Alors que plusieurs fans s’attendaient à faire l’éloge funèbre du groupe punk culte, Bad Religion revient à la vie et sort de sa grotte avec True North, une œuvre cinglante.

Le oui-dire prenait de l’ampleur depuis des mois. En 2011, le guitariste Brian Baker mentionnait à un journaliste du Washington Examiner qu’il ne savait pas si le collectif endisquerait à nouveau. Quelques jours plus tard, lors d’un concert à Boston, le chanteur Greg Graffin lançait à la foule présente que sa bande retournerait peut-être en studio pour un ultime CD avant de lorgner le marché du travail traditionnel. Puis, l’icône «revenait à la vie» et annonçait finalement l’enregistrement d’un nouveau CD. Volte-face? Petit miracle? Graffin déclarait à Billboard en janvier dernier qu’il blaguait, tout simplement. Heureusement, cet album – corrosif et anthémique, bien sûr, mais aussi teinté… d’optimisme?! – est loin d’être un gag et démontre bien que la cinquantaine n’affecte en rien l’esprit de corps du groupe.

«Je peux vous dire que ça demeure un groupe très adolescent à l’interne!», s’exclame le guitariste Greg Hetson en entrevue téléphonique afin d’élaborer sur le cap choisi pour traverser ce fameux True North, 16e offrande du vénérable ensemble punk rock. «Il n’y avait pas de direction précise ou d’exercice de style, précise-t-il. Tout ce qu’on voulait, c’était se lancer dans un disque qui aurait un son rafraîchissant – du moins, pour nous –, en plus d’être un peu rétro, sans toutefois être dépassé, disons.»

Au-delà de ce clin d’œil au son d’antan, les thématiques abordées, elles, demeurent d’actualité. Robin Hood in Reverse, un brûlot évoquant le mouvement Occupy, en témoigne et, surtout, surprend en s’avérant une des pièces les plus rassembleuses de l’œuvre. «C’est indiscutablement une inspiration, convient Baker. Après tout, voir tant de gens – pas seulement des anarchistes et autres habitués de ce genre de manifestations – se réveiller, s’informer puis se rassembler pour souligner tout ce qui ne fonctionne pas dans ce système est déjà assez inspirant – et encourageant – en soi… en plus d’être un bon sujet de prédilection!»


Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , ,

+ Ajouter le vôtre Commentaires 1

  • 29 mars 2013 · 11h55 NbForLife

    Bad Religion est le plus grand groupe Punk de tous les temps non seulement par sa durée dans le temps mais surtout par sa qualité toujours au RDV sur chacun de leur 16 albums.
    Espérons que cela ne soit pas le dernier album de ce groupe mythique.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres