Alors que son deuxième album vient d’être certifié disque d’or, Ian Kelly regarde déjà en avant et lance Diamonds & Plastic. Une ascension spectaculaire pour l’ancien sonorisateur.

Joli tour de force: en mars dernier, le deuxième album de Ian Kelly (Speak Your Mind, 2008) a été certifié disque d’or. Quarante mille exemplaires vendus dans le contexte actuel, c’est rarissime, digne de respect. Même le principal intéressé reste surpris: "J’espérais en vendre huit ou dix mille, histoire d’en enregistrer un autre… Ma philosophie est celle-ci: je m’attends au pire, mais j’espère pour le mieux."

Dans cette petite phrase, il y a toute la sensibilité de Kelly, toujours tiraillé entre son côté optimiste et une conscientisation plus vaste qui le laisse perplexe, désemparé. "On a de drôles d’envies et de drôles d’ambitions. On vient d’élire un gouvernement conservateur. Comment se fait-il que les gens acceptent d’avoir un premier ministre qui ne communique pas avec eux et qui fait ses affaires tout seul dans son coin? Non, ce n’est pas toujours facile, le brocoli est rendu quatre piastres, tout le monde fait de son mieux… Mais c’est comme s’il fallait faire le gros ménage après un party et qu’on ne savait pas par où commencer."

Le 24 mai, Kelly lancera son troisième disque, Diamonds & Plastic, deux matières indestructibles. Son public, concentré en région, renouera avec la pop folk lumineuse du résident de Morin Heights sans être trop déboussolé puisque l’album est à situer dans la lignée du précédent, les dentelles électro en moins et la guitare un peu plus présente. "La grosse différence, même si ce n’est pas flagrant quand on écoute l’album, c’est que j’ai maintenant un band. Au lieu d’enregistrer seul chez moi avec un musicien à la fois, on a fait ça live au chalet."

En plus des chansons engagées, Ian Kelly, crooner à sa manière, écrit aussi des chansons sur l’amour (I Would Have You, What You Like). "Oui, j’ai mon petit côté corny, j’aime ça être amoureux et sourire. On ne peut pas rester indifférent quand on a tenu dans ses bras un enfant qui vient de naître. Et je me suis marié l’année passée… Si on ne peut éviter l’apocalypse, arrangeons-nous au moins pour être heureux entre-temps!"

Ian Kelly
Diamonds & Plastic
(Audiogram)
En magasin le 24 mai

À écouter si vous aimez /
Coldplay, Jack Johnson, Dave Matthews

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →

Concours

  • Thus : Owls

    À gagner, 1 des 2 paires de billets pour le spectacle "Thus : Owls" le vendredi 10 octobre prochain à la Maison de la culture Maisonneuve à 20h.

+ Concours →