Pour sa troisième production, la jeune compagnie Til.T, qui avait présenté en 2011 Moribonds, pièce dirigée par Dave St-Pierre et signée Sarah Berthiaume, a choisi un texte de l’auteur canadien George F. Walker, connu pour ses comédies noires et décapantes. Peu joué au Québec, Walker a pourtant une carrière prolifique au Canada anglais. Les débuts de Loretta est tirée de sa série Motel de passage, traduite par Maryse Warda, oeuvre ancrée dans une chambre de motel miteuse, qui braque les projecteurs sur les travers de la société capitaliste et ses jeux de manipulation. On entre ici dans la vie d’une serveuse qui aimerait refaire sa vie à l’étranger, mais qui voit vite ses rêves crevés alors qu’elle est courtisée par un pauvre vendeur de boulons, puis par un minable proxénète. Sébastien Gauthier dirige quatre jeunes acteurs dans ce tableau satirique qu’on peut voir dans la Salle intime du Théâtre Prospero jusqu’au 4 février.


Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →

Concours

  • ANDROMAQUE 10-43

    À gagner, 1 des 2 paires de billets pour le spectacle "ANDROMAQUE 10-43" (prononcez 10 puissance moins 43) le samedi 18 octobre prochain au Théâtre Denise Pelletier avec Monica Budde, Jeanne De Mont, Frédéric Landenberg, Denis Lavant et Meggie Proulx- Lapierre.

+ Concours →