Signaler un abus

Billet : Murdochville sur le respirateur artificiel
Commentaire par : Éléa
J'aime bien la dualité présentée dans ce billet. Il y a les blessures, celles qui ne faut pas oublier pour ne pas que l'histoire recommence. Celles qui ont permis l'évolution de certaines normes. Une histoire triste, mais riche en fierté! Sans oublier les acquis précieux pour le Québec et aussi pour les habitants actuels. Murdochville vit toujours. C'est un petit village avec une petite vie de quartier: le hockey des petits, et des grands, une nature accessible, l'épicier et une liste d'attente pour le CPE... La relève arrive. Le sevrage du respirateur viendra aussi!

← Retour aux commentaires