Retirer l’arme de l’agente Stéfanie Trudeau

11 octobre 2012 14h56 · Véronique Robert

Muter l’agente Stéfanie Trudeau (matricule 728) à un poste administratif n’est pas suffisant, pour l’instant.

La congédier serait long, et c’est peut-être excessif comme mesure, selon les informations dont nous disposons actuellement.  Certes, l’agente Trudeau a déjà reçu une sentence disciplinaire de cinq jours de suspension pour avoir fait preuve d’agressivité envers des membres du personnel de l’hôpital Ste-Justine (La décision en appel de la Cour du Québec est est  ici ). Mais en droit du travail, on fait rarement le saut drastique d’une suspension au congédiement.

La faire soigner serait laborieux.  (Quoi que mes clients font des ateliers de gestion de la colère en prison pour des comportement bien moins graves et c’est étonnamment efficace).

La faire condamner par une cour criminelle sera tout aussi long et laborieux, même si les dernières voies de faits qu’elle a commises sont filmées et que l’acte sera donc facile à prouver.

La seule mesure qui soit non seulement impérative mais urgente,

c’est de retirer l’arme de l’agente Stéfanie Trudeau.

 

C’est  impératif et urgent non seulement pour assurer la protection du public, mais pour ne pas miner la confiance de la population envers le système de sécurité publique et de justice en général.

 

Partagez cette page

Classé dans :  Droit, Droit, Société
+ sur le même sujet :  , , , ,

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

À lire aussi

+ Ajouter le vôtre Commentaires 15

  • 11 octobre 2012 · 18h52 ronald bourdages

    cette policiere avait un superieur.qui acceptait ses propos et ses agissements inappopries au telephonne, donc son superieur a lui aussi une aussi grande part de responsabilite dans ce dosier,

    • 12 octobre 2012 · 21h33 benoit

      non elle parlait avec Pierre son père ex-directeur de la police de St-Hubert. Son père doit parler comme ca s’il la laisse lui parler de même…

  • 11 octobre 2012 · 19h15 mike

    je jou de la guitar ! ring e ling e ling :-)

  • 11 octobre 2012 · 19h42 Messias Dacosta

    CETTE POLICE DEVRAIT ÊTRE TOUT DE SUITE…..EXPULSÉE DE LA POLICE!!
    J’ESPÈRE QUE LE MINISTRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE, AILLE DES COUILLES ET QU’IL AGISSE AU PLUS VITE!!!
    UNE VRAI HONTE, PAYER UNE IMBÉCILE DE CETTE SORTE….

  • 11 octobre 2012 · 20h40 Yves Marineau

    J’ai déposé plainte le 26 mai dernier à la commission de la déontologie pour que son arme lui soit retirée.
    J’ai eu confirmation le 2 octobre dernier que l’enquête était ouverte.
    Comme par « hasard » le même jour que le dernier évènement!

    Pas très efficace la Commission de la déontologie!

    Mais encore heureux qu’il n’y ait pas eu de mort!

    Détails et copies de dossier pdf ici: http://yvesmarineau.com/blog/?p=333

  • 11 octobre 2012 · 20h41 Mélanie Robert

    Les images que nous avons vu à la télé m’ont fait mal. J’avais l’impression d’être agressée moi aussi. C’était un acte de violence gratuit.

  • 11 octobre 2012 · 21h40 Alain Lachance

    Mme Stéfanie Trudeau vous avez un sérieux problème de comportement,de complexe d,infériorité,soulagé par le titre et le port de l’uniforme et les armes de la police,,Être policier ce n’est pas d,abuser de son autorité ou de son pouvoir pour se sentir supérieur,on se sent bien plus supérieur lorsqu’on peut se contrôler pour pouvoir ensuite contrôler la situation,tout ce que vous avez réussi à faire encore une fois c,est de vous prouver à vous et à nous que vous êtes incompétente
    La manière de faire avec respect pour l,humain que vous avez arrêté aurait été de lui dire premièrement pourquoi vous le colez et d,une manière non arrogante,,genre bonjour Mr vous savez que vous n’avez pas le droit de boire de boisson alcoolisé sur la voie publique,,j’aurais pour cette raison besoin que vous vous identifiez,,avez-vous un permis de conduire ou carte d,ass maladie avec vous?,,9 chance sur 10 que ça se serait bien terminé sans violence,(si la personne ne collabore pas,là on pourrait justifier une procédure + autoritaire) et vous auriez été fière d,avoir fait votre travail comme il se doit et en vrai contrôle de la situation,la personne ne se serait pas senti lésé au départ,et aurait collaborer + facilement,Si on commence par « donne-moi tes papier mon hostie » on risque d,avoir une réponse du même genre…mais on voit bien que tout ce qui vous importe c,est de montrer « I AM THE GREAT » et que vous n’aimez pas les gens,

  • 11 octobre 2012 · 22h41 Julie

    L’arme n’est pas un problème: ce sont ses bras et sa gueule qui le sont. Elle est mal engueulée, elle manque de jugement et frappe avant de penser. Elle est probablement devenue policière pour taper sur le monde. Elle le fait au vu de tous, impunément, abusant de son pouvoir de poser des voies de faits sans être criminellement responsable.

  • 11 octobre 2012 · 22h45 Jag2e

    La solution est courte et simple!!-envoyer la constable 728 pour une durée déterminer faire de la prévention scolaire pour notre HALLOWEN OOOOH

  • 12 octobre 2012 · 05h17 PMICH

    Elle as du sang sur ses mains cette fille la Jn suis certains et cette violence gratuite en cachent certainement d’autres dans son passé de policiere..!!

  • 12 octobre 2012 · 08h52 Michel Proulx

    Sa sentence devrait être de la menotter à un arbre au Parc Laurier en plein coeur du Plateau et de la forcer à entendre des gratteux de guitare toute une journée. À oui, un détail, elle serait nue avec seulement 3 carrés rouge comme uniforme.
    Tout cela sans solde, je sais je suis cruel.

  • 12 octobre 2012 · 15h19 Michel Chamberland

    Pourquoi ne pas l’envoyer loin dans le nord, faire la circulation des moto-neiges chez les inuits. Ça lui rafraîchirait les idées…

  • 21 août 2013 · 17h02 normand

    complètement imbécile votre opinion,on ne poursuit pas une criminel parce qu’on a peu de chance de la faire condamner, pathétique

  • 22 août 2013 · 13h14 chabiba

    c’est évident que cette femme est une frustrée et une déprimée de la vie, en manque d’amour et de sentiments, de plus elle savait qu’en face y’avait juste de pauvres étudiants sans défense ou le vieillard sur qui elle s’est déchainée comme une pervers malade mentale, c sure que face aux vrais délinquant et mafiosi elle va pisser dans sa culotte.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Véronique Robert
    Avocate de la défense, droit criminel. Chargée de cours à l'Université Laval.

S’abonner au blogue

@verorobert

+ @verorobert →

Catégories