Chaussez vos raquettes, sportifs des cimes! Pour une vue spectaculaire, partez à l’assaut du mont Giant, dans les Adirondacks new-yorkaises et haut les coeurs!

Quel sommet que celui-ci! Le mont Giant est membre du club d’élite des High Peaks (48 sommets de plus de 1200 mètres d’altitude) du parc des Adirondacks, dans l’État de New York. Douzième du lot, il culmine à 1408 mètres d’altitude et par beau temps d’hiver, sa cime bien dégagée procure des joies insoupçonnées, offrant un panorama sur une quarantaine d’autres sommets alentour, la ligne des montagnes Vertes du Vermont et même le grand lac Champlain vers l’est.

Ça grimpe!

Pour l’heure, il faut grimper pour mériter cette vue imprenable et grimper très sérieusement pour avaler 930 mètres de dénivelé, raquettes aux pieds, voire crampons bien acérés sous les bottes si la glace est au rendez-vous. Départ tôt pour une bonne journée de marche: au moins six heures pour 9,7 km aller-retour, sans compter les pauses obligatoires pour les collations ou les prises de photos. La neige folle est souvent au rendez-vous, surtout quand elle est battue par le vent en hauteur.

Le sentier Zander Scott Trail n’est pas facile mais il permet d’avaler le super dénivelé en un minimum de temps avec de superbes récompenses visuelles en cours de route. On commence en grand par une montée bien raide en surplomb quasiment de la route 73. Le parcours en forêt passe ensuite par trois intersections avec d’autres sentiers avant de rejoindre une zone en forte pente mais bien dégagée à la suite d’un feu de forêt qui a ravagé la montagne il y a près de cent ans. Consolation: c’est le premier beau panorama qui s’offre au regard. L’inconvénient est que par grand vent, on ne peut y rester longtemps… De plus, l’endroit est un peu dangereux et nécessite de la prudence car le sentier peut être soit très glacé, soit très enneigé, voire les deux en peu de pas.

Panoramas récompenses

On cherche vaguement ses traces dans cette neige après une nouvelle intersection. Le mieux est de filer vers la droite pour profiter des plus beaux panoramas depuis l’arête rocheuse, garnie surtout de buissons. Par mauvais temps, il est conseillé de prendre plutôt à gauche! Le sentier devient plus facile à mesure que l’on progresse sur un terrain quasiment plat avant de rejoindre le Roaring Brook Trail. De là, on poursuit encore à droite vers le mont Giant, à flanc de montagne sur laquelle s’accrochent de beaux résineux.

La pente semble dépasser les 45 degrés mais quelques échappées visuelles grandioses aiguisent la curiosité! Après une autre intersection à droite, celle de l’East Trail, le paysage s’ouvre littéralement et c’en est presque fini de la montée soutenue et très cardio, pour atteindre le "vrai" sommet de Giant. Raquettes et/ou crampons sont obligatoires, plus évidemment les bâtons de marche télescopiques, pour une bonne descente en sécurité maximale sur le même sentier qu’à l’aller!

S’y rendre de Montréal /

Pont Champlain, puis autoroute 15 Sud devenant 87 Sud. Sortie 34 sur route 9 nord vers Keene, puis route 73. Départ du sentier sur la gauche, au stationnement en bordure de la route 73, à 4 kilomètres environ au sud de St. Huberts.

Variante: au printemps, quand les jours rallongent, on peut faire, avec une deuxième auto, une traversée linéaire partant de la route 9 pour rejoindre la 73. Comptez au moins neuf heures pour avaler 17,7 km et 1615 mètres de dénivelé en passant par trois superbes sommets, Bald Peak, Rocky Peak et Giant!

Où dormir? /

Au rustique Adirondak Loj, géré par l’Appalachian Mountain Club, www.adk.org; au chic Whiteface Lodge, à Lake Placid, www.thewhitefacelodge.com.

Où manger? /

Sur le sentier, après la visite au sommet, à l’Adirondak Loj; au Hungry Trout Resort (Wilmington) ou au Noon Mark Diner (Keene Valley).

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres