Nous avons demandé à nos journalistes de définir la saison qui s’amène en 10 éléments distincts. Pour savoir à quoi […]

Nous avons demandé à nos journalistes de définir la saison qui s’amène en 10 éléments distincts. Pour savoir à quoi s’en tenir, on vous invite à suivre le guide. Et si l’automne était… un motif, une couleur, un gadget…?

SI C’ÉTAIT… UNE COULEUR

Le violet. Il envahit nos placards et nos trousses à maquillage. On remarque les teintes violacées pour les pièces nous couvrant de la tête aux pieds, en passant par les accessoires. Les ultraviolet, iris et aubergine font la loi, à un point tel que ces teintes deviennent les nouveaux neutres, même en matière de rouges, d’ombres à paupières et de vernis à ongles. On a particulièrement aimé les interprétations chez Chloé et Anna Sui, qui ont utilisé le violet en défilé pour leurs imprimés d’inspiration folklorique. Sinon, moins cher et résolument dans le ton, le rouge à lèvres Color Fever de Lancôme, 31 $. Disponible en ligne. 1 800 LANCOME / www.lancome.ca (M.A.-G.)

SI C’ÉTAIT… UN MOTIF

Le tartan est sans aucun doute l’imprimé de prédilection de la saison. Sur les passerelles des défilés automne-hiver à Milan, Dolce & Gabbana a été le designer le plus fervent des classiques carreaux écossais. On a alors vu le chemisier imprimé de tartan agencé à un jean, ou bien deux différents motifs formant un ensemble dépareillé étonnamment harmonieux. À l’origine, les hommes portaient le kilt en toute masculinité. Maintenant, les femmes adoptent le tartan pour créer le look androgyne de la saison. À surveiller dans tous les bons magasins. Chemisier, 29,90 $, chez H&M. Coton. www.hm.com (M-A.G.)

SI C’ÉTAIT… UN PETIT POT

Le nettoyant corporel de Kiehl’s. Pour son étiquette verte et la mention de Brad Pitt qui y trône. Non seulement ce savon liquide est-il 100 % biodégradable et son contenant est-il recyclable, mais il est le premier soin de beauté à recevoir la certification Cradle to Cradle, affirmant qu’il est écologiquement intelligent. De plus, les recettes de la vente seront versées à des organismes pro-environnement mondiaux par l’intermédiaire de JPF Eco Systems, l’organisation créée par les Jolie-Pitt. La philanthropie écologique, c’est tellement dans le vent! Nettoyant corporel liquide biodégradable à l’aloès de Kiehl’s, 20,50 $ les 200 ml. www.kiehls.com. Disponible dès le mois d’octobre. (M.-A.G.)

SI C’ÉTAIT… DES VACANCES

Un week-end à Québec. En effet, que ce soit pour combattre le mauvais temps ou la hausse du carburant, de plus en plus de vacanciers optent pour les longs week-ends à proximité plutôt que pour les séjours prolongés à l’étranger. Paul et Céline ayant plié bagage et le gros des célébrations du 400e étant déjà du passé, la horde de touristes commence à déserter la ville et la Vieille Capitale recouvre peu à peu de ses charmes. Le plan week-end parfait? On réserve une chambre tout confort au très branché Hôtel Pur (395, rue de la Couronne) dans le quartier historique de Saint-Roch, décidément un secteur en pleine renaissance. Hôtel Pur, 395, rue de la Couronne à Québec. 418 647-2611 / www.hotelpur.com (M.S.-O.)

SI C’ÉTAIT… UN GADGET

Un Netbook, un mini-PC, un ordinateur ultraportable… Peu importe le nom qu’on lui donne, il s’agit incontestablement du gadget geek de la rentrée. Si le fabricant taïwanais ASUS a parti le bal le printemps dernier avec son EEE PC, les autres constructeurs de la planète micro-informatique semblent maintenant vouloir entrer dans la danse en offrant leurs propres modèles d’ordinateur miniature à prix tout aussi mini. DELL, par exemple, vient tout juste de lancer son Inspiron Mini 9. Leurs particularités? Ces mini-PC ne pèsent tout au plus qu’un petit kilo et peuvent facilement se transporter dans un sac à main, en plus d’offrir, à peu de chose près, la même puissance et la même autonomie qu’un ordinateur portable standard. Et tout ça pour moins de 400 $! www.asus.com / www.dell.com (M.S.-O.)

SI C’ÉTAIT… UN RESTO

Le Burgundy Lion Pub. Pourquoi? Parce que si 2008 vit le couronnement de la tendance "bistronomie" à la française, l’année 2009 sera assurément celle du "gastropub" so British. Eh oui, c’est officiel, nos amis britanniques ont désormais une gastronomie: Jamie Oliver est la nouvelle icône des poêles Tefal, Gordon Ramsay, le messie de la cuisine-réalité, tandis que The Fat Duck, le célèbre resto du chef Heston Blumenthal, caracole en tête des palmarès mondiaux. À Montréal, cela a commencé par un retour remarqué du fish & chips au menu de plusieurs restaurants. Un plat que réussit particulièrement bien le jeune chef du Burgundy Lion Pub, Jean-François Leduc, qui propose en outre les classiques bangers & mash, scotch egg, Yorkshire pudding dans la chaleureuse atmosphère d’un chouette pub où on peut veiller tard autour d’une bonne pinte de bière. Burgundy Lion Pub, 2496, rue Notre-Dame Ouest à Montréal. 514 934-0888 / www.burgundylion.com (M.S.)

SI C’ÉTAIT… UN DESSERT

Une généreuse portion de pudding au riz. En effet, chez Riz en folie, petit comptoir aux couleurs pop acidulées ouvert il y a quelques semaines dans le quartier Concordia, on réinvente ce dessert prisé de nos grands-mères à tous les parfums: chocolat épicé au chai, fruit de la passion, citron, bleuet, caramel écossais… Les recettes sont signées par le chef du Decca77, Daren Bergeron, et servies dans de jolis contenants recyclables fluos. Les plus gourmands analystes, se fiant au succès new-yorkais du resto Rice to Riches (www.ricetoriches.com), prédisent déjà à ce mets si réconfortant un retour en force digne du cupcake ou du macaron. Affaire à suivre… Riz en folie, 2153, rue Mackay à Montréal. 514 750-3415 / www.rizenfolie.com (M.S.)

SI C’ÉTAIT… UN RÉGIME

La méthode Montignac. Eh oui, vous avez bien lu! Michel Montignac fait un retour remarqué en librairie avec la publication de quatre nouveaux ouvrages remettant le régime qui a fait perdre 20 livres à papa dans les années 1990 au goût du jour. Tandis que Flammarion Québec publie La Méthode Montignac illustrée pour les femmes, les Éditions Alpen proposent quatre livres de recettes rédigées par le célèbre expert français. Si la méthode Montignac, basée sur le calcul des index glycémiques (capacité des aliments à élever le taux de sucre dans le sang), a été parfois critiquée par les diététiciens, il reste qu’il fut l’un des premiers à proclamer qu’il n’était pas nécessaire de s’affamer pour perdre du poids. Une philosophie résolument tendance! www.montignac.com (M.S.)

SI C’ÉTAIT… UN COCKTAIL

Le mocktail. Ne cherchez plus les infâmes Cosmo (euh, fin des années 1990?), ne pensez pas non plus aux alcools rares que l’on goûte à peine mais que l’on se plaît telllllement à commenter dans les soirées branchouilles. En fait, ne cherchez pas d’alcool du tout, parce que la tendance est au "dry"… ce qui ne signifie pas nécessairement un verre vide. Selon Fabien Maillard, mixologue et nouveau copropriétaire du bar Le Lab (1351, rue Rachel Est à Montréal), la vague désalcoolisée qui happe les États-Unis et la France va bientôt déferler dans nos flûtes. Avis, donc, aux sportos, femmes enceintes et autres conducteurs désignés, ça ne s’appelle plus Coca Light mais mocktail, et Le Lab en offre une dizaine, tous plus excitants les uns que les autres. (E.V.)

SI C’ÉTAIT… UN BAR

Le nouveau Blue Dog Motel. En 2007, on vous parlait de la tendance chic à fréquenter les bars d’hôtel. La réouverture du Blue Dog sur Saint-Laurent semble indiquer qu’il est désormais de bon ton de faire de son bar un hôtel! Ici les portes numérotées donnent accès à un espace rappelant le décor d’une chambre de motel rétro avec un lit, un fauteuil et une télévision peints en bleu. Avisez-en votre nouvelle date: proposer de passer la soirée au motel sans passer par la case resto, c’est tout à fait classe et de bon ton! Blue Dog Motel, 3958, boulevard Saint-Laurent à Montréal. 514 845-4258 (M.S.)

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel