En 2013, j’aurais comme envie qu’on apprenne comme peuple à bien se chicaner. Ça peut paraître étrange, mais je trouve qu’il y a quelque chose de sain à se chicaner collectivement, à débattre de questions importantes, à parler franchement des problèmes, à faire comme Paul Arcand et poser les vraies questions. 

Par contre, c’est reconnu, les Québécois n’aiment pas ça la chicane, on ne «s’ostine» pas, on évite, particulièrement en famille, d’aborder les gros sujets. 

Ce serait donc important pour la prochaine année qu’on arrête de penser qu’on ne peut pas en même temps avoir des opinions différentes, des points de vue opposés et être amis, frères, tantes, amoureux ou grands-pères. 

On a le droit de penser ce qu’on veut et de le défendre, on a aussi le droit de s’entendre sur le fait qu’on ne s’entend pas, agree to disagree, qu’ils disent.

Adopter ce comportement fera peut-être en sorte qu’on deviendra plus adultes dans nos façons d’argumenter et qu’on pourra donc mieux écouter et essayer (pour vrai) de comprendre les idées des autres. 

Pis une fois qu’on a parlé, peu importe si on est d’accord ou non, on peut aussi juste trinquer et profiter des moments qu’on partage ensemble.

That’s it, qu’ils disent.

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres