Paul Cargnello nous fait un troisième french kiss avec La Course des loups, un album contestataire mais lumineux sur lequel le Montréalais affiche une nouvelle assurance.

Des loups qui courent, sauvages et affamés, se marchant les uns sur les autres pour arriver bons premiers et profiter de la manne. C’est à cette image empruntée à Che Guevara que se réfère le titre du dernier album du plus francophile des Anglo-Montréalais: "Réussir sur le dos des autres, c’est une métaphore du système capitaliste. On ne réalise pas à quel point le manque de ressources peut détruire la vie de quelqu’un, et pas seulement d’un point de vue économique: difficile de tomber en amour, d’aller vers les autres et de penser à fonder une famille quand tu es cassé", dit Paul Cargnello, le nouveau porte-parole de l’association Sac à Dos, qui vise l’insertion sociale et économique des personnes en situation d’itinérance.

Depuis ses débuts avec les Vendettas en 1996, à travers une abondante fournée d’albums dont trois en français, on a eu le temps d’apprivoiser la fibre contestataire de cet artiste empathique et engagé. "J’ai un enfant, maintenant, et ça a renforcé toutes les valeurs que j’avais à l’origine." Ce qui surprend, c’est l’absence d’amertume, l’énergie positive qui filtre à travers les revendications, le sourire radieux de Paul Cargnello: "À mes yeux, le changement est toujours possible. Les idées de la gauche sont souvent contestées lorsqu’elles émergent, mais avec le temps les mentalités évoluent… Regarde le débat autour du mariage gay et de l’avortement. Oui, c’est encore fragile, mais des choses on changé."

Le poète activiste embrasse la diversité montréalaise tant dans les textes (Bixi bop en particulier) que dans le métissage des genres musicaux. "C’est mon album le plus personnel, le premier d’une lignée où je suis à la recherche d’une nouvelle profondeur. Même si je ne suis pas le gars le plus musical au monde, j’ai essayé d’être un bon musicien et c’est l’album sur lequel je me suis senti le plus à l’aise en français. Quand j’ai commencé, je faisais traduire mes textes; cette fois j’en ai écrit plusieurs directement en français, bref, j’ai repoussé mes limites."

À voir si vous aimez /
L’esprit décloisonné de Me Mom & Morgentaler, Bedouin Soundclash, Billy Bragg


Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres