Vers l’âge de neuf ans, le leader de la formation géorgienne Deerhunter Bradford Cox lut une entrevue dans laquelle Beck expliquait qu’on pouvait s’enregistrer à la maison avec la machine à karaoké de ses parents. Il n’en fallait pas plus pour que Cox donne naissance à Atlas Sound, un projet qu’il a toujours nourri de ses compositions en solo. À peu près à la même époque, le musicien apprit qu’il souffrait du syndrome de Marfan, une maladie génétique expliquant sa grandeur et sa maigreur excessives. Le kid s’est alors isolé, transformant sa curiosité pour la musique en véritable talent pop. Paru l’automne dernier, le troisième disque d’Atlas Sound, Parallax, carbure aux guitares feutrées et aux mélodies enveloppantes du chanteur. Les fans de Luna et Galaxie 500 apprécieront l’ambiance nocturne et hypnotique du projet. Le 7 mars au Cabaret du Mile End.

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →

Concours

+ Concours →