Communiqué de presse: «L'équipe de Tangente s'apprête à prendre une courte pause estivale pour mieux prendre son élan afin d'entamer la prochaine saison 2011-2012 avec aplomb et énergie. Car elle en sera une de mouvements, de nouveautés, d'inaugurations. Le projet de relocalisation avançant lentement mais sûrement, Tangente entamera sa première saison d'itinérance, baladant sa programmation trois semaines à la petite salle de l'Usine C et le reste de sa saison au Studio du Monument-National. Voici un bref survol des moments à surveiller la saison prochaine. Pour savoir la suite, il faudra être au poste à la rentrée fin août afin d'assister au dévoilement de la programmation complète 2011-2012 et du tout nouveau site web, qui sera enfin terminé.

Les créateurs déjantés de la Bande interdite reviennent avec un projet qui suit un long et fascinant parcours de création. Ils nous proposent un quatuor dansé avec L'écho des îles en septembre. Système D/Dominque Porte propose Je et marque ainsi son retour au solo après onze ans. Une œuvre qui invite le spectateur à entrer dans l'intimité préliminaire à toute création. Après nous avoir proposé des œuvres chocs où des confrontations spectaculaires ont lieu entre des interprètes poussés à la limite de leurs moyens, Marie-Julie Asselin et sa Compagnie de la Tourmente tombe avec assurance dans un tout autre registre avec une pièce pour les 5 ans et plus. Victor et Rémi dépeint l'univers tourbillonnant des jeunes garçons préadolescents. Car Asselin n'y a pas perdu sa fougue pour autant.

Ismaël Mouaraki/Destins croisés ne cesse de gagner en popularité depuis quelques années. Avec sa danse urbaine offerte dans une lecture chorégraphique contemporaine mariée au cirque, la vidéo et le théâtre, il propose son solo RefleXction. Le musicien et compositeur Martin Messier continue son fascinant travail d'association avec les deux chorégraphes-interprètes Caroline Laurin-Beaucage et Anne Thériault en proposant deux œuvres. Soak est créé avec Laurin-Beaucage et Derrière le rideau, il fait peut-être nuit avec Thériault. Cette œuvre (présentée au récent FTA 2011) reviendra sur scène à Tangente en janvier 2012. Dans ces deux projets originaux, un environnement sonore et lumineux s'impose à la danse, fortement défendue par des interprètes flamboyantes.

Dorian Nuskind-Oder qui avait été remarquée dans la récente édition de la Classe 2010 des Danses buissonnières par un duo homme-femme où la vidéo y était intégrée de façon ingénieuse, nous propose une première grande œuvre avec le trio Everything was beautiful and nothing hurt. Le jeune chorégraphe et interprète reconnu pour déployer une énergie inépuisable et contagieuse, Josh Beamish/Move: the company, revient à Tangente pour une deuxième visite et propose Allemande, également un trio.

Et il y aura une nouvelle création de l'étrange et captivant Thierry Huard, du talentueux et prolifique Peter Trosztmer. Et…. bon, on en garde pour la rentrée…! Bon été!»

 

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres