Dehors, le printemps n’a pas encore verdi les rangs de vignes du Château Smith Haut Lafitte, grand cru classé pessac-léognan, […]

Dehors, le printemps n’a pas encore verdi les rangs de vignes du Château Smith Haut Lafitte, grand cru classé pessac-léognan, mais dans la campagne de Martillac, les premières fleurs sont apparues, comme les mimosas jaunes et les prunus rosés.

À quelques pas du château se dressent les bâtiments des Sources de Caudalie, nommées en l’honneur d’une source naturelle d’eau chaude découverte sur place et de cette "caudalie" qui mesure à la seconde la persistance aromatique d’un vin en bouche. Le Spa Vinothérapie Caudalie jouxte un hôtel cinq étoiles de charme, membre des Small Luxury Hotels.

Affaire de famille

L’histoire débute par l’épopée de deux anciens champions de ski alpin français, Florence et Daniel Cathiard. Reconvertis dans la grande distribution, ils vendent leurs bannières pour acheter en 1990 le Château Smith Haut Lafitte, avec l’ambition (réussie) de faire de ses vins des graves d’exception, tout en étant précurseurs en oenotourisme bordelais.

Leurs deux filles, Mathilde Thomas et Alice Tourbier, vont ajouter de nouvelles cordes à leur arc, la première – "nez" en parfumerie – en créant une gamme de produits de beauté à base de raisins, pépins, voire sarments de vigne, et un spa de vinothérapie associé à une très élégante auberge de campagne, dirigée par la seconde. Devenue une marque leader des soins de beauté anti-âge en France, Caudalie a désormais plusieurs spas dans le monde, notamment à l’Hôtel Plaza de New York, dans la Rioja espagnole et à Versailles. Sans compter qu’elle vend sa marque de produits à l’échelle mondiale, pharmacies québécoises comprises!

Direction spa

On découvre avec bonheur la chaleur et la sérénité du Spa Vinothérapie Caudalie, au coeur du vignoble Smith Haut Lafitte, dont on ne manquera pas visite et dégustation… Le bâtiment lui-même, tout de bois vêtu, s’inspire dans son style et son volume intérieur des vieux séchoirs à tabac, avec charpente apparente, rideaux et volets de bois. La piscine intérieure est entourée de salles de repos aérées, où il fait bon s’allonger entre bain thermal et station dans le vaporeux hammam, avec une tisane et du raisin frais à portée de main.

Dans les cabines, on dispense à la carte, en demi-journée, à la journée ou en cure de plusieurs jours d’une trentaine de bains et enveloppements, massages et gommages, soins du visage et des pieds. Levure de vin, extraits de peau de raisin ou de vigne rouge, huile de pépin de raisin, marc de raisin et raisin frais sont dignement mis à contribution.

"On utilise tout sauf le jus", note Alice Tourbier. Un bain barrique relaxant, bouillonnant d’eau enrichie de marc de raisin, trône dans la cabine culte. Le gommage Crushed Cabernet à base de pépins de raisin écrasés, de miel, sucre brun et huiles essentielles, suivi d’un soin Corps nourrissant, procure une expérience de ponçage-lissage-hydratation hors du commun… Puis, on se laisse masser et nourrir le visage… pour tenter de rajeunir un peu!

Caudalie est surtout passé maître, en effet, dans l’art des soins du visage anti-âge, fort de trois brevets déposés par Mathilde Thomas avec le professeur Joseph Vercauteren, de la faculté de pharmacie de Bordeaux. "Vous jetez des trésors", lui avait-il dit en 1993 lors de vendanges au château, avant qu’ils n’entament une collaboration fructueuse pour les "récupérer" en produits cosmétiques.

Un palace d’hôtes

Attenant au spa, l’hôtel des Sources de Caudalie a tout d’un palace au luxe sans prétention et à la chaleur d’une maison d’hôtes. Ses 49 chambres, toutes décorées différemment, respirent le "rustique chic", avec bois récupéré, belles tomettes rouges, colombages et foison de beaux objets. "On ne voulait surtout pas faire gadget", confie Alice Tourbier. D’un bâtiment en pierre claire typiquement bordelais, abritant des chambres de style colonial, on passe à une maison landaise à colombages et à une "grange au bateau", au décor totalement marin.

Au bord du petit lac, l’île aux oiseaux complète l’offre avec une suite sur pilotis dont l’aménagement intérieur a été confié fin 2009 à Martin Margiela, couturier et décorateur aussi avant-gardiste que minimaliste. Entre spa, dodo et balade dans les vignes, on a aussi le choix des restaurants: gourmet à la Grand’Vigne, dirigée par Nicolas Masse (une étoile Michelin) ou bistro léché à la jolie Table du lavoir.

Info: www.caudalie.com

À lire: La cuisine de Nicolas Masse aux Sources de Caudalie (Glénat)

Ce voyage a été rendu possible grâce à Air France et aux Sources de Caudalie.

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel