Les 7 doigts de la main caracoleront donc de nouveau cet été sur la scène de la bucolique place Nikitotek, apprenait-on il y a quelques semaines. Excellente nouvelle pour les amateurs estriens de cirque d’auteur (l’appellation d’origine contrôlée à préconiser, semble-t-il), qui auront l’insigne honneur d’être les premiers au Canada à s’émouvoir de Séquence 8, plus récente création de la chic et novatrice troupe. Le cirque aura rarement autant été un divertissement pour adultes qu’avec Les 7 doigts de la main, réjouissons-nous-en.

Qu’en est-il cependant des tout-petits, ceux à qui le cirque s’est pendant tant d’années strictement adressé? Vous n’alliez quand même pas vous résoudre à leur faire subir une énième visite au pénible chapiteau des Shriners, dites? Ce serait les exposer à de graves traumatismes. Pour une initiation aux arts du cirque véritablement amusante, tournez-vous plutôt vers Les Parfaits Inconnus, de joyeux drilles ayant écumé la planète en entier, qui étrennent ces jours-ci leur deuxième création, placée sous le signe de trois chouettes maîtres mots: cirque (bien sûr), délire et rock’n'roll. Existe-t-il spectacle plus drôle que celui d’un saxophoniste qui souffle dans son instrument en se tenant en équilibre sur un baril?

On dit, par précaution, de cette belle heure de numéros alliant jonglerie, comédie, acrobatie, bicyclette, percussions, illusion et musique du diable qu’elle s’adresse aux enfants de cinq ans et plus. Vous aurez compris que la mention "et plus" a ici valeur de mot-clé. Le 4 novembre à 14h au Centre culturel de l’Université de Sherbrooke.


Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres