Les casse-croûte sont un incontournable dans le paysage culinaire québécois. Une nouvelle émission de télé fait découvrir les plus populaires d’entre eux.

Que ce soit chez Pierrette, chez Pauline ou chez Roger, la carte change peu. Toujours les mêmes classiques: hot-dog, cheeseburger, poutine et frites. Mais même si les plats se ressemblent, rares pourtant sont ceux qui ont le même goût. Jamais, ils ne sont apprêtés de la même manière et chaque place a SA recette secrète. Les personnages qui préparent ces plats de restauration rapide sont souvent hauts en couleur et ajoutent au charme de la place. Et c’est pour ça que les gens reviennent. Pour manger la meilleure poutine du monde ou la frite la plus tendre de la côte Est. Issus d’une autre époque, les casse-croûte résistent au temps et participent au paysage culinaire du Québec.

Pour leur rendre hommage et les faire découvrir, une nouvelle émission, Sur le pouce, est présentée au Canal Évasion. Pendant 13 épisodes, l’animateur et comédien Benoît Roberge visite les patates les plus populaires de chaque région. Le spectateur découvre ainsi la Pataterie hulloise, qui sert, d’après son cuisinier, Claude, la meilleure poutine en Outaouais, faite d’ailleurs avec de la sauce blanche.

"C’est aussi un moyen de faire découvrir les régions et leurs spécialités", explique Benoît Roberge, qui a été surpris par la version titanesque du hot-dog Michigan qu’il a mangé en Mauricie. En tout, 39 établissements sont présentés. "Nous avons aussi essayé de parler d’adresses différentes, comme celle du Panache Mobile, qui propose une cuisine gastronomique accessible."

Au-delà de la nourriture, l’animateur rencontre également des personnages, comme Cecyle, 68 ans, qui a les cheveux mauves et qui travaille toujours de nuit. Il y aussi Pauline, la cuisinière du P’tit St-Do à Jonquière, qui raconte comment, pendant qu’elle travaillait de nuit, elle gardait l’enfant d’une cliente quand celle-ci sortait. "J’ai été marqué par les gens qui font vivre ces lieux. Ce sont des personnes authentiques dont le contact est facile."

Et à Montréal?

L’émission parle de trois adresses, dont La Banquise, un incontournable pour les noctambules et les touristes. Même si l’établissement ouvert depuis 1968 a une carte de casse-croûte, il est surtout reconnu pour son menu sans fin de poutines. Déclinées en plus d’une vingtaine de manières différentes, elles se mangent avec des oignons et du steak haché ou de la saucisse et des champignons.

En plus exotique aux racines québécoises totalement absentes, le Barros Luco est un petit resto servant une cuisine chilienne. Il est entre autres reconnu pour son sandwich "Borros Luco" composé de steak, tomates, avocat et fromage. Finalement, l’émission s’arrête dans Notre-Dame-de-Grâce au Momesso, qui sert, d’après son propriétaire, le meilleur sous-marin à la saucisse italienne.

Après ce périple de quelques semaines de nourriture riche en cholestérol, Benoît Roberge n’a pu donner sa meilleure adresse. En revanche, il a découvert que "les frites cuites dans le shortening, c’est vraiment meilleur"!

Sur le pouce: tous les lundis à 19h au Canal Évasion, www.evasion.tv/emissions/sur_le_pouce

Carnet d’adresses /

La Banquise, 994, rue Rachel Est, Montréal, 514 525-2415, www.restolabanquise.com

Barros Luco: 5201, rue Saint-Urbain, Montréal, 514 273-7203

Momesso: 5562, chemin Upper-Lachine, Montréal, 514 484-0005

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel