Depuis quelques années, la Ville de Montréal a cessé d’entretenir la marquise de verre de la Plaza St-Hubert, prétextant d’importantes coupures budgétaires. La Société de développement commercial de la Plaza a pris le relais, défrayant chaque année les 70 000 $ qu’il en coûte pour le nettoyage et les travaux de peinture. Mais cette situation ne peut pas durer, et les commerçants de la Plaza s’attendent à ce que la Ville reprenne le flambeau et enclenche une réflexion sur l’avenir de la marquise. Doit-elle être démolie ou rénovée? "Quoi qu’il en soit, explique Mike Parente, le statu quo ne nous satisfera pas. Certains remettent en cause la pertinence de la marquise, parce qu’elle cache les façades et ne nous permet pas de constater l’évolution de la rue – il faut trouver un moyen de réconcilier les façades et la marquise. Nous aimerions que la Ville procède à une étude pour déterminer si elle fait ou non venir la clientèle chez nous. Si c’est oui, il faudra la garder et s’assurer qu’elle passera à travers les années. Si on se rend compte que la marquise n’est plus un élément d’attrait, il faudra se questionner sérieusement sur sa survie et songer peut-être à la démolir." Dans ce dernier cas, il faut s’attendre à devoir faire d’importants travaux sur les façades endommagées, et à repenser le mobilier urbain (lampadaires, etc.). Ce qui inquiète plusieurs commerçants, comme Jacques Allak, qui craint que "personne ne veuille payer pour ça". "Et si la Ville en laisse la responsabilité aux propriétaires, il est clair que plusieurs d’entre eux n’en auront pas les moyens. Moi, j’adore la marquise, je la trouve belle. Elle m’aide, elle m’amène plein de clients."

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres