Depuis quelques jours et jusqu'au 7 septembre, la première Triennale québécoise d'art contemporain héberge au MAC les plus brillants représentants de l'art qui se fait ici et maintenant. À lire dès aujourd'hui sur voir.ca, la critique de notre collaborateur Nicolas Mavrikakis.

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel