Artiste folk rock torontoise habitant Montréal depuis ses études universitaires, Annabelle Chvostek s’élève littéralement avec Rise, son nouvel album solo lancé à Toronto en septembre dernier. Quatre ans après Resilience, un disque salué par la critique, Chvostek revient à la charge avec une oeuvre aussi festive que politisée (G20 Song, avec ses strophes vitrioliques désamorcées par ses références klezmer, en témoigne à merveille). La pièce d’ouverture, End of the Road, donne tout particulièrement le ton en faisant référence autant au mouvement Occupy – en mots – qu’au Printemps érable par ses rythmes de casseroles. Les amateurs de Brie Neilson et des Unsettlers devraient adorer. En concert le 4 novembre au Petit Campus. Information: www.annabellemusic.com.

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →

Concours

  • Thus : Owls

    À gagner, 1 des 2 paires de billets pour le spectacle "Thus : Owls" le vendredi 10 octobre prochain à la Maison de la culture Maisonneuve à 20h.

+ Concours →