Signaler un abus

Billet : Marc Séguin : L’art du paradoxe
Commentaire par : Jean-Félix Chénier
J'ai trouvé qu'il acceptait dans son entrevue avec Martineau «le marché» comme une fatalité et qu'il en bénéficiait avec le sourire, mais qu'il demeurait un artiste libre, un créateur fort intéressant. Voici ce que j'ai écris sur le sujet: http://voir.ca/jean-felix-chenier/2013/01/16/marc-seguin-artiste-americain/ Le voisin.

← Retour aux commentaires