L’Estrie est une terre féconde en ce qui a trait aux formations musicales qui mélangent "rock gentil" et "folk de feu de camp". Rosalma fait partie de la mouvance. Épaulés par Raôul Duguay, les six membres de ce groupe sherbrookois-magogois livrent un premier album éponyme qui célèbre la vie rurale. C’est assurément festif, mais reste à savoir si on veut faire partie de la fête… La chanson Rosalma, qui tourne autour d’une grand-mère funky (la mascotte du groupe?), peut faire penser aux Colocs. Y’é trop tard est une histoire de boisson à la sauce Kaïn. On sent l’influence de leur mentor sur quelques pièces, mais les textes auraient bénéficié de la fougue verbale de celui-ci. www.rosalmamusique.com

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →

Concours

  • Thus : Owls

    À gagner, 1 des 2 paires de billets pour le spectacle "Thus : Owls" le vendredi 10 octobre prochain à la Maison de la culture Maisonneuve à 20h.

+ Concours →