Islands vient à peine de naître des cendres des Unicorns qu’il se paie le Centre Bell en première partie de Beck pour son baptême… Rien de moins!

Après la séparation, en décembre 2004, des Unicorns, les trois membres du combo se sont rapidement remis sur les rails. À Montréal, Alden Ginger offrit quelques concerts solo au profit de l’organisme À Deux Mains, alors que, installés à Los Angeles pour trois mois, Nick Diamonds et le batteur Jaime Thompson fondaient successivement Th’Corn Gangg et Islands. Rencontré à l’aube du tout premier concert d’Islands, Nick fait le point sur la dernière année.

"À la fin des Unicorns, Alden et moi ne partagions plus la même vision de l’avenir. Il voulait que nous prenions les rênes de notre carrière en main en fondant, entre autres, notre propre label. Personnellement, l’aspect business de la musique m’intéresse moins. Je veux jouer et composer sans me soucier des livres comptables d’une entreprise." Et pour ce qui est de Pitchfork qui soutenait qu’Alden et Nick ne se parlaient même plus lors de la dernière tournée des Unicorns? Sans démentir ces propos, Nick ne cache pas sa déception face au site Internet américain. "C’est du potinage de bas étage. Pitchfork a basé son article sur ce sujet alors qu’il devait se concentrer sur nos présentes activités musicales."

MULTIPLES PROJETS ET GROS NOMS

Chronologiquement, il y eut d’abord Th’Corn Gangg. Ce groupe met en scène Nick, Jaime et trois rappeurs de la scène hip-hop indépendante californienne: Subtitle, Busdriver et Vick Booz. Sur des versions instrumentales des pièces des Unicorns, les M.C. y vont de freestyle tout en reprenant parfois les refrains originaux des compositions. "À l’époque, c’était pour nous une période de transition alors que nous vivions à Los Angeles. L’avenir du groupe n’est pas fixé, mais les rappeurs de Corn Gangg feront une apparition lors de nos concerts au Pop Montréal. Nous jouerons ensemble une nouvelle pièce qui se retrouvera sur le disque d’Islands." En plus de ces présences-surprises, Th’Corn Gangg participera à un album remix de Beck. Le combo transformera la dernière pièce de Guero: Emergency Exit.

C’est ce même Beck qui demanda récemment à Islands d’ouvrir pour lui à Montréal. "C’est l’avantage de vivre dans le milieu musical californien, explique à ce sujet Diamonds. Comme à Montréal, tous les musiciens finissent par se rencontrer, et tu deviens vite l’ami d’un ami. Et comme L.A. est un point central de la Côte-Ouest, de nombreux musiciens y viennent pour jouer ou pour travailler en studio. Je suis donc entré en contact avec une panoplie d’artistes. Plusieurs d’entre eux participent d’ailleurs à une pièce que j’ai écrite avec Adam Gollner (We Love Molecules)."

Véritable Live Aid version indépendante, cette pièce, Do They Know It’s Halloween?, sera lancée sur un single de Vice Records au profit de l’UNICEF. Réalisée par Steven McDonald (Redd Kross), la chanson réunit Beck, Karen O, Thurston Moore, Peaches, Devendra Banhart, Win Butler et Regine Chassagne d’Arcade Fire, David Cross, Malcolm McLaren et Feist. "Tous trouvaient l’idée brillante, et grâce à Internet, nous avons évité les conflits d’horaires. Tous pouvaient enregistrer leur collaboration d’où ils se trouvaient sur la planète."

Si nous connaissons la date de sortie de ce single (11 octobre), rien n’est sûr pour le disque, déjà en boîte, d’Islands. Rough Trade a annoncé qu’il lancerait l’album en Europe entre les mois d’octobre 2005 et janvier 2006, mais pour ce qui est de l’Amérique du Nord, tout reste à confirmer. "Quelques majors (dont Sony) se sont montrées intéressées, mais ce n’est pas un disque de pop préfabriquée. Puisque je me suis tanné du rock, nous intégrons beaucoup d’influences world beat à nos pièces. En fait, je ne crois pas qu’une grande étiquette puisse piger notre musique."

Chose certaine, quelques labels risquent de trouver alléchante la liste d’artistes qui collaborent au disque: des membres d’Arcade Fire, de Wolf Parade et de Bell Orchestre. Sur scène, Islands se compose de Nick, de Jaime, de Jim Guthrie, de Mike Feuerstack (Wooden Star, Snailhouse) et de Patrice Agbokou.

Le 28 septembre
Au Centre Bell
Voir calendrier Rock / Pop

Le 1er octobre
À l’Academy Club (4445, boulevard Saint-Laurent)


Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →

Concours

  • Thus : Owls

    À gagner, 1 des 2 paires de billets pour le spectacle "Thus : Owls" le vendredi 10 octobre prochain à la Maison de la culture Maisonneuve à 20h.

+ Concours →