À la tête du Théâtre Camera Obscura, une compagnie qui place le corps au coeur de ses créations, Patrice Tremblay s’apprête à créer L’Araignée, un texte d’Amélie Hébert (photo) qui nous projette dans le monde cru et urbain mais aussi lucide et ludique de trois générations de femmes blessées: Mygale, une danseuse nue alcoolique qui s’est suicidée; Mora, la fille de Mygale, qui a marché dans les traces de sa mère et qui risque fort de connaître la même fin; et Pyrale, la fille de Mora, une révoltée, une survivante qui cherche à briser le cycle familial et à réaliser ses rêves. Avec Sabrina Bisson, Frédéric Côté, Sarah Gravel, Étienne Jacques et Évelyne St-Pierre. Au Théâtre Mainline, du 12 au 27 septembre. Il y a une deuxième représentation, à 22 h, les samedis 13, 20 et 27 septembre. Rés.: 514 678-0304.


Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , , , , , , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres