Roger Steffens sera au Festival international reggae de Montréal pour présenter sa conférence sur l’influence du reggae à travers le monde et bien sûr parler de Bob Marley.

Roger Steffens est une véritable encyclopédie du reggae sur pattes. Et qui dit reggae dit Marley. Ce septuagénaire américain en connaît probablement plus sur Bob Marley que la défunte star du reggae en connaissait sur lui-même.

Cette passion a amené Roger Steffens à se bâtir une des plus impressionnantes collections et banques d’archives consacrées à la musique reggae et à son chef de file Bob Marley. «Je pense avoir environ 12 000 albums de reggae. Mais j’ai en plus environ 10 000 cassettes, 2500 heures de vidéos, les bandes maîtresses de tous les shows de radio et de télé que j’ai faits depuis une quarantaine d’années, 1500 t-shirts, 4000 écussons, 140 pieds cube de coupures de presse, 3000 livres et magazines… On peut dire que je suis un peu obsédé!»

Une obsession qui va de soit. Bob Marley est un phénomène unique qui, encore aujourd’hui, 32 ans après son décès, ne cesse de fasciner. C’est probablement l’artiste qui a vendu le plus de disques après sa mort. L’année dernière, il était le cinquième dans la liste des plus rentables célébrités décédées avec un revenu de 17 millions de dollars! Comment expliquer que Bob Marley soit toujours aussi populaire? «Il est devenu une figure qui transcende la musique d’une façon incomparable, estime Roger Steffens. Seuls Dylan et Lennon peuvent rivaliser. La musique de Marley véhiculait un message, une tentative pour élever le niveau de la conscience humaine. Bob Marley est un personnage philosophique, religieux, un des plus grands philanthropes de l’histoire de la musique pop. Il faisait vivre 6000 personnes par mois! Je tiens ça de son manager, c’est lui qui signait les chèques! Il a presque tout donné l’argent qu’il possédait. Il n’a jamais eu de maison à son nom. Mais il en a acheté un tas pour sa famille, ses amis, ses maîtresses. Je ne suis pas certain qu’il approuverait ce que ses enfants font aujourd’hui avec ces marques de vêtements, de chaussures, de café, de boisson énergisante au nom de Bob Marley… C’était un homme simple. Il était heureux de dormir par terre avec une pierre comme oreiller. Je lui ai déjà demandé pourquoi et il m’a dit qu’il était un fermier.»

Planète reggae

Cette érudition pour le reggae et Bob Marley ont amené Roger Steffens à parcourir le monde où il est fréquemment invité pour parler de son sujet de prédilection. Sept ans après son dernier passage à Montréal, il est de retour dans le cadre du Festival international reggae où il présentera pour la première fois son nouveau projet, An Overview of Reggae’s Influence On The World. «J’y présenterai de rares vidéos, des morceaux de reggae que j’ai accumulé ici et là lors de mes nombreux voyages, résume le spécialiste. Depuis presque 30 ans, je donne une conférence interactive intitulée The Life of Bob Marley. J’ai présenté ça au moins à 400 reprises et avec un contenu qui changeait régulièrement, puisque j’apprends et j’acquiers toujours de nouvelles choses sur Bob Marley. Donc dans la présentation multimédia que je ferai à Montréal, il y aura bien entendu une large portion consacrée à Bob Marley avec du matériel inédit.»

Bob Marley ne jouera pas au Festival international reggae de Montréal, mais Morgan Heritage, Cocoa Tea, Yellowman, Beenie Man, Shaggy, Freddie McGregor, Mr Vegas, Luciano et plusieurs autres y seront du 16 au 18 août au Vieux-Port de Montréal! montrealinternationalreggaefestival.com 

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : 

+ Ajouter le vôtre Commentaires 1

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel