Comédien

Pour 2013, je nous souhaite à nous. À nous tous et à chacun de nous. À nous dans nos maisons, nos rues ou notre parlement. Nous dans nos bureaux, nos cuisines ou dans nos lits. Je nous souhaite quelques secondes de compassion. Quelques secondes d’empathie. Pour soi-même. Quelques secondes pour fêter nos victoires, mais surtout pour se pardonner nos défaites. Quelques secondes, pas les mêmes, d’autres quelques secondes, des quelques secondes trouvées dans le fond de nos poches ou économisées avec soin. Je nous souhaite plein de quelques secondes de compassion et d’empathie pour l’autre aussi. Le laisser être. Le laisser vivre. Sans montrer du doigt. Se montrer du doigt soi-même avant de pointer l’autre.

Et que le hockey revienne. Ça aussi c’est important. D’une certaine manière…

 

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel