Signaler un abus

Billet : Les «erreurs de calcul» du FMI
Commentaire par : Pierre Bellefeuille
Joseph E. Stiglitz, dans son livre « Le triomphe de la cupidité », mentionne que l’idéologie néolibérale relève davantage du fondamentalisme que de n’importe quoi d’autre. Ce prix Nobel d’économie nous dit que ladite science économique devrait revoir entièrement ses bases, que c’est une science plus molle qu’on le pense. Dans les derniers chapitres de son livre, il déconstruit complètement le discours des néolibéraux. Il propose de nombreuses pistes et solutions aux maux économiques contemporains. Hélas, de trop nombreux gouvernements n’ont pas encore compris l’urgence d’agir tout autrement, dans le sens des politiques sociales.

← Retour aux commentaires