Ce n’est pas parce que c’est l’été que les Québécois ne font pas preuve de créativité, bien au contraire. Grâce à nos amis blogueurs, aux internautes gourmands du Voir et à nos papilles toujours à l’affût, nous vous avons déniché cinq nouveautés gourmandes à découvrir dès maintenant!

1- Les Melonnades

Les sirops fruités ont toujours eu la cote de l’autre côté de l’Atlantique. Ici, on s’en servait moins, aussi leur choix était-il relativement restreint. C’était cependant sans compter sur Pascale Coutu, la dynamique propriétaire de La Courgerie (2321, Grand rang Saint-Pierre, Sainte-Élisabeth, 450-752-2950, lacourgerie.com), dans Lanaudière, qui nous a déjà surpris par le passé avec des créations gourmandes à base de cucurbitacées, de la relish de courgettes en passant par la confiture aux cheveux d’ange réalisée avec de la courge spaghetti. Elle nous revient cette fois-ci avec les Melonnades, une gamme de trois sirops originaux: canneberge et cantaloup, melon miel et citron vert, pastèque et menthe. De quoi surprendre et épater la galerie en les intégrant dans des cocktails (recettes de cocktails à base de Melonnades disponibles sur notre site Web, dans la section Voir la vie).

2 – Le cronut


Le cronut de Dominique Ansel

Après le macaron, le cupcake et le whoopie, voici la pâtisserie qui fait briller les yeux de tous les foodies montréalais depuis quelques semaines: le cronut. Inventé par Dominique Ansel, un Français ayant déjà œuvré pour la célèbre pâtisserie Fauchon et qui est installé dans la Grosse Pomme depuis quelques années, il a tout de suite séduit les New-Yorkais et est rapidement devenu un phénomène médiatique. Il faut dire qu’avec le cronut, Dominique Ansel a réconcilié le meilleur des deux mondes, à savoir le croissant d’origine française et le donut typiquement nord-américain. Il en résulte une pâtisserie de forme ronde, à la texture feuilletée, recouverte d’un glaçage et fourrée de confiture. On oublie donc sa diète ou son taux de diabète pour essayer les versions montréalaises du cronut, dont celle de la Cornetteria sous le nom de cronetto (6528, boul. Saint-Laurent, Montréal, 514-277-8030, lacornetteria.com)

3- La glace au lait de brebis

C’est à La Pocatière, petite commune du Bas-Saint-Laurent, que l’on peut maintenant trouver les toutes premières crèmes glacées accessibles aux personnes souffrant d’intolérance au lactose et aux protéines animales. Effectivement, lorsqu’Olivier Duplessy et sa femme Sandrine, Français d’origine, ont ouvert boutique (Pâtisseries et Gourmandises d’Olivier, 612, 4e Avenue Painchaud, La Pocatière, 418-371-1313, patisseriesetgourmandisesdolivier.yolasite.com) il y a de cela deux ans, ils ont décidé de se démarquer de leurs concurrents pour se faire un nom. Ils ont ainsi créé une gamme de pâtisseries et de sorbets originaux à base de petits fruits du terroir (argousier, sureau, etc.). Puis ils ont développé une recette de crème glacée lactée sans allergènes. «En dégraissant le lait de brebis, nous lui enlevons le côté suret que certains pourraient craindre. Le lait a donc un goût très doux et délicieux.» Offerte au chocolat, à la vanille, au caramel à la fleur de sel et au praliné, cette crème glacée et les autres trouvailles d’Olivier Duplessy lui ont permis de remporter le Grand Prix régional du tourisme québécois en 2013.


Comptoir de glaces et sorbets de chez Pâtisseries et Gourmandises d’Olivier

4 – Les pâtisseries au bacon

Aux États-Unis, notamment à Chicago et à New York, les desserts intégrant de la cochonnaille sont populaires depuis déjà quelques années. Gâteaux, fudges, milk shakes ou encore barres de chocolat, rien ne semble à l’épreuve du bacon. Ici, il est encore pour plusieurs associé au temps des sucres et n’est pas aussi répandu que chez nos voisins américains, mais il est tout de même au menu de plusieurs établissements comme au resto Le Boucan (1886, rue Notre-Dame Ouest, Montréal, 514 439-4555, leboucan.com), où on le déguste dans des brownies. Chez ShiShi Desserts (7700, rue Saint-Hubert, Montréal, 514 439-8388, shishimontreal.com), une petite boutique proposant une belle variété de cupcakes, on savoure un petit gâteau à la bière Fin du monde et au bacon. Enfin, pourquoi ne pas tester en saison les macarons érable et bacon de chez Gateaulogie (1273, avenue Van Horne, Montréal, 514 564-4555, gateaulogie.com)?

5 – Le yaourt au lait de bufflonne

Si nous consommons toujours beaucoup de lait de vache au Québec, des solutions de remplacement sont arrivées sur le marché pour les personnes souffrant d’intolérances alimentaires ou de problèmes de digestion. En effet, puisque des recherches médicales ont prouvé que le lait de vache est moins digeste que celui, par exemple, de chèvre, du lait et du yaourt caprins sont arrivés sur les étals. Connu jusqu’à présent en Asie, le lait de bufflonne commence lui aussi à servir de base à des laitages haut de gamme. Contenant plus de calcium et de fer qu’un yaourt habituel, et moins riche en cholestérol, il est beaucoup plus doux qu’on l’imaginerait au premier abord et fait de manière entièrement naturelle. «Il a une couleur blanc rosé, une texture très intéressante se situant entre le ricotta et le yaourt, et une belle acidité en fin de bouche qui lui permet de bien s’intégrer dans des plats salés, mais aussi d’être consommé au dessert avec du sucre ou du sirop d’érable», nous confie Alex Cruz, copropriétaire de Société Orignal, qui distribue le yaourt de bufflonne de la famille Maciocia, de Saint-Denis-sur-Richelieu. Un produit que l’on retrouve à Montréal à l’épicerie Latina (185, rue Saint-Viateur Ouest, Montréal, 514-273-6561, chezlatina.com), chez Fou d’ici (360, boul. de Maisonneuve Ouest, Montréal, 514-600-3424, foudici.com) et dans les Fromageries Hamel (fromageriehamel.com).

Voir offre 25% de plus
Boutique.voir.ca

Fromagerie Hamel

La Fromagerie Hamel c’est l’endroit de prédilection pour se procurer du fromage. En effet, ce commerce bien connu des Montréalais offre depuis 50 ans des fromages d’exception que vous pouvez même goûter sur place avant de faire votre sélection. N’hésitez pas à demander conseil aux experts et passionnés présents dans les six boutiques de la fromagerie si vous avez envie de sortir des sentiers battus, car ils sont aussi friands de découvertes que vous! Vous pourrez également vous procurer des charcuteries fines, huiles et vinaigres et autres produits épicuriens pour compléter votre repas. Veuillez noter que votre carte Boutique Voir n’est valable que pour les achats au détail.

Acheter sur boutique.voir.ca

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , , , , , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel