Depuis longtemps, la Grèce fait rêver les amateurs d’histoire et de culture… De nos jours, s’ajoutent les oenophiles à la recherche de crus riches et savoureux, qui s’intéressent à la Grèce viticole moderne.

Depuis un peu plus d’une dizaine d’années, la Grèce produit des pinards particulièrement surprenants. Une bonne raison pour partir à la découverte de ce pays débordant d’histoire, de culture, de gastronomie et de magnifiques paysages. De plus, les problèmes économiques de 2010 semblent favoriser le tourisme avec des voyages à prix plus raisonnables et davantage de disponibilité. Bref, la Grèce est une destination idéale en 2011!

Terroir viticole

La Grèce viticole, c’est petit, approximativement 110 000 hectares de vignes pour une production annuelle moyenne de 3,9 millions d’hectolitres. En comparaison, la région de Bordeaux cultive à elle seule 120 000 hectares et la France produit plus de 55 millions d’hectolitres annuellement.

Statistique surprenante, en 2008, la Grèce n’a exporté que 10 % de sa production. Il faut croire que le tourisme contribue à la consommation "locale". Davantage de blancs (70 %) que de rouges (30 %) sont produits par un peu plus de 600 producteurs et coopératives. Seulement une vingtaine des 300 cépages locaux sont cultivés pour élaborer les meilleurs vins grecs. L’arrivée de cépages internationaux a permis beaucoup d’expérimentation et de développement. Mais plusieurs experts, incluant l’auteur de ces lignes, croient que la clef du succès de l’industrie viticole grecque passera par ses cépages autochtones.

Renouveau qualitatif

La Grèce viticole s’est modernisée au cours des 20 dernières années. Les bibines décevantes se font de plus en plus rares, alors que de nombreux crus surprennent. On goûte maintenant davantage de vins grecs modernes, pulpeux et tout en fruit qui, malgré leur richesse, permettent l’expression de leurs cépages locaux et de leurs terroirs.

Itinéraire suggéré /

De Thessaloniki à Athènes

La Grèce, ce n’est pas seulement Athènes. Pourtant, il faut y passer quelques jours pour voir le Parthénon et autres nombreux sites historiques et archéologiques, mais également pour y découvrir une gastronomie méditerranéenne des plus classiques. Montréalais, sachez que le réputé restaurant Milos, reconnu pour ses excellents produits de la mer, a également pignon sur rue à Athènes. Dans le nord du pays qu’il vous faut absolument visiter, Thessaloniki déborde davantage d’histoire, de sites archéologiques et de musées à découvrir. Ses nombreuses et charmantes tavernas et son marché coloré méritent à eux seuls la visite.

En matière de pinards, pour confirmer la tendance qualitative moderne récente lors de votre séjour dans le nord du pays, ne manquez pas de goûter les excellents crus d’Evangelos Gerovassiliou et de Biblia Chora. Le domaine Gerovassiliou est situé à Epanomi, à environ 20 minutes de Thessaloniki. Chez Gerovassiliou, pour pourrez non seulement déguster de superbes vins, mais aussi visiter un impressionnant musée du vin et du tire-bouchon. Le domaine Biblia Chora, établi dans la région de Drama sur les flancs du mont Pangeon, est à un peu plus d’une heure de route au nord-ouest de Thessaloniki.

Rapsani: en montagne

Départ de Thessaloniki, direction sud vers Athènes, un arrêt s’impose dans le petit village viticole de Rapsani près du mont Olympe. Bons vins, cuisine locale et paysages bucoliques à répétition vous séduiront. Le Rapsani viticole, c’est principalement l’affaire de la maison Tsantali. Connue pour ses pinards de qualité vendus à bons prix, la maison Tsantali exploite également des vignobles dans les régions du mont Athos, de Maronia et d’Halkidiki. Profitez de votre séjour pour découvrir la gamme complète des crus de cette maison qui ne compte, malheureusement, que quelques produits vendus au Québec. Tout près de Rapsani, à Krania, perchée en haut de la montagne, une maison viticole de haut niveau mérite une visite. Faisant partie de l’élite viticole grecque, la kitma (maison/domaine) Katsaros est réputée pour ses excellents crus élaborés à partir de cépages internationaux. Pour l’amateur de grands vins, Katsaros est un incontournable!

Les îles grecques

De retour à Athènes, voici le moment de quitter la grande ville pour les îles. Mythiques, les îles grecques impressionnent par leur beauté, tandis que certaines séduisent par leur rythme rural reposant. Plusieurs îles méritent d’être visitées: la Crète, Paros, Limnos, Iraklio, Samos… mais Santorini demeure l’incontournable!

Prenez le temps de déjeuner à Oia au resto Dimitri, vous aurez carrément les pieds dans l’eau tout en savourant de délicieux fruits de mer et poissons accompagnés de superbes blancs santorins, parmi les meilleurs de Grèce. Le gastronome en visite doit aussi faire une escale à Pyrgos, au resto Selene. Reconnu comme l’une des meilleures tables de cuisine grecque moderne (plutôt rare), une remarquable expérience créative vous y attend. Autres bonnes tables à Oia: Ferridini et Skala. Côté vignobles, plusieurs maisons produisent de bons pinards sur l’île, mais le domaine Sigalas et son coloré proprio Paris Sigalas (qui parle français) méritent une visite. Autres maisons viticoles à découvrir à Santorini: Argyros et Hatzidakis.

nickhamilton.ca

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres