Rakim Mayers en l’honneur du duo Eric B. & Rakim, A$AP Rocky n’a plus besoin de vendre de dope dans les rues de Harlem, un métier que pratiquait aussi son père. L’automne dernier, la sensation montante du rap américain signait un contrat de trois millions de dollars avec l’étiquette Sony qui a lancé le premier mixtape du rappeur, LiveLoveA$AP, incluant le succès Peso. Son mélange Southern rap pimpé à la poésie plus typique de Harlem, il le présentera cette semaine au Théâtre Corona, entouré de quelques autres membres de son clan, l’A$AP Mob. L’ambiance sera chaude au Corona qui vibre au son de la scène alterno depuis qu’evenko en a repris la direction. À voir le 29 janvier.

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →