Blogue de Olivier Robillard Laveaux L'ORL RSS

Pour la santé de vos oreilles.

Mes dix meilleurs albums de 2012

31 décembre 2012 · Musique · Olivier Robillard Laveaux

Plus que quelques heures avant la fin de 2012. Avant que tous les bilans de fin d’année ne deviennent caducs, voici les dix albums qui ont le plus tourné dans mon lecteur (ou sur ma table-tournante) au cours des 12 derniers mois. 1-Avec Pas d’Casque, Astronomie Pour la richesse de la langue, les images fortes et ce folk atmosphérique de fin de soirée. La première pièce du disque, Intuition #1, est de loin ma chanson de l’année. 2-Father John Misty, Fear Fun L’interprétation de J Tillman, un ex-Fleet Foxes devenu le cerveau derrière Father John Misty, donne des ailes à son folk acidulé et dégourdi. Un coup de cœur instantané. 3-Patrick Watson, Adventures In Our Own Backyard Le disque qui a mis de la magie dans mon année 2012. Un voyage pop orchestral magnifique mené par des musiciens virtuoses au sommet de leur art. 4-Karim Ouellet, Fox L’album sourire de l’année. Après le prometteur Plume, Karim Ouellet est revenu avec un solide deuxième disque qui le hisse parmi les meilleurs chanteurs pop [...]

Lire le billet →

Session d’écoute: Fox, Karim Ouellet

21 novembre 2012 · Musique · Olivier Robillard Laveaux
Session d’écoute: Fox, Karim Ouellet

La série d’entrées de blogue Session d’écoute découle d’un fantasme de mélomane: se rendre dans un studio de référence hi-fi, Le Lab Mastering, afin d’écouter pour la première fois un nouveau disque en compagnie de son créateur. Le but n’est pas d’accoucher d’une critique (impossible après une seule écoute), mais bien de confronter les premières impressions, à chaud, avec celles de l’artiste. //// Avec sa dégaine nonchalante, sa main qui groove le long du manche de sa guitare et sa voix feutrée, Karim Ouellet charme sur scène au premier coup d’oeil. Dans l’antre du studio Lab Mastering, le musicien de Québec et originaire du Dakar s’avère tout aussi charismatique, calme et brillant. Cette séance d’écoute organisée pour la sortie de son deuxième album solo, Fox, on l’attendait depuis l’hiver 2011, période où il lançait Plume, un premier disque un peu brouillon, mais immortalisant trois pièces pop prometteuses pour la suite: Le Monstre, En Couleur et Météore. On comprenait alors que le guitariste aperçu avec Accrophone, Marième, Movèzerbe et Fidelplasma avait trop à offrir pour se cantonner au rôle d’accompagnateur. [...]

Lire le billet →

Session d’écoute: Numéro 2, Bernard Adamus

23 septembre 2012 · Musique · Olivier Robillard Laveaux
2
Session d’écoute: Numéro 2, Bernard Adamus

La série d’entrées de blogue Session d’écoute découle d’un fantasme de mélomane: se rendre dans un studio de référence hi-fi, Le Lab Mastering, afin d’écouter pour la première fois un nouveau disque en compagnie de son créateur. Le but n’est pas d’accoucher d’une critique (impossible après une seule écoute), mais bien de confronter les premières impressions, à chaud, avec celles de l’artiste. //// Simplement intitulé Numéro 2, le deuxième album de Bernard Adamus s’ouvre sur les rires étouffés du chanteur. Quelques secondes à peine avant d’entamer la première pièce, Les Obliques, Adamus et ses musiciens semblent chercher la concentration qui leur permettrait de plonger dans l’émotion brute d’un blues de lendemain de brosse. Dans les haut-parleurs du Lab Mastering, la guitare à résonateur, le trombone et le chant désespéré de Bernard créent une chaude ambiance de cuisine à deux heure du matin. Les yeux fermés, l’illusion est totale. La bouteille de whisky trône sur la table à côté des verres à moitié vide… Nous y sommes, cigarette au bec. Pour son premier disque enregistré «avec un [...]

Lire le billet →

Session d’écoute: Le treizième étage, Louis-Jean Cormier

31 août 2012 · Musique · Olivier Robillard Laveaux
Session d’écoute: Le treizième étage, Louis-Jean Cormier

«Ça découle d’un pacte que j’ai fait avec Jim Corcoran lors d’un soir de brosse, explique Louis-Jean Cormier. Je devais composer des chansons archi pop pour lesquelles Jim écrirait des paroles en anglais. Notre but était de vendre les tounes à d’autres pour se faire le motton.» Après avoir composé quatre ou cinq pièces, Cormier rappelle Corcoran pour lui dire d’oublier ça. «Je trouvais les chansons trop bonnes. Je préférais les garder pour mon album solo», raconte le chanteur de Karkwa, dans l’antre du studio Lab Mastering, lors d’une session d’écoute privée de Le treizième étage, sa première incursion solo. «Je ne sais pas pourquoi, ça sonne mieux dans un système de son à 200 000$», lance-t-il avec le sourire d’un gars qui vient d’envoyer la galette au pressage. L’album dure près de 50 minutes et s’ouvre avec La Cassette, une pièce qui dévoile rapidement la nature de l’offrande. Louis-Jean Cormier aurait pu profiter de l’escapade pour s’affranchir du son Karkwa, lancer un disque folk minimaliste ou électro cérébral, mais il a préféré un registre qu’il maitrise: une pop francophone intelligente [...]

Lire le billet →

Lettre à un jeune rappeur

14 mai 2012 · Musique · Olivier Robillard Laveaux

Puisque le rap est au 21e siècle ce que le folk/country était au 20e, soit une musique accessible à tous servant à exorciser l’adversité du quotidien, la quantité d’enregistrements hip-hop envoyés au Voir a explosée. Plusieurs albums proviennent de maisons de disques spécialisées qui ont fait leurs preuves (les 7e Ciel, HLM, Abuzive Muzik), d’autres sont envoyés par les artistes eux-mêmes, souvent des mixtapes 100% faits maison. Or, si tout le monde peut s’improviser rappeur (un micro et un ordinateur suffisent), le talent n’est pas donné à tous. Ainsi, la piètre qualité de nombreux albums hip-hop n’étonne guère, mais il n’est pas rare d’entendre des vétérans ou des figures importantes du mouvement se casser la gueule à leur tour. J’aime le rap, peu importe qu’il émerge des racines street plus traditionnelles ou de la scène expérimentale électro champ gauche. La scène hip-hop locale est vivante et compte sur des intervenants sérieux qui la tirent vers le haut depuis des années. Mais elle pèche aussi par manque de maturité, et je ne parle pas ici de violence ou de dope. Sur le strict plan musical, bon nombre de rappeurs locaux ont besoin de quelques coups de pied au derrière pour se [...]

Lire le billet →

Zik: on s’abonne ou non?

19 avril 2012 · Musique · Olivier Robillard Laveaux

La guerre est lancée au Québec entre les principaux services d’écoute de musique en ligne (streaming). La technologie le permet enfin. Grâce à internet et la mobilité qu’offre le réseau 3G, la dématérialisation totale de la musique est maintenant possible. Plus besoin de disques ou de lecteur mp3 pour stocker la musique. Vos albums préférés se trouvent maintenant sur de puissants serveurs auxquels vous pouvez accéder en toute légalité via un abonnement mensuel. Vous souhaitez écouter l’album de Lisa LeBlanc? Ceux des White Stripes? Le dernier Angèle Dubeau? Quelques clics suffiront, et l’opération sera plus facile que de fouiller les sites de téléchargement illégaux. Et puisque les artistes y percevront même des redevances, certains considèrent l’écoute de musique en ligne comme la voie de l’avenir, le sauveur de l’industrie. Ce buffet «all you can eat» de musique est offert en Europe depuis déjà quelques années via les plateformes Rdio (maintenant disponible ici) et Spotify (toujours non-disponible au Canada). Or, la conquête du territoire québécois s’est réellement amorcée il y a deux semaines avec l’arrivée de Zik, le service d’écoute en ligne d’Archambault. Moyennant 9.99$ par mois (abonnement ordinateur seulement) ou 14.99$ (ordinateur, téléphone mobile et tablette), vous accédez à [...]

Lire le billet →

Le coup fumant de MusiquePlus

29 mars 2012 · Musique · Olivier Robillard Laveaux
12

MusiquePlus avait fière allure mardi lors du passage de One Direction. La scène était ahurissante: trois mille jeunes filles hystériques (le ratio était quasi de 1000 filles pour 1 gars) massées devant le studio aquarium de la chaîne pour apercevoir Liam, Harry, Zayn, Niall et Louis. Nous avions l’impression d’avoir remonté le temps jusqu’en 1997, lorsque que la foule venue se pâmer devant les Backstreet Boys avait aussi forcé la fermeture de la rue Sainte-Catherine. MusiquePlus vivait alors une grande époque. Une période de grâce due au contexte favorable. Le web n’avait pas encore révolutionné l’industrie musicale. La télé était toujours le meilleur moyen de voir un vidéoclip, et la chaîne avait moins de compétition. Pour un kid qui trippait musique, il n’y avait rien de mieux à faire que d’écouter La Courbe en revenant de l’école. Quinze ans plus tard, ce n’est pas un secret, MusiquePlus en arrache. Les cotes d’écoute ne sont plus les mêmes. Les journées porte-ouvertes ne font plus courrir les foules, et les clips circulent avant tout sur la toile. Plutôt que de se laisser mourir, la station se débat, prend des risques, se cherche une personnalité et essaie de nouvelles émissions. Certaines initiatives finissent [...]

Lire le billet →

Osheaga 2012: une sous-carte supérieure aux têtes d’affiches

21 mars 2012 · Musique · Olivier Robillard Laveaux
Osheaga 2012: une sous-carte supérieure aux têtes d’affiches

La programmation est sortie à 22h pile hier soir. Nous l’avions depuis l’heure du dîner dans notre boîte de réception. L’embargo a été respecté. Sans doute étions-nous trop occupés à décortiquer la liste dans notre tête. Les Black Keys? En un an, ce sera leur troisième concert d’envergure à Montréal. En juillet 2011 au Centre Bell, ils étaient environ 8200 spectateurs présents, puis 12 569 le 13 mars dernier. C’était il y a huit jours. Les fans voudront-ils débourser à nouveau pour voir le duo sur scène? Ce n’est pas impossible. Brothers et El Camino sont deux excellents disques, et le buzz ne s’estompe pas. Pour ceux qui ont manqué le spectacle du 13 mars, l’argent épargné permettra d’absorber en partie l’achat du passeport Osheaga. Toutefois, la présence des Black Keys n’a rien d’événementiel. Ils étaient d’ailleurs au festival en 2010, tout comme Snoop Dogg qui revient cette année après un concert magique, sous le soleil, lors de l’édition 5. Difficile à battre comme moment. Fera-t-on jouer le rappeur en soirée comme Eminem l’an dernier? Chose certaine, le ramener en deuxième tête [...]

Lire le billet →

Savoir encaisser les claques

15 mars 2012 · Musique · Olivier Robillard Laveaux
3

Pour survivre au métier de critique, il faut un jour apprendre à ne plus se soucier du «que pensera l’artiste» au moment d’écrire une recension de disque ou de concert. Entendons-nous, chaque critique négative doit être pesée, soupesée, et le choix des mots est primordial pour éviter de blesser inutilement; c’est une question de respect. Mais autrement, le «que pensera l’artiste» devient vite un frein à proscrire ne serait-ce que pour éviter la complaisance. Inversée, l’équation est tout aussi pertinente. En pleine création, l’artiste doit suivre le même cheminement et se foutre raide du «que pensera la critique». Se soucier des étoiles accolées à son disque est non seulement un frein créatif, mais peut grandement nuire à la santé mentale d’un créateur. Plutôt que de s’attarder aux impressions des journalistes, le musicien doit s’assurer d’une chose: donner le meilleur de lui-même dans le but ultime d’être fier de son disque ou de son concert. Mardi soir, la chanteuse Julie Brunet et les membres de sa formation Grenadine ont mangé une claque. Rien de catastrophique, remarquez. Leur monde tourne encore, et Jérôme Minière continuera d’épauler le groupe à travers la production de son premier album [...]

Lire le billet →

Et si…

23 février 2012 · Musique · Olivier Robillard Laveaux
3
Et si…

                        Kurt Cobain a soufflé cette semaine sur ses 45 bougies. Rares sont ceux qui auraient pu lui prédire une telle longévité. Jadis au cœur du nihilisme inhérent au mouvement grunge, le musicien aurait dû rejoindre les Joplin, Hendrix et Morrison dans le club des 27, mais après un passage à vide marqué par le suicide de sa femme Courtney Love en avril 1994, l’ancien leader de Nirvana coule enfin des jours paisibles. Installé avec sa fille sur une terre à bois au sud-est de Seattle, le chanteur s’est remis il y a longtemps de la séparation de Nirvana survenue en 1997, soit deux ans après la sortie du dernier disque du groupe, Grunge Sucks. Les fans ont longtemps blâmé Dave Grohl d’avoir saboté le quatuor en désertant Nirvana pour fonder les Foo Fighters, mais soyons honnêtes, Cobain devait prendre une pause et remettre un peu d’ordre dans sa vie, à commencer par se débarrasser de sa dépendance à l’héroïne. Il s’est d’ailleurs montré sous un jour nettement moins sombre lors [...]

Lire le billet →
Page 1 sur 212

S’abonner au blogue

@orlaveaux

+ @orlaveaux →

Catégories