Le vote stratégique ? Hum…

28 août 2012 22h07 · Venise Landry

Qui suis-je, moi Venise Landry, pour parler de vote stratégique ? Je m’interroge, tourne la question de tous les côtés.

C’est la première élection où ça me frappe à ce point : ce serait maintenant à nous, électeurs, de veiller à la stratégie ! Personnellement, ma tendance est de laisser cette responsabilité aux stratèges, vous savez ces personnes qui sont affectées, formées, spécialisées pour cette tâche.

Vous imaginez ma surprise de voir un de mes maîtres à penser, Jean-François Lisée nous prier de voter stratégiquement dans ce vidéo. Je le précise tout de suite, mon vote est déjà dans l’urne (vote par anticipation) et il est allé pour le Parti Québécois, par conviction. Une personne très près de moi n’a pas voté pour le Parti Québécois, même si elle a hésité puisqu’on la priait d’être « stratégique ». Cette personne a finalement voté Québec Solidaire, par conviction. Si Québec Solidaire n’existait pas, elle aurait certainement voté pour le Parti Québécois, mais justement, on ne peut pas faire comme si ce Parti rempli de bonne volonté et de bonnes idées n’existait pas.

Je suis effarée d’entendre cet appel par madame Marois, cette presque supplication de faire preuve de stratégie. Il y a une logique qui ne fonctionne pas avec moi de laisser entendre que c’est  « gaspiller » son vote que de voter pour un autre parti que le parti le plus fort (le PQ), le plus en avance des partis souverainistes (le PQ). Ça équivaut pour moi à traiter « Québec Solidaire » de trop petit. On n’est jamais trop petit pour grandir et à ne pas oublier que chacun des votes pour le Québec Solidaire donne de l’argent dans la Caisse du Parti. Et comme on le sait l’argent, c’est le nerf de la guerre…. pour grandir.

En plus, cette stratégie me semble avoir peu de chance d’être efficace. Je n’imagine aucun chorégraphe assez majestueux et grandiose pour mener cette danse de votes à la bonne place dans le bon comté. La stratégie, c’est avant qu’il fallait l’avoir. Il paraitrait qu’il y a eu des approches de QS et PQ, de ne pas se nuire. Et puis, au bout du compte, ces négociations stratégiques ont échouées. Et on nous demande à nous, les électeurs, de combler cet échec.

Autre chose, je crois que le Parti Québécois se « rapetisse » en dévoilant cette inquiétude. La course se jouant à deux partis maintenant (ce n’est pas moi qui le dit, c’est Vincent Marrissal) alors quand le PQ nous demande de ne pas le laisser en état minoritaire, il n’est, à mon avis, pas stratégique du tout. Il envoie l’image qu’il a besoin d’aide, et pour moi, c’est la pire des images à envoyer.

Votez selon votre conviction ! À vous, à nous de choisir !

Et moi, comme ces hommes de bonne volonté, j’ai choisi de faire éclater le plafond de verre.

Partagez cette page

Classé dans :  Actualité, Humeur, politique, Société
+ sur le même sujet :  , , , , , ,

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

À lire aussi

+ Ajouter le vôtre Commentaires 11

  • 28 août 2012 · 22h34 Marie _Christine

    Le plafond de verre….pour faire éclater nos convictions, nos.états d’âmes…????Ce que je trouve triste dans tout cela est de voir mon enfant pour la toute première fois ressentir une profonde déception avec la réalité de notre société actuelle. Mais dans un sens cela est aussi positif car ainsi mon enfant s’implique maintenant dans notre société….il n’y a jamais de négatif sans positif….Donc je laisse le soin aux gens de choisir sans dénigrer un parti…..sans influence….sans rien….chacun ses valeurs….Mais une chose cependant……VOTRE VOTE EST IMPORTANT »" »"

  • 29 août 2012 · 01h38 I a n

    (1)

    « Autre chose, je crois que le Parti Québécois se « rapetisse » en dévoilant cette inquiétude »

    Je pense que c’est ca aussi avoir des convictions que d’avoir des inquietudes.

    Savez vous quoi moi j’aimerais ca entendre Amir ou Francoise avoir peur d’une eventuelle majorite de depute de la CAQ et du PLQ.

    J’aimerais ca entendre Amir avoir peur qu’on attende un autre 4-5 ans ou 10 ans avant meme de parler d’un agenda pour la souverainete…

    J’aimerais ca que Francoise ait peur de toutes les lois qu’une CAQ au pouvoir pourrait voter par exemple…

    Quand tu tients a des valeurs, a des idees… il me semble que la moindre des choses c’est de craindre qu’elle se realise pas….

    A ce compte la, je trouve les militants du PQ inquiet pour leur option… beaucoup plus honnete avec leurs convictions que ceux qui se disent solidaires et souverainistes et qui il me semble pourraient bien vivre quand tu les ecoutes bien meme avec un 4e mandat liberal…

    Avoir des convictions c’est etre inquiet de ne pas pouvoir realiser son programe…

    Moi ce qui me rend inquiet c’est de voir des hommes poltiiques nouveau genre comme Amir et Francoise qui s’inquiete de rien…

    Je pense que c’est relie a ce que les militants veulent vraiment pour QS ( et pas ce que l’on dit en spin a savoir un eventuel et hypothetique gouvernement solidaire ).

    (2)

    « Votez selon votre conviction ! À vous, à nous de choisir ! »

    Je pense qu’il faut faire attention et voir qu’il y a aussi du spin dans cette idee…

    a)

    Je m’insurge contre l’idee d’opposer de facto vote par conviction et vote strategique…

    C’est aussi une conviction que de penser que lorsqu’on a des convictions il faut se donner les moyens de les realiser.

    b)

    Si vous vous interessez au spin…

    Moi un autre spin que j’entends c’est Amir qui fait un appel a donner la balance du pouvoir a Quebec solidaire these repris sur les espaces de discussion.

    Et qui dans le fond se base sur quoi d’autre sinon un subtil calcul et de la strategie…

    c)

    Et si vous voulez voir un solidaire avoir peur de la division du vote. Allez revoir Amir au debat des medecins de RDI avec Anne Marie Dusseault quand elle lui parle d’un NPD Quebec et que lui evoque qu’il y a assez de parti a gauche…

    d)

    Un autre spin…

    Francoise qui dit… « Qs ne divise pas le vote »

    Je m’excuse mais dans un certains nombre de compte oui…

    C’est pas parce que c’est dit par des gens pleins de bonnes intentions que c’est vrai…

    e)

    Le spin sur le vote par conviction a pour but malhonnete de faire sentir les gens coupables de voter pour un parti qui peut prendre le pouvoir comme si c’etait sale. Alors que de mon point de vue c’est ca assumer ses conviction.

  • 29 août 2012 · 06h04 Réjean Asselin

    Je vote PQ depuis toujours. Je ne voterai pas pour Pauline Marois que je trouve aussi « poche  » que les autres chefs des autres partis mise a part l’immaculée Françoise David évidemment. On ne touche pas à la pureté n’ est-ce pas !, Je vais encore voter pour le PQ parce que ce parti représente la meilleure équipe pour déloger l’odeur perfide du gouvernement Charest que nous endurons depuis 9 ans !

    Le PQ et J. F Lisée sont en campagne électorale et l’astuce du vote stratégique est tout a fait normal quand ont est en avance dans la zone entre un gouvernement majoritaire et un gouvernement minoritaire. Les vertueux qui votent selon leur convictions et qui font dans critique négative envers J F Lisée oublient ( volontairement ) que la CAQ ou Québec Solidaire ferait la même chose si c’ était eux qui détiendrait l’avance dans cette campagne électorale !

    La déclaration de JF Lisée est « intéressée  » évidemment mais elle est aussi très réel et essayer de nous dire le contraire pour défendre SA pureté de citoyen intègre me fait sourire un ti-peu !

    Charest nous dit que voter pour la CAQ c’ est voter pour le PQ ! Legault nous dit que voter pour le PQ c’ est comme voter pour le PLQ, deux vieux partis ! Et Québec Solidaire qui est un parti socialiste au 3/4 et souverainiste pour 1/4 aime faire la leçon au PQ concernant la question nationale alors que la moitié de ses membres appuient le NPD au fédéral, un parti fédéraliste ! Donc ont repassera pour la vertu et l’intégrité !

  • 30 août 2012 · 00h08 I a n

    Si c’est pas du vote strategique c’est quoi

    http://www.montrealgazette.com/news/Amir+Khadir+woos+anglophones/7163761/story.html

    « Even federalists, especially those who believe in social justice, democracy and ecology, could vote QS, if only to send the Liberals into opposition for some “cleanup.” »

    « Khadir thinks the party can also take Outremont next door, however, Sainte-Marie—Saint-Jacques and Laurier-Dorion, or at least hold the balance of power – with some help from the anglophone community. »

    Le meme parti politique qui fustige l’appel au vote strategique…

    Si c’est ca faire la politique autrement et la sincerite… moi j’en veux pas….

    —–

    Et puis moi des solidaires de meme

    « Vous faites ce que vous voulez avec votre vote stratégique, mais quatre ans de plus de Charest, ça me semble moins pire qu’une condamnation à tourner à perpétuité dans ce carrousel électoral duquel nous mourrons étourdis de ne pas sortir.  »

    http://voir.ca/chroniques/theologie-mediatique/2012/08/29/la-mauvaise-strategie-du-vote-strategique/

    Du monde que les enjeux semble tellement pas leur tenir a coeur, moi ca m’enrage…

    Le cynisme c’est une truc, les convictions un autre…. ce que je lis dans cette phrase c’est autre chose et je trouve ca deviant.

  • 30 août 2012 · 14h36 Maxime

    Comme je l’ai écris sur Twitter : « Les partis qui en profitent prônent le vote stratégique, les autres le diabolisent. Tous les votes devraient être respectés. Votez! » Autrement dit, j’ai un peu de mal avec le concept voulant que voter stratégiquement, c’est nécessairement ne pas voter avec son coeur. Si mon coeur me dit qu’il est urgent de changer de gouvernement, si c’est sa priorité, alors pourquoi je ne l’écouterais pas?! En quoi est-ce moins une conviction que d’autres convictions?

    Tout est une question de balance. Personnellement, je ne voterais pas CAQ pour empêcher l’élection d’un député libéral, mais j’accepterais de voter PQ, un parti plus près de mes valeurs, même si la plateforme de Québec Solidaire me plaît davantage. C’est un choix balancé et stratégique, mais c’est encore un choix, basé sur des convictions.

    Bien sûr, tout ce débat ne fait que refléter le problème sous-jacent du mode de scrutin. Et c’est à ce problème qu’on devrait s’attaquer.

  • 30 août 2012 · 19h17 P. Lagassé

    1970: Le parti des progressistes du Québec, celui de Jean Lesage, de la Révolution Tranquille, qui nous a sorti de la grande noirceur, lance une solennel appel: Votez stratégique!
    Évitons que l’Union Nationale, vieux parti, conservateur, corrompu et usé, garde le pouvoir !
    Le PLQ, sous la direction du jeune et dynamique Robert Bourassa, le dauphin et l’héritier spirituel de Lesage, nous promet de reprendre le mouvement de la Révolution Tranquille et de faire entrer le Québec dans la modernité.

    Évitez, disent-ils de voter pour le groupuscule fondé par Lévesque, un transfuge du PLQ. Son tout nouveau parti, le PQ, n’a aucune chance de prendre le pouvoir et voter pour eux enlève des votes aux progressistes du PLQ et pourraient maintenir l’UN au pouvoir.
    Les progressistes du PLQ admettent que le PQ a des idées sympathiques, mais disent que Lévesque est trop pressé. Ils préfèrent, disent-ils, faire l’unité des progressistes plutôt que de brusquer les plus timides et risquer le retour de la grande noirceur.

    D’autres, moins complaisant, disent que le programme du PQ est « communiste » ou, du moins, teinté des idées « extrémistes » du Ralliement National, l’aile « radicale » du jeune PQ.

    A quoi sert de diviser le vote pour un parti qui n’a aucune chance d’arriver au pouvoir dans cette élection ? Plus tard, peut-être. En attendant, votez PLQ et Bourassa!

    • 30 août 2012 · 19h41 I a n

      « A quoi sert de diviser le vote pour un parti qui n’a aucune chance d’arriver au pouvoir dans cette élection ? Plus tard, peut-être. »

      Parlez moi donc de la strategie de QS pour prendre justement le pouvoir ?

      Une question QS serait-il capable de vivre avec le nombre de militants et membres que veut dire avoir 35% du vote ? des militants et membres qui viendraient essentiellement du PQ…

      Vous etes conscient qu’avec 35% du vote, vous aurez bien des militants plutot centre gauche, des souverainistes plus presse et qui viendrais ajouter a votre programe ?

      Je vais etre franc je pense que dans les militants de QS ( pas madame chose qui vote pour l’espoir et qui lit pas votre programe… ) ceux qui militent et votent les resolutions et qui font le pointage …

      Je pense qu’on desire rester une petite formation politique ( d’ou l’appel a la proportionnelle ) et de simplement jouer le jeu de la balance du pouvoir et d’avoir des petites mesures ici et la arracher au prix d’un marchandage post electoral.

      Je pense pense que l’approche de QS se distingue du NPQ qui a mon sens veut le pouvoir.

    • 31 août 2012 · 23h12 P. Lagassé

      @Ian

      Vous prétendez que Québec Solidaire ne désire pas prendre le pouvoir un jour ? Que le but de son existence est de « rester petit » et de « jouer la balance du pouvoir » le reste de son existence ?
      C’est franchement, n’importe quoi. Bien sûr QS ne s’attend pas à prendre le pouvoir cette élection-ci. Mais ses membres espèrent sérieusement faire des gains pour mieux se positionner et apparaître comme une alternative valable à l’élection suivante.
      De même que le PQ n’avait aucun espoir de prendre le pouvoir en 1970, ni en 1973 (et d’après le témoignage de Lévesque, lui-même avait été surpris par sa victoire en 1976, croyant ne récolter que 35% des voix, beaucoup plus de députés que les 6 qu’il avait et ainsi se positionner pour remporter l’élection suivante, 11-12 ans après la fondation du PQ).

      Et votre comparaison avec le NPD est douteuse (pour rester poli). Il a été fondé en 1961 (il y a donc 51 ans) et pendant les 17 élections auxquelles il a participé, personne dans ses rangs (et hors de ses rangs) ne croyaient sérieusement qu’il avait des chances de remporter une seule de ces élections (même la dernière qui a surpris tout le monde). De fait, ses votes ont toujours tourné entre 6% et 21% et n’a jamais fait mieux qu’une 3e place, loin derrière les deux autres (des fois même pire).
      Ce n’est que suite à l’élection de l’an dernier que le NPD a, soudain, pris espoir de peut-être former le prochain gouvernement dans 3-4 ans.

      Alors dire que QS ne désire pas prendre le pouvoir un jour alors que le NPD a été fondé pour prendre le pouvoir est complètement erroné et tendancieux.

  • 30 août 2012 · 20h53 Maxime

    J’ai finalement écrit un billet sur mon propre blogue en réponse au tien. ;-)

    http://maxime-jobin.com/billets/strategies-et-convictions-401.html

  • 1 septembre 2012 · 20h09 I a n

    @Lagassé

    « Je pense pense que l’approche de QS se distingue du NPQ qui a mon sens veut le pouvoir. »

    et me faites dire…

    « alors que le NPD a été fondé pour prendre le pouvoir est complètement erroné »

    Si j’avais voulu utiliser un autre temps de verbe et un autre verbe je l’aurais fait…

    Si j’avais voulu dire… le NPD a été fondé dans l’objectif de… je l’aurais écrit…

    —–

    Moi je pense que vous comptez sur ON pour manger le bout des pressé du PQ…

    Et vous le bout un peu plus a gauche ( dans le bonheur et l’allégresse…) et a terme dans le fond environ 15%…

    Ici on voit et j’invite Venise a lire ca et tous ceux qui ont a coeur la souveraineté…

    Elle est la cette stratégie… d’un militant solidaire… ( pas un ex candidat aussi ? je pense qu’il oublie de le mentionner dans sa description )

    http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201208/29/01-4569394-lautre-vote-strategique.php

    « La terrible vérité est la suivante: sur le vrai plan «stratégique», celui des rapports de force, pour que QS ou ON puisse un jour faire élire plusieurs députés, il faut que le PQ se discrédite, implose, voire disparaisse »

    (1) Le but faire imploser un parti qui peut prendre le pouvoir pour que deux parti puisse avoir plusieurs députés… c’est ca le but a court et moyen terme… faire elire plusieurs députés…

    (2)

    Ici l’auteur est volontairement malhonnete car il dit pas ou iront les membre plus au centre et centre droit… a la CAQ ?

    A moins que QS et ON pense recuperer les membres plus au centre du PQ ?

    Et ma quesiton pourquoi pas fusionner des maintenant ?

    (3)

    Donc dans le fond ON et QS… ne recupereront pas tous les membres et militants du PQ…

    A terme combien on vise un 15%, 15% ?

    (4) d’ou la fixation sur la prportionnelle pour avoir une balance du pouvoir… et le marchandage post electoral

    (5) Dans le texte on finit avec l’affaire farfelu…

    D’une fusion avec ON et QS pour prendre le pouvoir…

    Mais ON vous trouve pas assez souverainiste…

    Allez vous modifier votre programe ?

    (6) A ce compte la concernant la stratégie loufoque… on fait imploser le PQ, on recupere le bout a gauche, ON le bout des souverainiste, on laisse a la CAQ le bout centre, centre droit, on fusionne ensuite éventuellement ON et QS…

    Pour peut etre viser un moment donné le pouvoir… et c’est la que je pense qu’on dupe les gens car avec 15% du vote et la proportionnelle, ON et QS vont etre content de jouer les king maker… sans eux meme se salir les mains avec le pouvoir…

    (7)

    Car sinon dans le fond on viserait une coalition avec ON et avec le PQ des maintenant.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Venise Landry
    J'aurais voulu être une artiste ? Non. Journaliste ! (comédienne membre UDA, mais ça n'a aucun rapport !) Un désir m'anime : faire consommer à outrance la littérature et le cinéma de chez nous. Cachée derrière un écran, rien n'y parait, mais je suis théâtralement authentique. Ceux qui le voient, le croient ! Une consommatrice avertie en vaut deux, je me dédouble donc au : www.passemot.blogspot.com

S’abonner au blogue

@VeniseLandry

+ @VeniseLandry →