blogue ne sauront pas ce que sont les critères d’une loi liberticide selon vous, mais ne verront que votre réaction de fuite devant le débat. C’est bien dommage et surtout pitoyable.

  • 21 août 2013 · 12h34 Diogene le cynique

    1- « toutes les dictatures sont interventionnistes ».

    Faux. Un exemple: le Chili de Pinochet avec les politiques monétaristes des Chicago Boys.
    Je vous indique de plus que citer un lien d’Antagoniste, le taliban du libertarisme, n’est pas du tout convaincant.

    2- traiter un interlocuteur d’imbécile montre la très grande faiblesse intellectuelle de vos opinions. Vous êtes incapable de répondre à mes questions car visiblement elles remettent en cause les dogmes de votre foi. Plutôt que débattre, vous préférez abandonner. Je n’ai qu’un avis à ce sujet: c’est pitoyable.

  • 21 août 2013 · 14h10 Matlin

    @Diogène le cynique

    LLLOOOOOOLLL traité Antagoniste de taliban ça me convaint vraiment…
    Le régime de Pinochet n’était pas libéral, manipulation de la monnaie et des taux de changes, il accordait des subventions aux grandes entreprises, des bailouts, plusieurs atteintes aux droits de l’homme, des militaires sont nommés à la tête de toutes les universités, des profs arrêtés, l’armée avait le monopole de l’exploitation du cuivre, etc. Oui, il a fait certaines réformes pour libéraliser l’économie, ayant permis de sauver le pays de la crise économique causée par son prédécesseur marxiste, mais c’était loin d’être le libre-marché. La vraie croissance n’est venu qu’après le départ de Pinochet.
    Pinochet était un interventionnisme étatique.
    Voilà pourquoi j’utilise le terme imbécile. Si tu n’est pas imbécile tu réfléchi et te renseigne avant d’affirmer de telles sotises.

    Traiter les gens de taliban ne montre que la très grande faiblesse de votre position. Visiblement, mes affirmations vous ont bouleversé dans vos dogmes religieux et vous obligent à trouver un prétexte pour éviter d’y répondre.

    • 21 août 2013 · 15h51 Diogène le cynique

      @ Matlin.

      « Pinochet était un interventionniste étatique ».

      Visiblement, vous en fumez du bon.

      Qui a dit en 1981: « Personnellement je préfère un dictateur libéral plutôt qu’un gouvernement démocratique manquant de libéralisme. Mon impression personnelle est que [...] au Chili par exemple, nous assisterons à la transition d’un gouvernement dictatorial vers un gouvernement libéral. » ?

      Réponse: Friedrich von Hayek au sujet de la dictature d’Augusto Pinochet. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Friedrich_Hayek#cite_note-30 )

      « Oui, il a fait certaines réformes pour libéraliser l’économie, ayant permis de sauver le pays de la crise économique causée par son prédécesseur marxiste, mais c’était loin d’être le libre-marché. »

      Quelques réformes? C’est ce que l’on appelle une litote. La politique économique de Pinochet a prrivatiser les entreprises qui avaient appartenu à l’État. Elle a aussi privatisé des services comme la santé, les assurances et l’éducation. Elle a laissé fluctuer les prix des articles de consommation essentiels, qui étaient auparavant fixé. Elle était obsédé contre les déficits et a réduit drastiquement les dépenses publiques. Le Chili de Pinochet s’est retiré du Pacte andin afin d’avoir une plus grande liberté d’action et abaissa les tarifs douaniers afin de pratiquer une politique plus libérale dans son commerce extérieur. ( http://www.er.uqam.ca/nobel/r27020/id26.htm#7 ) Encore une fois, vous ne savez pas de quoi vous parlez.

      Maintenant, qu’est ce qu’un taliban? C’est une personne qui adhère à un mouvement idéologique fondamentaliste et qui propage sa foi. Antagoniste est un libérarien (c’est son droit le plus absolu) et il propage sa foi dans son site. Si vous allez citer Antagoniste, il vous faut savoir qu’il ne donne pas la vérité, mais sa vérité. Encore une fois, visiblement, vous ne le savez pas et vous préférez étaler votre ignorance en persiflant.

      Enfin, je n’ai pas à répondre à vos « affirmations ». On ne répond pas à des « affirmations » car elles ne sont pas conçues pour le dialogue et le débat, mais pour le monologue et l’endoctrinement. Telles qu’énoncées sur ce blogue, vos « affirmations » ne sont que des opinions qui ne sont pas fondées sur la rationalité factuelle, mais sur vos dogmes de foi. Enfin, on répond à des questions, ce que vous ne faites pas car vous préférez injurier les autres comme seuls les pleutres le font. Quand vous répondrez à mes questions sans vous cacher sous les rodomontades, il sera possible de vous considérer comme un interlocuteur valable.

    • 21 août 2013 · 16h01 Bar ouvert

      @ Matlin

      Ouf! Diogène vient de te ramasser, mon tit-pit!

      Oui, j’aimerais bien savoir moi aussi qu’est-ce qu’une loi qui protège les libertés selon toi?

      Fais pas le pissou. Répond sans crier des insultes et en donnant des arguments. Je le sais bien que tu peux en être capable si tu en fais l’effort.

  • 21 août 2013 · 15h14 Benton

    « Oui, il a fait certaines réformes pour libéraliser l’économie, ayant permis de sauver le pays de la crise économique causée par son prédécesseur marxiste, mais c’était loin d’être le libre-marché. La vraie croissance n’est venu qu’après le départ de Pinochet. »

    Euh… c’est qu’en 1973 sous Allande, l’économie allait très bien et le taux de chômage était à 4%!
    Le « après-Pinochet », c’est en 1993 lorsque le taux à finalement baissé à 4.5%. (Ce qui reste supérieur a Allende) Et cela sert d’exemple de réussi du libéraliste économique à la sauce « École de Chicago »!!!

    Et référer l’Antagoniste, c’est comme citer l’IEDM, ce n’est pas très crédible…

    • 25 août 2013 · 02h28 DooM Dumas

      1) Le taux de chômage ne peut être le seul chiffre pour prétendre que l’économie se porte bien. Le taux de chômage baissait sous Chavez au Vénézuela, mais l’économie ne cessait de se dégrader! C’était pas mal la même chose pour le Chili sous Allende. Accordé, ça se dégradait avant lui aussi.

      2) Basher des sources sans expliquer pourquoi, c’est ÇA la gauche faible qui tente de s’en tirer avec du vide. Je m’amuse souvent avec l’IRIS, mais j’explique exactement quelles conneries ils débitent et prouve qu’elles sont fausses.

    • 25 août 2013 · 12h11 Bar ouvert

      @ Doom.

      1- Tu peux bien être placé pour reprocher à Benton de ne pas citer ses sources. Tu ne les cites pas toi même pour Chavez.

      2- « Je m’amuse souvent avec l’IRIS, mais j’explique exactement quelles conneries ils débitent et prouve qu’elles sont fausses. »

      C’est ben une attitude typique de la droite jambon. Ça n’a aucune, mais vraiment aucune compétence en économie, sauf un bacc en communication publique et la couverture radiophonique des Remparts, mais ça « s’amuse » avec des économistes. Je parie que tu dois leur tirer par la tête les statistiques manipulées par Antagoniste ou par l’IECM.

      Écoute, j’ai challengé Georges Saint-Pierre au parchési et j’ai gagné. Évidemment, GSP a été bon prince et m’a laissé célébrer. Je n’ai pas été sur le même terrain que lui pour le challenger, parce qu’il m’aurait ramassé. Les gens de l’IRIS te traitent de la même façon: avec la sympathie ou l’agacement devant le tit-clin de la paroisse rurale qui prétend connaitre la physique nucléaire parce qu’il couvre le mini-putt au câble communautaire.

    • 25 août 2013 · 13h04 DooM Dumas

      1) Je commence à croire pour vrai que 50% des Québécois ont de la difficulté à comprendre ce qu’ils lisent.

      Je n’ai pas parlé de citer des sources, mais de basher des sources sans être capable d’expliquer réellement pourquoi.

      Si tu veux des textes et chiffres prouvant ce que j’avance sur Chavez, c’est simple à trouver, mais voici 3 petits exemples:

      http://www.slate.fr/story/69141/chavez-ruine-socialisme-radical
      http://abcnews.go.com/ABC_Univision/News/ways-chavez-destroyed-venezuelan-economy/story?id=18239956
      http://www.americasquarterly.org/did-chavez-help-poor

      Ah et une petite dernière pour nos amis verts: http://www.antagoniste.net/2013/03/07/arguing-with-idiots-quebec-solidaire/

      2) http://www.iris-recherche.qc.ca/chercheur%C2%B7e%C2%B7s
      Philo, socio, science-po, histoire, etc. Il n’y a que très peu de gens de l’IRIS formés en économie. Et ça parraît! Mais je les attaque jamais là-dessus, j’y vais sur le fond de leurs arguments. En citant souvent des économistes d’ailleurs. Mais les diplômes, ce n’est pas tout.

      La gauche faible comme toi va faire des petites attaques ad hominem parce que le reste est trop chiant ou compliqué.

      Pendant ce temps, voici un exemple de réplique à un gars de l’IRIS qui a fait des vidéos pour la CSQ.
      http://doomshow.wordpress.com/2012/12/06/la-spin-de-la-csq/

    • 25 août 2013 · 15h57 Bar ouvert

      @ Doom.

      « La gauche faible comme toi va faire des petites attaques ad hominem parce que le reste est trop chiant ou compliqué ».

      Dans ton cas, j’ai l’impression que j’ai visé juste ici. Ç’a du te faire mal.

      J’ai lu ton post sur l’IRIS. Quand tu parles de basher des sources, c’est pas mal ce que tu fais. Citer Antagoniste ou te citer, c’est ce que l’on appelle un raisonnement circulaire.

      Toutefois, j’admire très sincèrement ta sincérité dans ton post, quand tu nous dis « Je vous les suggère du moins, parce que je ne suis pas économiste, mais je crois être quelqu’un de bien informé et mon travail me donne la chance de beaucoup lire. C’est en fait une nécessité afin d’avoir du contenu ». Tu n’es pas économiste, mais tu crois. Croire, ce n’est pas être ou penser. C’est comme croire au Petit Jésus ou à la main invisible du marché. Ta candeur est émouvante. :D

      Bon, plutôt que continuer à m’amuser, je vais aller travailler (même le dimanche!). C’est bien beau manger du jambon, mais c’est pas avec ça qu’on va redresser le Québec. ;)

      À la prochaine chicane.

    • 25 août 2013 · 18h36 DooM Dumas

      Ouf! Assez pathétique comme tentative de réponse! On voit à quel point t’es fourré à la seconde qu’on parle réellement du contenu.

      Tu te retrouves alors à répéter tes attaques vides habituelles. Les limites de tes capacités sont alors encore plus évidentes. Comme c’est le cas après plusieurs chroniques de MAC. J’ai pitié. Une chance que tu dis à la prochaine pour te sauver de cette situation gênante.

      Bye là!

  • 25 août 2013 · 12h21 Matlin

    Ah oui, Allende a tellement bien fait que ses années au pouvoir ont provoqué une crise inflationniste et des pénuries de biens essentiels. On s’en calisse que tout le monde ait un emploi si leur salaire ne vaut plus rien après. Plus de 750% d’inflation c’est ça la prospérité socialiste.

    http://fr.global-rates.com/statistiques-economiques/inflation/indice-des-prix-a-la-consommation/ipc/chili.aspx

  • 25 août 2013 · 12h38 Matlin

    @Bar ouvert
    http://www.iris-recherche.qc.ca/chercheur%C2%B7e%C2%B7s
    C’est ben une attitude typique de la gauche jambon. Ça n’a aucune, mais vraiment aucune compétence en économie, sauf un bacc en science politique et une maîtrise en sociologie mais ça « s’amuse » avec des économistes.

    L’étude et la compréhension de l’économie est juste au coeur de mon travail.

    • 25 août 2013 · 15h47 Bar ouvert

      @ Matlin,

      Faut croire que tu te sentais interpellé quand je parlais de la droite jambon.

      Remarque que, dans ta réponse à Diogène du 21 août 2013 · 14h10, quand tu parlais de Pinochet comme un « interventionniste économique », tu n’as visiblement pas montré que « L’étude et la compréhension de l’économie est juste au coeur de (ton) travail ». Avec une formation en économie comme tu nous montres ici, pas étonnant qu’on soit dans le trou.

    • 25 août 2013 · 16h15 Matlin

      @Bar ouvert
      C’est pas de ma faute si t’es pas assez intelligent pour comprendre que le Chili est passé d’une économie controlée beaucoup par l’État à une économie un peu moins controlée par l’État, mais toujours non libre.
      Comment le marché peut-il être libre si sa monnaie et taux de changes sont manipulés? si le gouvernement donne des subventions et bailouts aux grandes entreprises? si l’armée avait le monopole de l’exploitation du cuivre, etc? Il y a un mot pour ça c’est « interventionniste ».

      « Avec une formation en économie comme tu nous montres ici, pas étonnant qu’on soit dans le trou »
      Si on est dans le trou c’est parce qu’une grande majorité des québécois et des politiciens sont comme toi, des illettrés économiques.

  • 25 août 2013 · 17h17 Bar ouvert

    @ Matlin.

    Ben sûr. Pinochet, c’est Keynes. Pourquoi pas Karl Marx une fois parti?

    Es-tu demandé pourquoi Pinochet a manipulé la monnaie et le taux de change? Pourquoi son gouvernement a subventionné des entreprises (en fait, il les a subventionné pour qu’ils puissent acheter des services de l’État chilien)? C’est bien simple: il suivait la leçon d’un économiste bien particulier: Milton Friedman. Milton Friedman n’est pas un marxiste avec le couteau entre les dents: c’est le principal économiste néo-libéral du XXe siècle. Voici sa belle lettre qu’il a écrit au général, et le général a suivi scrupuleusement sa politique économique: http://news.rapgenius.com/Milton-friedman-letter-to-president-augusto-pinochet-lyrics

    Bien sur, c’est vrai: je ne suis pas « intelligent » comme toi car je suis un « illettré économique »! :D C’est pour cela que je vais retourner travailler pour payer mes impôts. Mes impôts t’assurent d’ailleurs un salaire car, entre octobre 2008 et juillet 2010, les principales banques du Canada ont compté énormément sur les programmes d’aide financière fournis par le gouverne-maman fédéral conservateur. http://www.policyalternatives.ca/newsroom/news-releases/dévoilement-du-sauvetage-secret-des-banques-du-canada#sthash.4vpRTpsW.dpuf
    Ainsi, grâce à mes taxes et à mon travail, tu peux toujours ramasser au guichet de ta succursale bancaire les cennes noires des vieilles madames. Ce n’est pas très libéral, mais c’est tellement pratique, n’est-ce pas?

    Ah, pour finir, tu peux reprendre mon post pour me répliquer et changer les mots « néo-libéral’ par « marxisme-communiste-Grand-Satan ». Ça te donne l’air de penser sans trop d’efforts.

    • 26 août 2013 · 15h47 Matlin

      « Ben sûr. Pinochet, c’est Keynes. Pourquoi pas Karl Marx une fois parti? »
      J’ai jamais dit ça, et ce n’est pas Milton Friedman non plus

      « Es-tu demandé pourquoi Pinochet a manipulé la monnaie et le taux de change? »
      Je sais pas si tu es capable de comprendre un texte, mais ce que propose Friedman c’est de moins manipuler la monnaie et l’économie en général.
      https://www.youtube.com/watch?v=dzgMNLtLJ2k

      « Pourquoi son gouvernement a subventionné des entreprises (en fait, il les a subventionné pour qu’ils puissent acheter des services de l’État chilien)? »
      Merci d’admettre que Pinochet n’était pas libéral.

      Tu hallucine, je ne travaille pas pour une banque et je ne soutiens encore moins les subventions du gouvernement conservateur.

      « Normand Baillargeon explique que « si on ne peut vaincre un raisonnement donné, il peut être possible de sortir victorieux d’un débat avec une version affaiblie de ce même raisonnement. Cela sera d’autant plus facile si nous créons nous-mêmes la version affaiblie en la façonnant de manière à garantir qu’elle sera démolie » »
      Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pouvantail_%28rh%C3%A9torique%29

      Bien essayé sale menteur.

      « Ah, pour finir, tu peux reprendre mon post pour me répliquer et changer les mots « néo-libéral’ par « marxisme-communiste-Grand-Satan ». Ça te donne l’air de penser sans trop d’efforts. »
      Ça démontre que tes phrases sont vides et inutiles, j’ai juste à changer quelques mots pour les retourner contre toi.

      Si pour toi gagner un débat ça veut dire mentir et utiliser des sophismes, alors je n’ai plus rien à faire ici.

    • 28 août 2013 · 17h50 Bar ouvert

      @ Matlin.

      Juste dans ton dernier post, je lis:
      « Je sais pas si tu es capable de comprendre un texte »
      « Tu hallucine »
      « Bien essayé sale menteur. »
      « Ça démontre que tes phrases sont vides et inutiles »

      Wow. Je suis impressionné par ton ouverture au dialogue. Que des injures et des insultes. Tu dois avoir beaucoup d’amis dans la vie.

      « Merci d’admettre que Pinochet n’était pas libéral. »

      Si te poser une question (voir mon post du 25 août 2013 · 17h17) est admettre ta position, j’ai l’impression que tu devrais relire Normand Baillargeon.

      « Si pour toi gagner un débat ça veut dire mentir et utiliser des sophismes, alors je n’ai plus rien à faire ici ».

      C’est ça. Bonsoir et gros câlins pour soigner ta peine.

  • 25 août 2013 · 18h50 Bar ouvert

    @ Doom.

    Ah, le contenu de Doom. Celui du « caca nerveux » du début de l’échange sur ce post. Que veux-tu: on te remets le nez dedans.

    • 26 août 2013 · 11h27 DooM Dumas

      Il y a quelque chose qui semble vous dépasser grandement. On répond au vide et à la panique en les constatant simplement. Tu ne fais pas une thèse là-dessus.

      Mais si toi ou MAC voulez vous tenter sur du contenu un moment donné dans votre vie, pas de trouble! Je crois avoir prouvé qu’on atteint vos limites assez vite.

    • 26 août 2013 · 15h52 Bar ouvert

      @ Doom.

      Les preuves dans la vie se fondent sur des faits, pas sur des croyances. De la part d’un believer comme toi (« Je crois être quelqu’un de bien informé »), tu nous as ânonné ton évangile, mais tu n’en as pas donné. Retourne parler avec Jeff de la prochaine réunion de Liberté-Québec: tu prêcheras à un converti (ah non, c’est vrai, je viens de faire une « petite attaque ad hominem »). :D

    • 26 août 2013 · 16h40 DooM Dumas

      Tu peux arrêter de t’humilier. C’est permis.

  • 26 août 2013 · 17h25 Bar ouvert

    @ Doomie: ce qui est difficile, c’est de ne pas avoir pitié de toi, qui cherche un sens à sa vie dans les blogues. C’est vrai qu’entre deux émissions confidentielles dans un sous-sol de bungalow et une nuit au comptoir du Couche-Tard à vendre des cigarettes pour payer son loyer, la vie peut être difficile pour toi, mon tit-pit.

    • 26 août 2013 · 17h45 DooM Dumas

      Ouf! Dans son désespoir, le gars m’invente une vie. :P

      Mais je dois avouer que j’ai travaillé de nuit dans un Couche Tard… En 2000 alors que j’avais 18 ans.

      Tout pour sauver la face tsé! :P

    • 26 août 2013 · 18h21 Bar ouvert

      Ah, tu n’es pas le Tonto du Lone Ranger de la radio-pirate? Ce n’est pas l’essentiel de ta vie, jaser avec Jeff dans le sous-sol et surveiller les méchants gauchistes sur le Web? ;)

      Bon, tu pourras crier victoire. Je ne m’amuse plus à rire de ta très grande vacuité. C’est même plutôt platte car le bon jambon que tu es ne pense qu’à vouloir montrer sa testostérone. Tu m’ennuies pas mal et j’arrête ici. Une chose est maintenant certaine: les lecteurs de ce blogue ont tous constaté la valeur de tes « arguments » et le niveau vocal de ta « réflexion ». :D :D :D

      Adios, Tonto!

    • 26 août 2013 · 20h37 DooM Dumas

      « Une chose est maintenant certaine: les lecteurs de ce blogue ont tous constaté la valeur de tes « arguments » et le niveau vocal de ta « réflexion » »

      En effet! En plus de mon blogue, tout est là juste un peu plus haut: http://voir.ca/marc-andre-cyr/2013/08/19/deux-esprits-se-rencontrent/#comment-2892

      Les lecteurs ont pu constater ce qu’est une argumentation appuyée. Ça a dû leur faire changement de tes pathétiques tentatives de sauver la face (où tu te répètes d’ailleurs avec les termes comme jambon que tu répètes comme le petit perroquet que tu es) et des textes de MAC. Un moment donné, nimporte qui d’équilibré et avec une intelligence moyenne reste sur sa faim avec un « argumentaire » qui se résume à « il/elle/c’est con(ne) ».

      Tu termines même en prouvant ton ignorance du monde médiatique. C’est correct j’imagine, le monde des médias québécois manque lui-même de vision. Mais la réalité, c’est que radiopirate.com est une entreprise à succès depuis maintenant 7 ans et a été un précurseur dans son milieu alors qu’on voit le FM passer à travers les mêmes troubles que le AM il y a plusieurs années et que ces radios envoient eux-même de plus en plus les auditeurs vers le web. Mais bon, le Québec est toujours en retard sur l’évolution. Encore plus la gauche conservatrice très réfractaire aux changements.

      Ça doit faire un bout que tu ne t’amuses plus. Personne ne peut s’amuser à se faire humilier autant. Donc rentre à la maison avec ta queue entre les 2 jambes et reviens nous avec tes commentaires insipides avec l’illusion qu’ils sont nouveaux sous peu. Mais ça ne trompe plus personne.

    • 27 août 2013 · 08h12 Bar ouvert

      @ Doom.

      J’allais te laisser savourer ton high, mais il y a des limites à déformer la vérité, surtout quand tu affirmes que « Mais la réalité, c’est que radiopirate.com est une entreprise à succès depuis maintenant 7 ans ».

      C’est tellement une « entreprise à succès » que son nombre d’abonnés est passé de 7000 à l’origine à 4000 en 2011, et que Sirius vous a débarqué de son service.

      http://fr.canoe.ca/divertissement/teale-medias/nouvelles/2011/08/12/18544826-qmi.html

      Et comme vous n’avez pas été capables d’avoir de nouveaux abonnés, radiopirate.com est devenue gratuite en 2012.

      Comme d’habitude, il y a toujours un gros méchant dans vos histoires. Jeff « accuse même des employés de SiriusXM liés d’une manière ou d’une autre à Radio-Canada/CBC de lui avoir fait la peau ». Toi, c’est « le Québec est toujours en retard sur l’évolution. Encore plus la gauche conservatrice très réfractaire aux changements ».

      Pas un seul instant, Jeff et toi admettez que la qualité douteuse de votre produit peut être à la source du désintérêt du public.

      Encore une autre preuve du monde magique que tu te crées, avec des fées, des magiciens et le côté sombre de la Force (les méchants gauchistes-communisses-socialisses-nanarchistes-auditeurs-de-Bazzo). C’est sans doute ta conception d’ »une argumentation appuyée ». Ça vaut ici comme pour la très grande part de ton « argumentation ».

      Allons Tonto vers de nouvelles aventures.

    • 27 août 2013 · 10h23 DooM Dumas

      C’est très drôle! Un grand connaisseur.

      Je répète: radiopirate.com est une entreprise à succès depuis maintenant 7 ans et a été un précurseur dans son milieu.

      XM Sirius, on commence notre 3e saison sans eux et on vit encore bien. Ça a été un coup quand ils l’ont fait pcq on revenait en ondes après l’été et on n’a pas pu prévoir d’avance que les gens de Rad-Can qui ont pris le pouvoir suite à la fusion de XM-Sirius allaient résilier le contrat. Le succès qu’on avait créé chez XM avait en effet fait baisser notre nombre d’abonnés (qui avaient un choix possible entre les 2 pour écouter).

      Mais sinon, plus de 2 ans plus tard, ça va très bien et ça a été un mal pour un bien et un divorce inévitable avec le temps pcq la radio satellite achève déjà pour être remplacé partout par le net.

      Dans 2 ans je crois, Stern va avoir sa propre station web après son contrat sur XM-Sirius (c’était déjà une erreur de signer le dernier) et Glenn Beck est déjà un succès majeur avec ses médias web. C’est ça qu’on appelle l’avenir! Radiopirate.com les aura devancé de plusieurs années en étant profitable et permettant à plusieurs personnes de vivre.

      Btw, la version gratuite est seulement partielle (l’essayer, c’est l’adopter) et radiopirate.com demeure une radio payante avec des abonnés.

      Pauvre petit chou encore obligé d’inventer pour se rendre intéressant et faire croire qu’il a quelque chose à dire.

    • 27 août 2013 · 11h17 Diogène le cynique

      @ Doom.

      « on n’a pas pu prévoir d’avance que les gens de Rad-Can qui ont pris le pouvoir suite à la fusion de XM-Sirius allaient résilier le contrat ».

      Bien sur. Ce sont les grands méchants gauchistes de Rad-Can qui ont mis fin au contrat. Aucune preuve à l’appui, sauf son impression et ce que Jeff a dit dans son interview (http://fr.canoe.ca/divertissement/teale-medias/nouvelles/2011/08/12/18544826-qmi.html ). Sincèrement Doom, je vais te croire sur parole. À peu près comme je crois les Témoins de Jéhovah quand ils distribuent la Tour de garde le samedi matin :D

      Belle pub pour Radio-Pirate pour pas cher. Je suis certain que tu vas convaincre bien des lecteurs. :D

    • 27 août 2013 · 11h32 DooM Dumas

      Ah mais ne me crois pas. C’est pas vraiment grave.

      1) http://argent.canoe.ca/nouvelles/affaires/sirius-artistes-redevances-20062012 Tous les liens (de propriété) entre Radio-Canada et Sirius-XM sont expliqués. C’est pourtant simple. SRC possédait 40% de Sirius, lors d’une fusion, y’a toujours une gang qui reste en place pour diriger et ça a été la gang de Rad-Can. Les gens de XM ont été tassés et prospèrent aujourd’hui ailleurs.

      2) Comme j’ai dit, plus de 2 ans après, on s’en sacre. Ça a été une bonne chose au final pour http://www.radiopirate.com et son développement.

    • 27 août 2013 · 12h00 DooM Dumas

      Ah mais ne me crois pas. C’est pas vraiment grave.

      1) http://argent.canoe.ca/nouvelles/affaires/sirius-artistes-redevances-20062012 Tous les liens (de propriété) entre Radio-Canada et Sirius-XM sont expliqués. C’est pourtant simple. SRC possédait 40% de Sirius, lors d’une fusion, y’a toujours une gang qui reste en place pour diriger et ça a été la gang de Rad-Can. Les gens de XM ont été tassés et prospèrent aujourd’hui ailleurs.

      2) Comme j’ai dit, plus de 2 ans après, on s’en sacre. Ça a été une bonne chose au final pour radiopirate.com et son développement.

  • 27 août 2013 · 11h25 Bar ouvert

    @ Diogène.

    Arrête d’asticoter Doom. Il ne lâchera pas le morceau. Sois plus brillant que ça.

    • 27 août 2013 · 11h27 Diogène le cynique

      @ Bar ouvert.

      Ouais, je me suis laissé emporter. M’empêche qu’il est doué pour la publicité.

    • 27 août 2013 · 11h37 DooM Dumas

      Ouin arrêtez, c’est plus drôle! Je joue au hockey contre des manchots! Même dans les buts, je gagne pareil! :P

    • 27 août 2013 · 11h58 Bar ouvert

      @ Doom.

      :D :D :D Ah, Doomie, sais-tu que je t’aime! Si tu n’existais pas, il faudrait t’inventer.

      Allez, gros bisous!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Marc-André Cyr

S’abonner au blogue

@CyrMarc

+ @CyrMarc →

Catégories